29 Avril 2016

Solide performance au premier trimestre 2016 avec une croissance du BNPA(1) des activités de 5,3% à taux de change constants

 

Solide performance au premier trimestre 2016 avec une croissance du BNPA(1) des activités de 5,3% à taux de change constants

Solides résultats financiers et confirmation des perspectives 2016

  • Le chiffre d’affaires agrégé(2) du groupe a progressé de 0,7%(3) (-1,9% à taux de change 2016), à €8 543 millions (les ventes par VaxServe de produits ne provenant pas du Groupe pour €83 millions sont désormais présentées sous Autres revenus(4)). Hors Venezuela, le chiffre d’affaires agrégé du groupe a progressé de 3,0%
  • Le BNPA des activités(1) a augmenté de 5,3% à TCC, à €1,34, et de 1,5% à données publiées
  • Sanofi continue d’anticiper un BNPA des activités(1) globalement stable(5) à TCC en 2016, sauf événements majeurs défavorables imprévus

Performance du chiffre d’affaires soutenue par Sanofi Genzyme et les Marchés Émergents

  • Le chiffre d’affaires de l’entité globale (Global Business Unit, GBU) Sanofi Genzyme a progressé de 20,5% soutenu par la franchise Sclérose en Plaques
  • La GBU Sanofi Pasteur affiche une croissance solide avec un chiffre d’affaires de €625 millions, en hausse de 8,2%, malgré la baisse attendue des ventes de Pentacel® due à des restrictions d’approvisionnement aux États-Unis
  • La GBU Diabète & Cardiovasculaire totalise €1 499 millions, (-5,8%). À l’échelle mondiale, Marchés Émergents inclus, le chiffre d’affaires de la franchise Diabète a reculé de 4,5%
  • Le chiffre d’affaires de la GBU Médecine Générale & Marchés Émergents est de €4 490 millions, soit un recul de 4,3% (stable hors Venezuela)
  • Le chiffre d’affaires total des Marchés Émergents(6) a atteint €2 373 millions, soit une progression de 13,1% hors Venezuela

Progression de la nouvelle vague de produits innovants

  • Dupilumab est le premier traitement systémique présentant des résultats de phase III positifs dans la dermatite atopique modérée à sévère, inaugurant une nouvelle classe prometteuse d’immunothérapies
  • La supériorité du sarilumab a été démontrée face à l’adalimumab dans une étude de monothérapie de phase III dans la polyarthrite rhumatoïde
  • Le Groupe stratégique consultatif d’experts sur la vaccination a recommandé auprès de l’OMS l’utilisation de Dengvaxia® dans les pays endémiques. Le premier programme public de vaccination contre la dengue a été lancé aux Philippines en avril

Olivier Brandicourt, Directeur Général de Sanofi, a fait les commentaires suivants :

« Je suis satisfait des solides performances enregistrées par notre groupe au premier trimestre. Elles sont portées par Sanofi Genzyme, Sanofi Pasteur, Merial ainsi que par la croissance des Marchés Émergents. Sur la même période, nous avons réalisé des progrès notables avec deux molécules majeures en phase finale de développement : dupilumab et sarilumab démontrent le potentiel de notre nouvelle franchise Immunologie. Nous continuons de consacrer nos efforts aux priorités stratégiques et confirmons nos prévisions financières d’un BNPA des activités globalement stable sur l’année à TCC. »

T1 2016

Variation

Variation (TCC)

Chiffre d’affaires agrégé(2) du groupe

€8 543 m

-1,9%

+0,7%

Résultat net des activités(1)

€1 722 m

-0,2%

+3,5%

BNPA des activités(1)

€1,34 

+1,5%

+5,3%

Chiffre d’affaires net IFRS publié

€7 783 m

-3,3%

Résultat net IFRS publié

€1 087 m

+6,3%

BNPA IFRS publié

€0,84

+7,7%

A la suite de l’annonce des négociations exclusives avec Boehringer Ingelheim, et conformément à la norme IFRS 5 relative à la présentation des « activités abandonnées », le résultat net de l’activité Santé animale de Sanofi (Merial) figure sur une seule ligne («Résultat net de l’activité Santé animale destinée à être échangée ») du compte de résultat consolidé pour le T1 2016 et l’année précédente. Jusqu’à la clôture de la transaction, Sanofi continuera à suivre et à présenter les performances de l’activité Santé animale, qui restera un segment opérationnel, conformément à la norme IFRS 8, et sera comprise dans la performance des indicateurs clés du groupe.

(1) Le commentaire du compte de résultat net des activités, indicateur non-GAAP, permet de rendre compte de la performance économique du groupe (voir définition à l’Annexe 8). Le compte de résultat consolidé du T1 2016 figure à l’Annexe 4. Le passage du résultat net des activités au résultat net IFRS publié est en Annexe 3; (2) Avec l’activité Santé animale (voir Annexe 8 pour la définition du chiffre d’affaires agrégé du groupe), mentionnée sur une seule ligne des comptes de résultats consolidés conformément à l’IFRS 5 (actifs non courants détenus en vue de la vente et activités abandonnées). En outre, les commentaires incluent l’activité Santé Animale pour les lignes du compte de résultat comprenant le libellé « agrégé » ; (3) Sauf indication contraire, l’évolution du CA et du CA agrégé est exprimée à taux de change constants (TCC) (voir définition à l’Annexe 8) ; (4) Voir chapitre consacré aux vaccins; (5) Le BNPA des activités en 2015 était de 5,64 € ; (6) Voir page 8 

Relations Investisseurs : (+) 33 1 53 77 45 45 – E-mail : IR@sanofi.com Relations presse : (+) 33 1 53 77 46 46 – E-mail : MR@sanofi.com

Site web : www.sanofi.com Application mobile : SANOFI IR, disponible sur App Store et Google Play

Chiffre d’affaires agrégé du groupe du premier trimestre 2016

Sauf indication contraire, les taux d’évolution du chiffre d’affaires sont exprimés à TCC(7).

Au premier trimestre, le chiffre d’affaires agrégé du groupe a atteint 8 543 millions d’euros, soit un recul de 1,9% à taux de change 2016. Les variations de taux de change ont eu un impact négatif de 2,6 points de pourcentage, l’effet positif du taux du dollar américain et du yen japonais par rapport à l’euro ayant été plus que compensé par l’évolution négative de plusieurs devises des Marchés Émergents. À TCC, le chiffre d’affaires agrégé du groupe a progressé de 0,7%.

Cette performance intègre un effet devise négatif lié à la modification du taux de change appliqué pour la conversion des opérations au Venezuela, du fait de l’évolution du système de change en février 2016 et de la quasi inexistence d’opérations de conversion de bolivars vénézuéliens en dollar U.S. au taux officiel privilégié(8). En outre, au premier trimestre 2015, Sanofi avait bénéficié d’une augmentation significative de la demande de produits au Venezuela en raison d’une configuration des achats liée aux conditions du marché local. Ainsi, le chiffre d’affaires au Venezuela a atteint 3 millions d’euros au premier trimestre 2016 (il était de 200 millions d’euros au premier trimestre 2015). Hors Venezuela, le chiffre d’affaires agrégé du groupe a progressé de 3,0% à TCC.

Entités Globales (Global Business Units-GBUs)

Le tableau ci-dessous présente le chiffre d’affaires des entités globales (global business units – GBU) reflétant la nouvelle structure du Groupe mise en place depuis le 1er janvier 2016. Dans cette structure, les ventes pharmaceutiques des Marchés Émergents sont incluses dans la GBU Médecine Générale et Marchés Émergents. Elle permet de simplifier l’organisation de Sanofi, de renforcer la spécialisation et  de concentrer les efforts sur les moteurs de croissance.

Chiffres d’affaires par GBU

(en millions d’euros)

Q1 2016

Change
(CER)

Sanofi Genzyme (Specialty Care)(a)

1 169

+20,5%

Diabète & Cardiovasculaire(a)

1 499

-5,8%

Médecine Generale & Marchés Émergents(b)

4 490

-4,3%(c)

Sanofi Pasteur (Vaccins)

625

+8,2%

Merial (Santé animale)

760

+17,5%

Total chiffre d’affaires agrégé

8 543

+0,7%(d)

  1. N’inclut pas les Marchés émergents – voir définition page 8; (b) Inclut les Marches Émergents pour le Diabète & Cardiovasculaire et Sanofi Genzyme (c) Hors Venezuela: -0,3% à TCC; (d) Hors Venezuela: +3,0% à TCC

Franchises Globales

Le tableau ci-dessous présente le chiffre d’affaires par franchises globales. La performance par franchise permet une réconciliation avec l’ancien reporting du Groupe et permet des comparaisons directes avec les pairs. L’annexe 1 fournit une réconciliation des ventes par franchises et par GBUs.

Chiffres d’affaires des franchises

(en millions d’euros)

T1 2016

Var.
(TCC)

Marchés

 Développés

Var.

(TCC)

Marchés

Emergents

Var.

(TCC)

Médecine de Spécialités

1 371

+18,4%

1 169

+20,5%

202

+9,3%

Diabète & Cardiovasculaire

1 832

-3,5%

1 499

-5,8%

333

+6,7%(a)

Produits de prescription établis

2 591

-8,2%

1 667

-11,5%

924

-2,1%(b)

Santé Grand Public

905

-3,1%

594

+1,5%

311

-9,9%(c)

Génériques

459

+3,3%

282

+6,0%

177

0,0%(d)

Vaccines

625

+8,2%

347

-8,1%

278

+37,0%

Santé Animale

760

+17,5%

612

+13,0%

148

+37,5%

Total chiffre d’affaires agrégé

8 543

+0,7%(f)

6 170

-0.7%

2 373

+4,2%(e)

  1. Hors Venezuela : +12.3% ; (b) Hors Venezuela : +8.8%; (c) Hors Venezuela : +3,8%; (d) Hors Venezuela : +7,1% ; (e) Hors Venezuela : +13,1% ; (f) Hors Venezuela : +3,0%

(7) Voir en annexe 8 les définitions des indicateurs financiers ; (8) Le taux de change utilisé au T1 2016 était le taux DICOM – 273 bolivars par dollar américain – contre le taux privilégié officiel CENCOEX – 6,3 bolivars par dollar américain –au T1 2015.

Activité pharmaceutique

Au premier trimestre, le chiffre d’affaires de l’activité pharmaceutique s’est établi à 7 158 millions d’euros, soit un recul de 1,4% reflétant une baisse des ventes du Diabète et des Produits de prescription établis qui a été partiellement compensée par la performance des franchises Sclérose en Plaques et Maladies Rares.

Hors Venezuela, le chiffre d’affaires de l’activité pharmaceutique a progressé de 1,2%.

Maladies Rares

Chiffre d’affaires (en millions d’euros)

T1 2016

Var.
(TCC)

Cerezyme®

182

+3,7%(a)

Myozyme® / Lumizyme®

166

+8,3%

Fabrazyme®

149

+6,4%

Aldurazyme®

48

+4,2%

Cerdelga®

23

+130,0%

Total Maladies Rares

646

+8,5%(b)

  1. Hors Venezuela : +6,5% ; (b) Hors Venezuela : +9,7%

Au premier trimestre, le chiffre d’affaires de la franchise maladie de Gaucher s’est établi à 205 millions d’euros, soit une hausse de 10,1% soutenue par les ventes de Cerezyme® dans les Marchés Émergents (+20,7% à 56 millions d’euros) et la montée en puissance de Cerdelga® (à 23 millions d’euros contre 10 millions d’euros au T1 2015), seul traitement oral de première ligne pour les patients atteints de la maladie de Gaucher de type 1; qui est maintenant utilisé par plus de 500 patients. Dans les Marchés Émergents, les ventes de Cerezyme® ont été dynamisées par les performances réalisées en Turquie, au Moyen-Orient, au Brésil et en Argentine. Aux États-Unis, le chiffre d’affaires de la franchise Gaucher a progressé de 3,3% au premier trimestre, à 63 millions d’euros, suite à un recul des ventes de Cerezyme® (44 millions d’euros, -14%) plus que compensé par la progression des ventes de Cerdelga® (19 millions d’euros contre 10 millions d’euros au T1 2015). En Europe, où Cerdelga® est désormais disponible dans plusieurs pays (Allemagne, France, Danemark et pays nordiques), le chiffre d’affaires de la franchise Gaucher a progressé de 7,2%, à 74 millions d’euros.

Au premier trimestre, le chiffre d’affaires de Fabrazyme® s’est établi à 149 millions d’euros, soit une progression de 6,4% soutenue par les performances en Europe (+15,2% à 37 millions d’euros) et aux États-Unis (+8,5% à 79 millions d’euros) reflétant l’augmentation du nombre de nouveaux patients traités. Dans les Marchés Émergents, le chiffre d’affaires a totalisé 11 millions d’euros, soit un recul de 23,5% sous l’effet du phasage des commandes publiques au Brésil.

Au premier trimestre, le chiffre d’affaires de Myozyme®/Lumizyme® a été de 166 millions d’euros, soit une progression de 8,3% portée par les ventes aux États-Unis (+12,5% à 55 millions d’euros) et en Europe (+8,2% à 79 millions d’euros). Dans les Marchés Émergents, les ventes sont restées stables, à 20 millions d’euros.

Sclérose en Plaques

Chiffre d’affaires (en millions d’euros)

T1 2016

Var.
(TCC)

Aubagio®

279

+64,1%

Lemtrada®

88

+134,2%

Total de la franchise Sclérose en plaques

367

+76,9%

Au premier trimestre, le chiffre d’affaires d’Aubagio® a atteint 279 millions d’euros, soit une progression de 64,1% sous l’effet des ventes aux États-Unis (+49,6% à 188 millions d’euros) et en Europe (+105,6% à 74 millions d’euros).

Au premier trimestre, le chiffre d’affaires de Lemtrada® a été de 88 millions d’euros, dont 46 millions d’euros générés aux États-Unis (contre 16 millions d’euros au T1 2015) et 35 millions d’euros en Europe (contre 19 millions d’euros au T1 2015), essentiellement en Allemagne et au Royaume-Uni.

Oncologie

Chiffre d’affaires (en millions d’euros)

T1 2016

Var.
(TCC)

Jevtana®

90

+16,9%

Thymoglobulin®

65

+18,2%

Taxotere®

46

-11,3%

Eloxatine®

42

-18,5%

Mozobil®

35

+2,9%

Zaltrap®

17

-15,0%

Total Oncologie

358

+1,4%

Au premier trimestre, le chiffre d’affaires de la franchise Oncologie s’est établi à 358 millions d’euros, soit une hausse de 1,4% soutenue par les ventes de Jevtana® et Thymoglobulin®, qui ont compensé la baisse de Taxotere® et Eloxatine®.

Au premier trimestre, les ventes de Jevtana® (cabazitaxel) ont progressé de 16,9%, à 90 millions d’euros, sous l’effet des États-Unis (+40,7% à 38 millions d’euros) et du Japon.

Au premier trimestre, les ventes de Thymoglobulin® ont totalisé 65 millions d’euros, soit une progression de 18,2% sous l’impulsion des performances des Marchés Émergents (+66,7% à 14 millions d’euros) et des États-Unis (+12,5% à 37 millions d’euros). Au premier trimestre, le chiffre d’affaire d’Eloxatine® a reculé de 18,5%, à 42 millions d’euros, notamment du fait d’une baisse des ventes au Canada en raison de la concurrence récente de génériques. Sur la même période, le chiffre d’affaires de Taxotere® (docétaxel) a enregistré un recul de 11,3% (à 46 millions d’euros) dû à la concurrence des génériques, en particulier au Japon.

Diabète

Chiffre d’affaires (en millions d’euros)

T1 2016

Var.
(TCC)

Lantus®

1 395

-11,0%

Toujeo®

103

Total des insulines glargine

1 498

-5,0%

Amaryl®

88

-5,2%

Apidra®

85

-3,3%

Insuman®

32

0,0%

BGM (surveillance de la glycémie)

17

+6,3%

Lyxumia®

9

+12,5%

Total Diabète

1 734

-4,5%(a)

  1. Hors Venezuela : -3,6%

Au premier trimestre, le chiffre d’affaire de la franchise Diabète s’est établi à 1 734 millions d’euros, soit une baisse de 4,5% reflétant la diminution des ventes de Lantus® aux États-Unis, où le chiffre d’affaires du Diabète a reculé de 11,1% sur le trimestre. Hors États-Unis, les ventes du Diabète ont totalisé 784 millions d’euros, soit une hausse de 4,5% soutenue par les Marchés Émergents (+6,4% à 331 millions d’euros ; hors Venezuela : +12%). En Europe, le chiffre d’affaires s’est établi à 338 millions d’euros, soit une hausse de 4,0% favorisée par le lancement de Toujeo®.

Au premier trimestre, le chiffre d’affaires des insulines glargine (Lantus® et Toujeo®) de Sanofi a atteint 1 498 millions d’euros, soit un recul de 5,0%. Aux Etats-Unis, les ventes des insulines glargine ont atteint 921 millions d’euros en baisse de 10,7%. En Europe, le chiffre d’affaires des insulines glargine de Sanofi s’est établi à 255 millions d’euros, affichant une progression de 4,1% malgré le lancement d’un biosimilaire d’insuline glargine dans plusieurs pays d’Europe.

Sur le trimestre, les ventes de Lantus® ont reculé de 11,0%, à 1 395 millions d’euros. Aux États-Unis, le chiffre d’affaires de Lantus® a comme prévu enregistré un recul de 17,8%, à 843 millions d’euros, reflétant principalement un prix net moyen inférieur. En Europe, les ventes de Lantus® au premier trimestre ont atteint 236 millions d’euros, soit une baisse de 3,7%. Sur la période, les ventes de Lantus® dans les Marchés Émergents ont atteint 228 millions d’euros, soit une hausse de 6,3% sous l’impulsion de la Chine et du Moyen-Orient.

Au premier trimestre, les ventes de Toujeo® ont totalisé 103 millions d’euros, dont 78 millions d’euros enregistrés aux États-Unis et 19 millions d’euros en Europe. Le lancement du produit se poursuit et Sanofi escompte que Toujeo® soit disponible dans plus de 40 pays d’ici la fin de 2016.

Au premier trimestre, le chiffre d’affaires d’Amaryl® s’est établi à 88 millions d’euros (-5,2%), dont 71 millions d’euros générés dans les Marchés Émergents (-1,3%).

Au premier trimestre, le chiffre d’affaires d’Apidra® a reculé de 3,3%, à 85 millions d’euros, impacté par la baisse des ventes aux États-Unis (-28,6% à 25 millions d’euros). Dans les Marchés Émergents, le chiffre d’affaires d’Apidra® a progressé de 35,3%, à 20 millions d’euros, sous l’effet des performances réalisées au Moyen-Orient.

Cardiovasculaire

Praluent® (alirocumab, collaboration avec Regeneron) a été lancé en juillet 2015 aux États-Unis, puis au 4e trimestre 2015 dans plusieurs pays européens. Le chiffre d’affaires de Praluent® s’est élevé à 12 millions d’euros, dont 9 millions d’euros aux États-Unis et 3 millions d’euros en Europe (zone où le produit est disponible au Royaume-Uni, en Allemagne et dans des pays nordiques). Les ventes du premier trimestre reflètent les restrictions actuelles des payeurs limitant l’essor du produit.

Au premier trimestre, le chiffre d’affaires de Multaq® s’est établi à 86 millions d’euros (+2,4%), dont 73 millions d’euros générés aux États-Unis (+2,9%).

Produits de prescription établis

Chiffre d’affaires (en millions d’euros)

T1 2016

Var.
(TCC)

Lovenox®

404

-3,9%

Plavix®

388

-18,2%(a)

Renvela®/Renagel®

234

+2,7%

Aprovel®/Avapro®

169

-12,9%(b)

Synvisc® /Synvisc-One®

88

+4,7%

Allegra®

75

-10,0%

Myslee®/Ambien®/Stilnox®

70

-5,3%

Autre

1 163

-8,0%(c)

Total des Produits de prescription établis

2 591

-8,2%(d)

  1. Hors Venezuela :-15,2% ; (b)  Hors Venezuela : -2,8% ; (c) Hors Venezuela : -3,7% ; (d) Hors Venezuela : -4,8%

Au premier trimestre, le chiffre d’affaires des Produits de prescription établis a été de 2 591 millions d’euros, soit un recul de 8,2% reflétant le chiffre d’affaires en baisse au Venezuela et la diminution des ventes de Plavix® au Japon. Hors Venezuela, le recul de ce chiffre d’affaires a été de 4,8%. Dans les Marchés Émergents, les ventes des Produits de prescription établis ont atteint 924 millions d’euros, soit un recul de 2,1% et une hausse de 8,8% hors Venezuela. En Europe et aux États-Unis, le chiffre d’affaires des Produits de prescription établis a enregistré un recul respectif de 5,5% (933 millions d’euros) et 3,0% (370 millions d’euros).

Au premier trimestre, le chiffre d’affaires de Lovenox® a atteint 404 millions d’euros, soit un recul de 3,9% dû à la concurrence des génériques aux États-Unis. Le chiffre d’affaires de Lovenox® a reculé de 4,0% dans les Marchés Émergents (à 105 millions d’euros) tandis qu’il s’est stabilisé en Europe (à 262 millions d’euros). Sanofi s’attend à une potentielle concurrence biosimilaire en Europe en 2016.

Au premier trimestre, le chiffre d’affaires de Plavix® a atteint 388 millions d’euros, soit une baisse de 18,2% reflétant la concurrence des génériques au Japon depuis juin 2015 (au Japon, les ventes ont reculé de 56,1%, à 92 millions d’euros) partiellement compensée par le maintien d’une forte performance en Chine (+24,6% à 172 millions d’euros).

Au premier trimestre, le chiffre d’affaires de Renvela®/Renagel® a enregistré une hausse de 2,7%, à 234 millions d’euros. Aux États-Unis, ce chiffre d’affaire a atteint 194 millions d’euros, soit une progression de 15,8%. Des génériques du produit sont actuellement commercialisés dans certains pays d’Europe, ce qui a entraîné une baisse de 38,9% du chiffre d’affaires de Renvela®/Renagel® en Europe, à 22 millions d’euros. Sanofi s’attend toujours à une potentielle concurrence générique aux États-Unis en 2016.

Au premier trimestre, le chiffre d’affaires d’Aprovel®/Avapro® s’est établi à 169 millions d’euros, soit un recul de 12,9% dû au Venezuela. Hors Venezuela, les ventes d’Aprovel®/Avapro® ont baissé de 2,8% reflétant la concurrence des génériques au Japon.

Santé Grand Public

Chiffre d’affaires (en millions d’euros)

T1 2016

Var.
(TCC)

Allegra®

140

0,0%

Doliprane®

77

-9,4%

Nasacort®

45

+7,1%

Enterogermina®

42

-22,8%

Essentiale®

39

-14,0%

Maalox®

24

-7,1%

No Spa®

21

+4,5%

Magne B6®

20

+10,0%

Lactacyd®

19

-15,4%

Dorflex®

19

+8,7%

Autres Produits Santé Grand Public

459

-0,8%

Total de la franchise Santé Grand Public

905

-3,1%(1)

  1. Hors Venezuela : +2,4%

Au premier trimestre, le chiffre d’affaires des produits de Santé Grand Public a atteint 905 millions d’euros, soit un recul de 3,1% dû au Venezuela. Hors Venezuela et cession de petits produits, le chiffre d’affaires de l’activité Santé Grand Public a progressé de 4,1% soutenue par les performances enregistrées en Australie, au Brésil et aux États-Unis, qui ont été atténuées par la Russie et la France. Sur le trimestre, les ventes de produits de Santé Grand Public aux États-Unis ont atteint 284 millions d’euros, soit une hausse de 7,7% soutenue par Allegra®, Nasacort® et par Gold Bond®. Dans les Marchés Émergents, le chiffre d’affaires a reculé de 9,9%, à 311 millions d’euros, et a progressé de 3,8% hors Venezuela reflétant la baisse des ventes en Russie. Dans le reste du monde, le chiffre d’affaires du premier trimestre a atteint 68 millions d’euros, soit une hausse de 12,7% soutenue par les ventes d’antiallergiques et de vitamines en Australie. En Europe, le chiffre d’affaires du trimestre s’est établi à 242 millions d’euros, soit un recul de 7,3% sous l’effet de la baisse du prix du Doliprane® en France en 2015 et d’une pathologie hivernale modérée comparativement au premier trimestre 2015.

Génériques

Au premier trimestre, le chiffre d’affaires des Génériques a atteint 459 millions d’euros, soit une progression de 3,3% (+6,5% hors Venezuela) soutenue par les performances enregistrées aux États-Unis et les ventes du générique autorisé de Plavix® au Japon. Dans les Marchés Émergents, le chiffre d’affaires de l’activité Génériques est resté stable à 177 millions d’euros au premier trimestre et en hausse de 7,1% hors Venezuela.

Vaccins

Chiffre d’affaires (en millions d’euros)

T1 2016

Var.
(TCC)

Vaccins Polio/Coqueluche/Hib

(y compris Pentacel®, Pentaxim® et Imovax®)

288

+6,0%

Vaccins Méningite/Pneumonie

(y compris Menactra®)

122

+27,8%

Vaccins pour voyageurs et autres vaccins endémiques

83

+4,9%

Vaccins Rappels adultes (y compris Adacel ®)

80

-15,8%

Vaccins contre la grippe

(y compris Vaxigrip® et Fluzone®)

20

+4,5%

Dengvaxia®

19

Autres vaccins

13

-31,6%

Total Vaccins (chiffre d’affaires consolidé)

625

+8,2%*

*comparaison basée sur la nouvelle présentation des ventes de VaxServe (voir ci-dessous)

Ventes de l’entité VaxServe

VaxServe est une entité du segment Vaccins aux États-Unis. Les activités de VaxServe comprennent la distribution de produits aux États-Unis, considérées comme non prioritaires par Sanofi Pasteur. VaxServe complète l’offre de produits de Sanofi Pasteur par la distribution de vaccins et autres produits de fabricants tiers. Précédemment, les ventes totales de VaxServe étaient comptabilisées sur la ligne chiffre d’affaires du compte de résultat.

A compter du 1er janvier 2016, afin d’améliorer la pertinence de l’information publiée par le Groupe, les ventes de VaxServe de produits ne provenant pas du Groupe sont présentés sur la ligne Autres revenus. Les ventes comparables des périodes passées ont été reclassées sur la ligne Autres revenus.

Les comptes de résultat des activités des trimestres 2015 et de l’exercice 2015 ainsi que les chiffres d’affaires des GBU et des franchises par zone géographique et par produit, intégrant cette reclassification sont consultables à la rubrique Investisseurs du site Internet de Sanofi.

Au premier trimestre 2015 et en 2015, les chiffres d’affaires de VaxServe de produits ne provenant pas du Groupe ont respectivement atteint 100 millions d’euros et 482 millions d’euros.

Vaccins

Au premier trimestre, le chiffre d’affaires consolidé des Vaccins a atteint 625 millions d’euros, soit une progression de 8,2% soutenue par les ventes des vaccins Polio/Coqueluche/Hib dans les Marchés Émergents, par Menactra® et par le lancement de Dengvaxia®. Sur le trimestre, le chiffre d’affaires des Vaccins s’est établi à 244 millions d’euros aux États-Unis, soit un recul de 17,3% en raison des limitations attendues d’approvisionnement de Pentacel® et la séquence d’approvisionnement d’Adacel®. Dans les Marchés Émergents, le chiffre d’affaires des Vaccins a enregistré une progression de 37,0% soutenue par la croissance des ventes de Pentaxim® et Hexaxim® ainsi que par la mise sur le marché de Dengvaxia®.

Au premier trimestre, le chiffre d’affaires des Vaccins Polio/Coqueluche/Hib a progressé de 6,0%, à 288 millions d’euros. Dans les Marchés Émergents, les ventes de la franchise ont atteint 180 millions d’euros, soit une progression de 51,6% soutenue par la croissance des ventes de Pentaxim® en Chine et d’Hexaxim® au Moyen-Orient et en Afrique, qui a plus que compensé la baisse attendue des ventes de Pentacel® aux États-Unis (ventes de Vaccins Polio/Coqueluche/Hib aux États-Unis en baisse de 49,2% à 60 millions d’euros). Comme annoncé précédemment, Sanofi Pasteur fait face à des retards de production de Pentacel® et ne sera pas à même de fournir la totalité de la demande actuelle. L’amélioration des livraisons est attendue au second semestre 2016.

Au premier trimestre, le chiffre d’affaires de Dengvaxia®, premier vaccin contre la dengue à présent homologué dans quatre pays (Mexique, Philippines, Brésil et Salvador), a atteint 19 millions d’euros générés aux Philippines où le premier programme public de vaccination contre la dengue a débuté. Dernièrement, le Groupe stratégique consultatif d’experts (SAGE) sur la vaccination a adressé à l’Organisation Mondiale de la Santé ses recommandations concernant l’utilisation du vaccin contre la dengue Dengvaxia®. Le SAGE conseille aux pays endémiques l’introduction du vaccin contre la dengue dans le cadre d’une stratégie intégrée comprenant la lutte antivectorielle dans le but d’alléger efficacement le poids de la dengue.

Les ventes de Vaccins antigrippaux ont progressé de 4,5%, à 20 millions d’euros.

Le chiffre d’affaires de Menactra® a atteint 111 millions d’euros, enregistrant une hausse de 29,9% grâce à l’effet favorable de la séquence d’approvisionnements du CDC aux États-Unis.

Au premier trimestre, les ventes de Vaccins Rappels adultes se sont établies à 80 millions d’euros, soit un recul de 15,8% dû à la séquence d’approvisionnements d’Adacel® aux États-Unis.

Au premier trimestre, le chiffre d’affaires des Vaccins pour voyageurs et autres vaccins endémiques a progressé de 4,9%, à 83 millions d’euros.

Au premier trimestre, le chiffre d’affaires (non consolidé) de Sanofi Pasteur MSD, la joint-venture avec Merck & Co. en Europe, a atteint 165 millions d’euros, soit une progression de 18% sous l’effet de Repevax® (vaccin rappel contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche et la poliomyélite), Hexyon® (nouveau vaccin pédiatrique hexavalent) et Varivax® (vaccin contre la varicelle). En mars, Sanofi Pasteur et Merck ont annoncé leur intention de mettre un terme à leur co-entreprise, Sanofi Pasteur MSD, afin de poursuivre séparément leur stratégie de développement en Europe. Sanofi Pasteur et MSD prévoient que ce projet soit finalisé d’ici la fin de l’année 2016, dans le cadre des procédures sociales locales en vigueur et sous réserve de l’obtention des autorisations administratives et réglementaires nécessaires.

Santé animale(9)

Chiffre d’affaires (en millions d’euros)

T1 2016

Var.
(TCC)

Animaux de compagnie

529

+20,1%

Animaux de production

231

+12,1%

Total Santé animale

760

+17,5%

  dont vaccins

212

+18,3%

  dont produits à base de fipronil

181

-4,7%

  dont produits à base d’avermectine

170

+8,9%

Au premier trimestre, le chiffre d’affaires de l’activité Santé animale s’est établi à 760 millions d’euros, soit une progression de 17,5% soutenue par le succès rencontré par NexGard®, l’antiparasitaire de nouvelle génération de Merial ciblant les tiques et les puces du chien, aux États-Unis et au Japon.

Au premier trimestre, le chiffre d’affaires du segment Animaux de compagnie a atteint 529 millions d’euros, soit une progression de 20,1% stimulée par le succès de NexGard® qui a plus que compensé le recul de la famille Frontline®. HeartGard® et Oravet®, comprimé à mâcher pour l’hygiène bucco-dentaire du chien récemment lancé aux États-Unis, ont également contribué à la croissance du segment Animaux de compagnie.

Au premier trimestre, le chiffre d’affaires du segment Animaux de production a atteint 231 millions d’euros, soit une progression de 12,1% reflétant les solides performances de l’activité Aviaire dans les Marchés Émergents et de l’activité Ruminants aux États-Unis, dynamisée par le succès de LongRange®.

Chiffre d’affaires agrégé du groupe par zones géographiques

Chiffre d’affaires Agrégé (en millions d’euros)

T1 2016

Var.
(TCC)

États-Unis

2 966

+1,5%

Marchés Émergents(a)

2 373

+4,2%

  dont l’Amérique latine

571

-14,9%

  dont l’Asie

833

+15,6%

  dont l’Afrique, le Moyen-Orient et l’Asie du Sud(b)

668

+11,8%

  dont l’Eurasie(c)

259

+9,9%

Europe(d)

2 372

+1,7%

Reste du monde(e)

832

-13,3%

  dont le Japon

447

-25,3%

Chiffre d’affaires agrégé total

8 543

+0,7%

  1. Monde hors États-Unis, Canada, Europe de l’Ouest et Europe de l’Est (hors Eurasie), Japon, Corée du Sud, Australie, Nouvelle-Zélande et Puerto Rico
  2. Inde, Pakistan, Bangladesh, Sri Lanka
  3. Russie, Ukraine, Géorgie, Biélorussie, Arménie et Turquie
  4. Europe de l’Ouest + Europe de l’Est (hors Eurasie)
  5. Japon, Corée du Sud, Canada, Australie, Nouvelle-Zélande et Puerto Rico

Au premier trimestre, le chiffre d’affaires agrégé aux États-Unis a atteint 2 966 millions d’euros, soit une progression de 1,5%. Les performances solides de la franchise Sclérose en plaques (+64,7%) et de la Santé animale (+19,9%) ont plus que compensé le recul de 11,1% de la franchise Diabète.

Au premier trimestre, le chiffre d’affaires agrégé des Marchés Émergents a atteint 2 373 millions d’euros, soit une progression de 4,2%. Hors Venezuela, le chiffre d’affaires agrégé des Marchés Émergents a progressé de 13,1% soutenu par la performance des Vaccins (+39,6%) et de la Santé Animale (+37,5%). En Asie, le chiffre d’affaires agrégé du premier trimestre a atteint 833 millions d’euros, soit une progression de 15,6% sous l’effet de la performance de la Chine (+17,6% à 554 millions d’euros). Cette solide performance enregistrée en Chine est essentiellement due aux ventes de Plavix®, Lantus® et des Vaccins.

(9) L’activité Santé animale figure sur une seule ligne des comptes de résultats consolidés conformément à l’IFRS 5 (actifs non courants détenus en vue de la vente et activités abandonnées). Sanofi continuera à suivre et à rapporter les performances de l’activité Santé Animale, qui restera un segment opérationnel, conformément à l’IFRS 8.

Au premier trimestre, le chiffre d’affaires agrégé d’Amérique latine a atteint 571 millions d’euros, soit un recul de 14,9% et une progression de +11,0% hors Venezuela, sous l’effet des ventes enregistrées en Argentine et Colombie. Au Brésil, le chiffre d’affaires agrégé a atteint 217 millions d’euros, soit une progression de 1,1% impactée par la conjoncture économique du pays. Dans la région Eurasie, le chiffre d’affaires agrégé s’est élevé à 259 millions d’euros, soit une hausse de 9,9% soutenue par la performance enregistrée en Turquie. Le chiffre d’affaires de la Russie a progressé de 2,3%, à 116 millions d’euros. En Afrique, au Moyen-Orient et en Asie du Sud, le chiffre d’affaires agrégé a atteint 668 millions d’euros, soit une hausse de 11,8% soutenue par la performance enregistrée en Afrique (+19,2%).

En Europe, le chiffre d’affaires agrégé du premier trimestre a atteint 2 372 millions d’euros, soit une progression de 1,7%. La performance des franchises Sclérose en Plaques (+98,2%), Maladies Rares (+11,1%), diabète (+4,0%) et Vaccins (+45,5%) a été atténuée par le recul des ventes de Produits de prescription établis (-5,5%) et de l’activité Santé Grand Public (-7,3%).

Au Japon, le chiffre d’affaires agrégé du premier trimestre a reculé de 25,3%, à 447 millions d’euros, sous l’impact de la concurrence des génériques de Plavix® (-56,1%).

Recherche et Développement : Mise à jour

Le portefeuille de R&D de Sanofi se trouve en Annexe 6

Mise à jour règlementaire

Depuis la publication des résultats du quatrième trimestre, le 9 février 2016, les évolutions au niveau règlementaire ont été les suivantes :

  • En février, la Food and Drug Administration des Etats-Unis (FDA) a accepté d’examiner la demande d’approbation d’un nouveau médicament (New Drug Application, NDA) concernant l’association à dose fixe expérimentale d’insuline glargine et de lixisénatide (un agoniste des récepteurs du GLP-1) pour le traitement du diabète de type 2 de l’adulte. La décision de la FDA est attendue en août 2016. La FDA a annoncé en mars que le 25 mai 2016, le comité consultatif des médicaments d’endocrinologie et du métabolisme examinera la demande d’approbation (NDA) concernant les deux traitements expérimentaux l’association à dose fixe d’insuline glargine et de lixisénatide d’une part ainsi que de lixisenatide d’autre part. En Europe, le dépôt du dossier de demande de mise sur le marché de cette association à dose fixe auprès des autorités de santé a eu lieu en mars.
  • Le nouveau vaccin pédiatrique hexavalent, PR5i (DTP-HepB-Polio-Hib), a été homologué en février dans l’Union Européenne.

A fin avril 2016, le portefeuille de R&D de Sanofi comprenait 46 nouvelles entités moléculaires pharmaceutiques (hors gestion de cycle de vie) et candidats vaccins en phase de développement clinique, dont 15 sont en phase III ou ont fait l’objet de demandes d’autorisation de mise sur le marché auprès des autorités réglementaires.

Mise à jour du portefeuille

Phase III :

  • Le Comité de surveillance des données (DMC) de l’étude ODYSSEY OUTCOMES évaluant Praluent® a conduit la première analyse intermédiaire sur la base des données de tolérance en aveugle. En plus de l’examen des données de tolérance, le DMC a effectué une évaluation de futilité et a recommandé la poursuite de l’étude sans changement. Sanofi n’a pas connaissance des résultats de cette analyse. La deuxième analyse intermédiaire de futilité et d’efficacité exceptionnelle pourrait potentiellement être réalisée au second semestre 2016 lorsque 75 % du nombre ciblé d’événements primaires seront survenus.
  • En mars, Sanofi et Regeneron ont annoncé les premiers résultats positifs de l’étude de phase III ODYSSEY ESCAPE évaluant Praluent® (alirocumab), solution injectable, chez des patients atteints d’une forme génétique d’hypercholestérolémie ou hypercholestérolémie familiale hétérozygote, dont les taux de cholestérol nécessitent un traitement par LDL-aphérèse hebdomadaire ou toutes les deux semaines.
  • Sanofi et Regeneron ont annoncé en mars qu’une étude de monothérapie de phase III, SARIL-RA-MONARCH, a atteint son critère d’évaluation principal et démontré la supériorité du sarilumab sur l’adalimumab (commercialisé par AbbVie sous le nom d’Humira®) en ce qui concerne l’amélioration des signes et symptômes de la polyarthrite rhumatoïde active, après 24 semaines de traitement.
  • En avril, Sanofi et Regeneron ont annoncé les premiers résultats positifs de deux études de phase III, LIBERTY AD SOLO 1 et SOLO 2, contrôlées par placebo évaluant le médicament expérimental dupilumab chez des adultes atteints de dermatite atopique modérée à sévère inadéquatement contrôlés. Dans le cadre de ces études, le traitement par dupilumab en monothérapie a significativement amélioré les mesures de la gravité globale de la maladie, la résolution des lésions cutanées, le prurit, la qualité de vie et la santé mentale des patients.
  • Le vaccin conjugué à méningocoques ACYW de deuxième génération , Men Quad TT, destiné à être indiqué à une population plus large (des enfants aux personnes agées) est entré en phase III.

Phase II :

  • En mars, les données de NEO1, un essai clinique de phase I/II évaluant la nouvelle enzymothérapie substitutive expérimentale neoGAA chez 24 patients atteints de la forme tardive de la maladie de Pompe ont été présentées au WORLD Symposium 2016. Les données de sécurité et d’efficacité de cette étude justifient la poursuite du développement clinique de cette thérapie. Sanofi prévoit au deuxième trimestre 2016 de commencer à recruter des patients dans un essai clinique pivot de phase III consacré à neoGAA.
  •  SAR422459, une thérapie génique visant ABC4A, est entrée en phase IIa dans la maladie de Stargardt, une maladie rare de l’œil.

Résultats financiers agrégés du premier trimestre 2016

Résultat net des activités(10)

Au premier trimestre 2016, Sanofi a enregistré un chiffre d’affaires agrégé de 8 543 millions d’euros, soit un recul de 1,9% (+0,7% à TCC).

Les autres revenus agrégés intègrent à compter du 1er janvier 2016 les ventes par VaxServe de produits ne provenant pas du Groupe(11) (-17,0%, à 83 millions d’euros) et ont reculé de 13,9%, à 155 millions d’euros. À TCC, les autres revenus agrégés ont affiché une baisse de 15,0%.

La marge brute agrégée du premier trimestre s’est établie à 6 005 millions d’euros, soit un recul de 1,6% et une hausse de 0,6% à TCC. Le ratio de marge brute agrégée a progressé de 0,2 point de pourcentage, à 70,3%, par rapport au premier trimestre 2015, reflétant un effet de change favorable. À TCC, l’impact positif des franchises Sclérose en Plaques, maladies rares et vaccins a compensé l’effet négatif de la baisse des ventes du Diabète aux États-Unis, de la concurrence des génériques de Plavix® au Japon et du Venezuela. Sanofi escompte maintenant que son taux de marge brute agrégé en 2016 soit supérieur à 69% et inférieur à 70% à TCC.

Au premier trimestre, les dépenses de Recherche et Développement agrégées ont atteint 1 278 millions d’euros, soit une progression de 6,6%. À TCC, les frais de R&D agrégés enregistrent une hausse de 6,5% reflétant la nouvelle alliance avec Regeneron dans le domaine de l’immuno-oncologie, les anticorps monoclonaux développés avec Regeneron incluant le programme de phase III de dupilumab.

Au premier trimestre, les frais commerciaux et généraux agrégés ont diminué de 0,8%, à 2 418 millions d’euros. À TCC, ce montant a enregistré une hausse de 1,3% malgré une baisse des frais généraux et reflète principalement les coûts de lancement de Praluent® et Toujeo® aux Etats-Unis, les dépenses commerciales liées à la franchise Sclérose en Plaques et l’augmentation des dépenses de Merial. Le ratio des frais commerciaux et généraux agrégés sur le chiffre d’affaires agrégé s’est établi à 28,3%, soit une progression de 0,3 point de pourcentage par rapport au premier trimestre 2015.

Les autres produits d’exploitation nets de charge agrégés ont atteint 79 millions d’euros contre -67 millions d’euros au premier trimestre 2015. Au premier trimestre 2015, cette ligne incluait une perte de change de 66 millions d’euros liée aux activités de Sanofi au Venezuela. Au premier trimestre 2016, la perte de change liée au Venezuela a été de 102 millions d’euros. Cette perte résulte de l’application du taux officiel le plus faible, le DICOM(12), qui est flottant et issu du nouveau système de change entré en vigueur en février 2016. Par ailleurs, cette ligne inclut également des indemnités d’un montant avant impôt de 192 millions d’euros, octroyées en février 2016 à Sanofi suite à l’arbitrage d’un litige contractuel.

Au premier trimestre, la contribution des sociétés mises en équivalence a représenté un produit de 23 millions d’euros contre 31 millions d’euros au premier trimestre 2015. La contribution des sociétés mises en équivalence agrégée inclut la quote-part de résultat liée à la participation dans Regeneron, comptabilisée selon la méthode de la mise en équivalence depuis début avril 2014 ainsi que la quote-part de résultat dans Sanofi Pasteur MSD (la joint-venture avec Merck & Co. dans le domaine des vaccins en Europe).

Au premier trimestre, la part attribuable aux intérêts non contrôlants agrégée a été de -27 millions d’euros contre -33 millions d’euros au premier trimestre 2015.

Au premier trimestre 2016, le résultat opérationnel des activités agrégé a reculé de 0,6%, à 2 384 millions d’euros. À TCC, le résultat opérationnel des activités agrégé a progressé de 3,0%. Le ratio du résultat opérationnel des activités agrégé sur le chiffre d’affaires agrégé a été de 27,9%, soit une hausse de 0,4 point de pourcentage par rapport à la même période de l’année 2015.

Au premier trimestre, les charges financières nettes de produits agrégés ont atteint 118 millions d’euros contre 97 millions d’euros au premier trimestre 2015 qui intégrait notamment une plus-value liée à la cession d’actifs financiers d’une valeur de 16 millions d’euros.

Au premier trimestre, le taux d’imposition effectif (incluant la division Santé Animale) a atteint 24,0% contre 25,0% au premier trimestre 2015.

(10) Voir l’Annexe 8 pour les définitions des indicateurs financiers et l’Annexe 3 pour le passage du résultat net des activités au résultat net IFRS publié

(11) Voir en page 7 la partie consacrée à l’activité Vaccins

(12) 273VEF/USD au 31 mars, 2016

Au premier trimestre, le résultat net des activités(10) a reculé de 0,2%, à 1 722 millions d’euros (+3,5% à TCC). Le ratio du résultat net des activités sur le chiffre d’affaires agrégé a été de 20,2%, soit une progression de 0,4 point de pourcentage par rapport au premier trimestre 2015.

Au premier trimestre 2016, le bénéfice net par action(10) (BNPA) des activités a été de 1,34 euro, soit une hausse de 1,5% à données publiées, et de 5,3% à TCC. Au premier trimestre 2016, le nombre moyen d’actions en circulation a été de 1 288,4 millions contre 1 308,4 millions au premier trimestre 2015.

Perspectives 2016

Sanofi continue d’anticiper un BNPA des activités globalement stable à TCC en 2016, sauf événements majeurs défavorables imprévus.

De plus, l’effet des changes sur le BNPA des activités 2016 est estimé de l’ordre de -3% dans l’hypothèse où les taux de change des trois prochains trimestres seraient identiques aux taux moyens de mars 2016.

Passage du résultat net des activités au résultat net IFRS publié (voir Annexe 3)

Au premier trimestre 2016, le passage du résultat net des activités au résultat net IFRS publié fait ressortir les éléments suivants :

  • Une charge d’amortissement des immobilisations incorporelles de 444 millions d’euros, liée d’une part à la mise à leur juste valeur lors de l’acquisition de sociétés (principalement Aventis, pour un montant de 140 millions d’euros et Genzyme, pour un montant de 218 millions d’euros) et d’autre part liée aux immobilisations incorporelles acquises (licences/produits, pour un montant de 34 millions d’euros). Ces éléments n’ont pas d’impact sur la trésorerie du Groupe.
  • Une charge de 29 millions d’euros reflétant principalement une augmentation des paiements éventuels dus à Bayer relatifs à Lemtrada®.
  • 500 millions d’euros de coûts de restructuration principalement lié à la transformation en Europe, au Japon ainsi qu’au Brésil.
  • 338 millions d’euros d’impact fiscal lié aux éléments susmentionnés, dont 156 millions d’euros d’impôts différés générés par la charge d’amortissement des immobilisations incorporelles, et 171 millions d’euros liés aux coûts de restructuration. (voir Annexe 3).
  • Au niveau de la contribution des sociétés mises en équivalence, un produit de 70 millions d’euros, net d’impôts, principalement lié à la mise à la juste valeur des actifs et passifs des sociétés mises en équivalence acquises, et à l’amortissement des immobilisations incorporelles des co-entreprises. Cet élément n’a pas d’impact sur la trésorerie du Groupe.
  • Au niveau des éléments de l’activité Santé animale, un charge nette de 71 millions d’euros principalement liée à une variation de l’impôt différé résultant des différences temporelles imposables liées aux participations dans les filiales dans la mesure où le reversement de ces différences est devenu probable.

Allocation du Capital

Au premier trimestre 2016, le Groupe a généré un cash-flow opérationnel en baisse de 29,6 % à 878 millions d’euros après prise en compte des acquisitions d’immobilisations corporelles de 325 millions d’euros et d’une augmentation du besoin en fonds de roulement de 822 millions d’euros due principalement à un décalage de paiements. Ce cash-flow opérationnel a contribué à financer les rachats d’actions (1 403 millions d’euros), les acquisitions et partenariats nets des cessions (569 millions d’euros) et les coûts de restructuration (121 millions d’euros). La dette nette a augmenté en passant de 7 254 millions d’euros à la fin de décembre 2015, à 8 373 millions d’euros à la fin de mars 2016 (montant net de 6 483 millions d’euros de trésorerie et équivalents de trésorerie).

(10) Voir l’Annexe 8 pour les définitions des indicateurs financiers et l’Annexe 3 pour le passage du résultat net des activités au résultat net IFRS publié.

Déclarations prospectives

Ce communiqué contient des déclarations prospectives. Ces déclarations ne constituent pas des faits historiques. Ces déclarations comprennent des projections et des estimations ainsi que les hypothèses sur lesquelles celles-ci reposent, des déclarations portant sur des projets, des objectifs, des intentions et des attentes concernant des résultats financiers, des événements, des opérations, des services futurs, le développement de produits et leur potentiel ou les performances futures. Ces déclarations prospectives peuvent souvent être identifiées par les mots « s’attendre à », « anticiper », « croire », « avoir l’intention de », « estimer » ou « planifier », ainsi que par d’autres termes similaires. Bien que la direction de Sanofi estime que ces déclarations prospectives sont raisonnables, les investisseurs sont alertés sur le fait que ces déclarations prospectives sont soumises à de nombreux risques et incertitudes, difficilement prévisibles et généralement en dehors du contrôle de Sanofi, qui peuvent impliquer que les résultats et événements effectifs réalisés diffèrent significativement de ceux qui sont exprimés, induits ou prévus dans les informations et déclarations prospectives. Ces risques et incertitudes comprennent notamment les incertitudes inhérentes à la recherche et développement, les futures données cliniques et analyses, y compris postérieures à la mise sur le marché, les décisions des autorités réglementaires, telles que la FDA ou l’EMA, d’approbation ou non, et à quelle date, de la demande de dépôt d’un médicament, d’un procédé ou d’un produit biologique pour l’un de ces produits candidats, ainsi que leurs décisions relatives à l’étiquetage et d’autres facteurs qui peuvent affecter la disponibilité ou le potentiel commercial de ces produits candidats, l’absence de garantie que les produits candidats s’ils sont approuvés seront un succès commercial, l’approbation future et le succès commercial d’alternatives thérapeutiques, la capacité du Groupe à saisir des opportunités de croissance externe, l’évolution des cours de change et des taux d’intérêt, l’impact des initiatives de maîtrise des coûts et leur évolution, le nombre moyens d’actions en circulation ainsi que ceux qui sont développés ou identifiés dans les documents publics déposés par Sanofi auprès de l’AMF et de la SEC, y compris ceux énumérés dans les rubriques « Facteurs de risque » et « Déclarations prospectives » du document de référence 2015 de Sanofi, qui a été déposé auprès de l’AMF ainsi que dans les rubriques « Risk Factors » et « Cautionary Statement Concerning Forward-Looking Statements » du rapport annuel 2015 sur Form 20-F de Sanofi, qui a été déposé auprès de la SEC. Sanofi ne prend aucun engagement de mettre à jour les informations et déclarations prospectives sous réserve de la réglementation applicable notamment les articles 223-1 et suivants du règlement général de l’Autorité des marchés financiers.

Annexes

Liste des annexes

Annexe 1 :        Premier trimestre 2016 – Répartition géographique du chiffre d’affaires consolidé et agrégé par GBU, par franchise, par région et par produit

Annexe 2 :        Compte de résultat net des activités du premier trimestre 2016

Annexe 3 :        Passage du résultat net des activités au résultat net consolidé – Part attribuable aux Actionnaires de Sanofi

Annexe 4 :        Compte de résultat consolidé du premier trimestre 2016

Annexe 5 :        Sensibilité 2016 aux devises

Annexe 6 :        Portefeuille R&D

Annexe 7 :        Etapes de R&D attendues

Annexe 8 :        Définitions des indicateurs financiers non-GAAP

Annexe 1: Premier trimestre 2016 – Répartition géographique du chiffre d’affaires consolidé et agrégé(1) par GBU, par franchise, par région et par produit

AnchorAnchorAnchorAnchorAnchorAnchorAnchorAnchorAnchorAnchorAnchorAnchorAnchor

T1 2016
(millions d’euros)

Total Entité Opérationnelle Globale

Var.
TCC

Var.
Publiée

Europe

Var.
TCC

Etats-
Unis

Var.
TCC

Reste
du
monde

Var.
TCC

Marchés émergents(2)

Var.
TCC

Total
Franchises

Var.
TCC

Var.
Publiée

Aubagio

272

63,6%

64,8%

74

105,6%

188

49,6%

10

100,0%

7

80,0%

279

64,1%

64,1%

Lemtrada

85

129,7%

129,7%

35

84,2%

46

181,3%

4

150,0%

3

300,0%

88

134,2%

131,6%

Total Sclérose en plaques

357

75,7%

76,7%

109

98,2%

234

64,7%

14

112,5%

10

116,7%

367

76,9%

76,4%

Cerezyme

126

-3,8%

-3,8%

71

2,9%

44

-14,0%

11

0,0%

56

20,7%

182

3,7%

-3,7%

Cerdelga

23

130,0%

130,0%

3

19

90,0%

1

0

23

130,0%

130,0%

Myozyme

146

9,8%

9,8%

79

8,2%

55

12,5%

12

8,3%

20

0,0%

166

8,3%

6,4%

Fabrazyme

138

10,5%

11,3%

37

15,2%

79

8,5%

22

10,0%

11

-23,5%

149

6,4%

5,7%

Aldurazyme

35

2,9%

2,9%

19

5,6%

10

11,1%

6

-14,3%

13

7,1%

48

4,2%

0,0%

Total Maladies rares

538

8,5%

9,3%

228

11,1%

237

6,9%

73

6,0%

108

8,3%

646

8,5%

5,4%

Taxotere

16

-30,4%

-30,4%

1

-50,0%

1

-50,0%

14

-26,3%

30

3,3%

46

-11,3%

-13,2%

Jevtana

84

16,9%

18,3%

35

-7,7%

38

40,7%

11

80,0%

6

16,7%

90

16,9%

16,9%

Eloxatine

13

-40,9%

-40,9%

1

0,0%

0

-100,0%

12

-40,0%

29

-3,1%

42

-18,5%

-22,2%

Thymoglobulin

51

8,7%

10,9%

9

0,0%

37

12,5%

5

0,0%

14

66,7%

65

18,2%

18,2%

Mozobil

33

10,0%

10,0%

10

0,0%

21

11,1%

2

50,0%

2

-50,0%

35

2,9%

2,9%

Zaltrap

16

-15,8%

-15,8%

12

-7,7%

4

-33,3%

0

1

0,0%

17

-15,0%

-15,0%

Total Oncologie

274

0,7%

1,9%

81

-6,7%

143

13,7%

50

-16,1%

84

3,4%

358

1,4%

0,3%

Sanofi Genzyme / Médecine de spécialités

1 169

20,5%

21,4%

418

20,2%

614

25,4%

137

3,1%

202

9,3%

1 371

18,4%

16,4%

Lantus

1 167

-14,1%

-13,3%

236

-3,7%

843

-17,8%

88

-2,2%

228

6,3%

1 395

-11,0%

-11,9%

Apidra

65

-12,2%

-12,2%

31

3,3%

25

-28,6%

9

0,0%

20

35,3%

85

-3,3%

-6,6%

Amaryl

17

-19,0%

-19,0%

8

14,3%

1

0,0%

8

-38,5%

71

-1,3%

88

-5,2%

-9,3%

Insuman

21

-12,5%

-12,5%

21

-8,7%

1

-1

-200,0%

11

33,3%

32

0,0%

-3,0%

Toujeo

103

1357,1%

1371,4%

19

78

1000,0%

6

0

103

1357,1%

1371,4%

Total Diabète

1 403

-7,0%

-6,2%

338

4,0%

950

-11,1%

115

0,0%

331

6,4%

1 734

-4,5%

-5,6%

Multaq

84

1,2%

2,4%

11

0,0%

73

2,9%

0

-100,0%

2

100,0%

86

2,4%

3,6%

Praluent

12

3

9

0

0

12

Total Cardiovasculaire

96

15,9%

17,1%

14

27,3%

82

15,7%

0

-100,0%

2

100,0%

98

16,9%

18,1%

Diabète & Cardiovasculaire

1 499

-5,8%

-4,9%

352

4,7%

1 032

-9,5%

115

-0,8%

333

6,7%

1 832

-3,5%

-4,6%

Plavix

388

-18,2%

-19,7%

42

-10,6%

1

104

-52,6%

241

12,6%

388

-18,2%

-19,7%

Lovenox

404

-3,9%

-7,8%

262

0,0%

15

-46,2%

22

0,0%

105

-4,0%

404

-3,9%

-7,8%

Renagel / Renvela

234

2,7%

3,5%

22

-38,9%

194

15,8%

8

14,3%

10

-38,9%

234

2,7%

3,5%

Aprovel

169

-12,9%

-15,9%

33

-13,2%

4

33,3%

26

-27,0%

106

-9,8%

169

-12,9%

-15,9%

Allegra

75

-10,0%

-6,3%

2

-33,3%

0

73

-9,1%

0

75

-10,0%

-6,3%

Myslee / Ambien / Stilnox

70

-5,3%

-6,7%

11

-8,3%

15

-16,7%

30

-6,5%

14

14,3%

70

-5,3%

-6,7%

Synvisc / Synvisc One

88

4,7%

3,5%

8

0,0%

67

0,0%

2

0,0%

11

44,4%

88

4,7%

3,5%

Depakine

102

2,9%

-1,9%

40

-2,4%

0

4

25,0%

58

5,1%

102

2,9%

-1,9%

Tritace

62

-14,7%

-17,3%

40

-4,8%

0

0

-100,0%

22

-25,0%

62

-14,7%

-17,3%

Lasix

34

-16,7%

-19,0%

19

0,0%

0

-100,0%

2

-87,5%

13

7,1%

34

-16,7%

-19,0%

Targocid

37

-2,5%

-7,5%

20

0,0%

0

2

-50,0%

15

0,0%

37

-2,5%

-7,5%

Orudis

26

-40,0%

-48,0%

4

-20,0%

0

2

20

-46,7%

26

-40,0%

-48,0%

Cordarone

31

-5,9%

-8,8%

7

-12,5%

0

7

-12,5%

17

0,0%

31

-5,9%

-8,8%

Xatral

27

12,0%

8,0%

9

0,0%

0

1

0,0%

17

21,4%

27

12,0%

8,0%

Autres produits prescrits

844

-7,4%

-10,4%

414

-5,5%

74

-24,7%

81

-13,8%

275

-3,2%

844

-7,4%

-10,4%

Total autres produits prescrits

2 591

-8,2%

-10,7%

933

-5,5%

370

-3,0%

364

-29,4%

924

-2,1%

2 591

-8,2%

-10,7%

Santé Grand Public

905

-3,1%

-7,6%

242

-7,3%

284

7,7%

68

12,7%

311

-9,9%

905

-3,1%

-7,6%

Génériques

459

3,3%

-4,0%

207

2,5%

49

19,5%

26

13,6%

177

0,0%

459

3,3%

-4,0%

Total Marchés Emergents Sanofi Genzyme

202

9,3%

-6,0%

202

9,3%

Total Marchés Emergents Diabètes & Cardiovasculaire

333

6,7%

-2,9%

333

6,7%

Médecine Générale et Marchés Emergents

4 490

-4,3%

-8,6%

1 382

-4,7%

703

2,5%

458

-23,3%

1 947

-0,8%

Total Pharma

7 158

-1,4%

-4,0%

2 152

0,8%

2 349

1,5%

710

-16,1%

1 947

-0,8%

7 158

-1,4%

-4,0%

Vaccins Polio / Pertussis / Hib

288

6,0%

2,1%

23

76,9%

60

-49,2%

25

0,0%

180

51,6%

288

6,0%

2,1%

Vaccins Rappel adultes

80

-15,8%

-15,8%

14

75,0%

51

-30,1%

7

20,0%

8

0,0%

80

-15,8%

-15,8%

Vaccins Méningite/Pneumonie

122

27,8%

25,8%

0

-100,0%

99

33,8%

3

100,0%

20

5,0%

122

27,8%

25,8%

Vaccins contre la grippe

20

4,5%

-9,1%

1

3

-250,0%

5

50,0%

11

-35,0%

20

4,5%

-9,1%

Vaccins pour voyageurs et autres vaccins endémique

83

4,9%

1,2%

8

-27,3%

24

21,1%

11

-6,7%

40

10,8%

83

4,9%

1,2%

Dengue

19

0

0

0

19

19

Vaccins

625

8,2%

4,7%

48

45,5%

244

-17,3%

55

9,4%

278

37,0%

625

8,2%

4,7%

Total Groupe

7 783

-0,7%

-3,3%

2 200

1,5%

2 593

-0,7%

765

-14,6%

2 225

2,6%

7 783

-0,7%

-3,3%

Santé Animale

760

17,5%

15,5%

172

3,6%

373

19,9%

67

4,6%

148

37,5%

760

17,5%

15,5%

Total Chiffre d’Affaires Groupe agrégé

8 543

0,7%

-1,9%

2 372

1,7%

2 966

1,5%

832

-13,3%

2 373

4,2%

8 543

0,7%

-1,9%

(1) Inclut les éléments de l’activité Santé Animale (Voir annexe 8 pour la définition du chiffre d’affaire agrégé) dont le résultat net de l’activité Santé animale est présenté sur une ligne séparée dans le compte de résultat consolidé conformément aux règles de présentation IFRS 5 (Actifs non courants détenus en vue de la vente et activités abandonnées) ; (2) voir définition page 8

Annexe 2 : Résultat net des activités

1er trimestre 2016

Pharmacie

Vaccins

Autres

Total Groupe

Santé Animale(1)

Total agregé(4)

En  millions d’euros

T1

 2016

T1

2015

Var

T1
2016

T1

2015(3)

Var

T1
2016

T1
2015

T1

 2016

T1

 2015

T1

 2016

T1

2015

Var

T1

2016

T1

2015

Var

Chiffre d’affaires

7 158

7 455

(4,0%)

625

597

4,7%

7 783

8 052

760

658

15,5%

8 543

8 710

(1,9%)

Autres revenus

54

62

(12,9%)

91

106

(14,2%)

145

168

10

12

(16,7%)

155

180              

(13,9%)

Coût des ventes

(2 097)

(2 190)

(4,2%)

(350)

(376)

(6,9%)

(2 447)

(2 566)

(246)

(220)

11,8%

(2 693)

(2 786)                

(3,3%)

En % du chiffre d’affaires

(29,3%)

(29,4%)

(56,0%)

(63,0%)

(31,4%)

(31,9%)

(32,4%)

(33,4%)

(31,5%)

  (32,0%)                                

Marge brute

5 115

5 327

(4,0%)

366

327

11,9%

5 481

5 654

524

450

16,4%

6 005

6 104                

(1,6%)

En % du chiffre d’affaires

71,5%

71,5%

58,6%

54,8%

70,4%

70,2%

68,9%

68,4%

70,3%

     70,1%                          

Frais de R&D

(1 108)

(1 039)

6,6%

(127)

(120)

5,8%

(1 235)

(1 159)

(43)

(40)

7,5%

(1 278)

(1 199)               

6,6%

En % du chiffre d’affaires

(15,5%)

(13,9%)

(20,3%)

(20,1%)

(15,9%)

(14,4%)

(5,7%)

(6,1%)

(15,0%)

  (13,8%)                    

Frais commerciaux et généraux

(2 046)

(2 094)

(2,3%)

(166)

(156)

6,4%

(2 212)

(2 250)

(206)

(188)

9,6%

(2 418)

(2 438)             

(0,8%)

En % du chiffre d’affaires

(28,6%)

(28,1%)

(26,6%)

(26,1%)

(28,4%)

(27,9%)

(27,1%)

(28,6%)

(28,3%)

  (28,0%)                     

Autres produits et charges d’exploitation

107

(28)

1

(14)

(40)

93

(67)

(14)

79

        (67)       

Quote-part du résultat des sociétés mises en équivalence*

16

32

7

(1)

23

31

23

          31                  

Part attribuable aux Intérêts Non Contrôlants

(27)

(33)

(27)

(33)

(27)

        (33)                                        

Résultat opérationnel des activités

2 057

2 165

(5,0%)

80

51

56,9%

(14)

(40)

2 123

2 176

261

222

17,6%

2 384

     2 398             

(0,6%)

En % du chiffre d’affaires

28,7%

29,0%

12,8%

8,5%

27,3%

27,0%

34,3%

33,7%

27,9%

27,5%

Produits et charges financiers(2)

(118)

        (97)              

Charges d’impôts(2)

(544)

      (575)             

Taux d’impôts**

24,0%

    25,0%           

Résultat net des activités

1 722

1 726          

(0,2%)

En % du chiffre d’affaires

20,2%

    19,8%          

Résultat des activités par action***      

(en euros)

1,34

1,32           

1,5%

*     Net d’impôts.

**   Déterminé sur la base du résultat des activités avant impôts, mises en équivalence et intérêts non contrôlants.

***  Calculé sur un nombre moyen d’actions en circulation de 1 288,4 millions au premier trimestre 2016 et 1 308,4 millions au premier trimestre 2015.

(1) Conformément aux règles de présentation IFRS 5 concernant les activités abandonnées, le résultat net de l’activité Santé Animale est présenté sur une ligne séparée dans le compte de résultat consolidé pour 2015 et l’année précédente. L’activité Santé Animale reste un secteur opérationnel du Groupe conformément à IFRS 8.

(2) Inclut les éléments de l’activité Santé Animale dont le résultat net de l’activité Santé Animale est présenté sur une ligne séparée dans le compte de résultat consolidé conformément aux règles de présentation IFRS 5. En outre, les commentaires incluent l’activité Santé Animale pour les lignes du compte de résultat comprenant le libellé « agrégé ».

(3) Suite à un changement de présentation, les ventes de produits n’appartenant pas au Groupe, de la société VaxServe, sont comptabilisés, à partir de 2016, sur la ligne Autres Revenus. Par conséquence, le Chiffre d’affaires et les Autres Revenus des periodes comparatives ont été représentés.

(4) Inclus les éléments relatifs à l’activité Santé Animale.

Annexe 3 : Passage du résultat net des activités au résultat net consolidé – Part attribuable aux actionnaires de Sanofi

En millions d’euros

T1 2016 (1)

T1 2015 (1)

Variation

Résultat net des activités

1 722

1 726

(0,2%)

Amortissement des incorporels(2)

(444)

(499)

Dépréciation des incorporels

(27)

Ajustement de la juste valeur des passifs liés à des

contreparties éventuelles

(29)

1

Coûts de restructuration

(500)

(353)

Effet d’impôts sur les éléments ci-dessus:

338

312

      liés aux amortissements des incorporels

156

174

      liés aux dépréciations des incorporels

10

      liés aux ajustements de la juste valeur des passifs 

      liés à des contreparties éventuelles

11

7

      liés aux coûts de restructuration

171

121

Quote-part revenant aux intérêts non contrôlants sur les éléments ci-dessus

1

1

Coûts de restructuration et charges résultant des conséquences des acquisitions sur les sociétés mises en équivalence

70

(62)

Eléments relatifs à l’activité Santé Animale (3)

(71)

(76)

Résultat net consolidé – Part attribuable aux Actionnaires de Sanofi

1 087

1 023

6,3%

Bénéfice net consolidé par action(4) (en euros)

0,84

0,78

  1. Les résultats de l’activité Santé Animale sont présentés séparement en application de la norme IFRS 5, Actifs non courants détenus en vue de la vente et activités abandonnées
  2. Dont charge d’amortissement liée à l’impact de la comptabilisation des regroupements d’entreprises: 410 millions d’euros au premier trimestre 2016 et 471 millions d’euros au premier trimestre 2015.
  3. Cette ligne comprend l’extourne des charges d’amortissements et de dépréciations des actifs corporels à partir de la date d’application d’IFRS 5 comprises dans le résultat net d’activité, les charges d’amortissements et de dépréciations des actifs incorporels comptabilisés jusqu’à la date d’application d’IFRS 5 et les coûts directement liés à l’opération de cession ainsi que les effets d’impôts des éléments précités.
  4.  Calculé sur un nombre moyen d’actions en circulation de 1 288,4 millions au premier trimestre 2016 et 1 308,4 millions au premier  trimestre 2015.

Annexe 4 : Compte de résultats consolidés

En millions d’euros

T1 2016 (1)

T1 2015 (1)(2)

Chiffre d’affaires

7 783

8 052

Autres revenus

145

168

Coût des ventes

(2 447)

(2 566)

Marge brute

5 481

5 654

Frais de recherche et développement

(1 235)

(1 159)

Frais commerciaux et généraux

(2 212)

(2 250)

Autres produits d’exploitation

217

34

Autres charges d’exploitation

(124)

(101)

Amortissements des incorporels

(444)

(499)

Dépréciations des incorporels

(27)

Ajustement de la juste valeur des passifs liés à des contreparties éventuelles

(29)

1

Coûts de restructuration

(500)

(353)

Résultat opérationnel

1 154

1 300

Charges financières

(129)

(131)

Produits financiers

12

36

Résultat avant impôt et sociétés mises en équivalence

1 037

1 205

Charges d’impôts

(117)

(184)

Quote-part du résultat net des SME

93

(31)

Résultat net de l’ensemble consolidé hors activité Santé Animale

1 013

990

Résultat net de l’activité Santé Animale destinée à être échangée

100

65

Résultat net de l’ensemble consolidé

1 113

1 055

Part des Intérêts Non Contrôlants

26

32

Résultat net consolidé – Part attribuable aux Actionnaires de Sanofi

1 087

1 023

Nombre moyen d’actions en circulation (en millions)

1 288,4

1 308,4

Bénéfice net par action hors activité Santé Animale (en euros)

0,77

0,73

Bénéfice net par action (en euros)

0,84

0,78

  1. Les résultats de l’activité Santé Animale sont présentés séparement en application de la norme IFRS 5, Actifs non courants détenus en vue de la vente et activités abandonnées.
  2. Suite à un changement de présentation, les ventes de produits n’appartenant pas au Groupe, de la société VaxServe, sont comptabilisés, à partir de 2016, sur la ligne Autres Revenus. Par conséquence, le Chiffre d’affaires et les Autres Revenus des périodes comparatives ont été représentés

Annexe 5 : Sensibilité 2016 aux devises

Sensibilité aux devises du BNPA des activités 2016

Devises

Variation

Sensibilité du BNPA des activités

Dollar U.S.

-0,05 USD/EUR

+EUR 0,13

Yuan chinois

+0,2 CNY/EUR

-EUR 0,02

Yen japonais

+5 JPY/EUR

-EUR 0,02

Real brésilien

+0,4 BRL/EUR

-EUR 0,01

Rouble russe

+10 RUB/EUR

-EUR 0,04

Chiffre d’affaires du T1 2016 et de l’exercice 2015: Exposition aux devises

Devises

T1 2016

2015*

$ U.S.

35,9%

36,3%

Euro €

24,9%

23,1%

Yuan chinois

5,9%

5,7%

Yen japonais

5,0%

5,4%

Real brésilien

2,5%

2,8%

Livre britannique

1,9%

2,1%

$ canadien

1,4%

1,5%

Rouble russe

1,3%

1,6%

$ australien

1,5%

1,4%

Peso mexicain

1,2%

1,8%

Autres

18,5%

18,3%

*Excluding VaxServe

Taux de change moyens

T1 2015

T1 2016

Var

€/$

1,13

1,10

-2,2%

€/Yen

134,19

127,02

-5,3%

€/Yuan

7,03

7,21

+2,6%

€/Real

3,22

4,31

+33,7%

€/Rouble

71,09

82,47

+16,0%

Annexe 6 : Portefeuille R&D

Soumission

N

lixisenatide
Agoniste des récepteurs du GLP-1

Diabète de type 2, États-Unis

Dengvaxia®(1)
Vaccin contre la dengue
modérée à sévère

N

LixiLan
insuline glargine + lixisenatide
Ratio fixe / Diabète de type 2, États-Unis, UE

PR5i
DTP-HepB-Polio-Hib
Vaccin pédiatrique hexavalent, États-Unis

N

sarilumab
Anticorps monoclonal anti-IL6R

Polyarthrite rhumatoïde, États-Unis

VaxiGrip® QIV IM
Vaccin anti grippal inactivé

quadrivalent (+3 ans)

Phase III

N

SAR342434
insuline lispro

Diabète de type 1 et 2

N

patisiran (ALN-TTR02)
Inhibiteur siRNA ciblant la TTR

Polyneuropathie amyloïde familiale

Clostridium difficile
Vaccin toxoïde

N

SAR439954 (sotagliflozine)
Inhibiteur oral du SGLT-1&2

Diabète de type 1

N

revusiran (ALN-TTRsc)

Inhibiteur siRNA ciblant la TTR

Cardiomyopathie amyloïde familiale

VaxiGrip® QIV IM
Vaccin anti grippal inactivé

quadrivalent (6-35 mois)

sarilumab
Anticorps monoclonal anti-IL6R

Polyarthrite rhumatoïde, UE

Jevtana®
cabazitaxel
Cancer de la prostate métastatique (1L)

Vaccin pédiatrique pentavalent
DTP-Polio-Hib

Japon

N

dupilumab
Anticorps monoclonal anti-IL4Rα

Dermatite atopique, Asthme

Men Quad TT
Vaccin méningococcique
ACYW conjugué de 2e génération

N : Nouvelle entité moléculaire

  1. Approuvé au Brésil, au Mexique, aux Philippines et au Salvador.

Phase II

dupilumab
Anticorps monoclonal anti-IL4Rα

Polypose nasale ;

Oesophagite éosinophilique

sarilumab
Anticorps monoclonal anti-IL6R

Uvéite

N

Combinaison

ferroquine / OZ439

Antimalarial

N

SAR156597
 Anticorps monoclonal IL4/IL13 bi-spécifique

Fibrose pulmonaire idiopathique

N

isatuximab
Anticorps monoclonal anti-CD38 nu

Myélome multiple

Rabies VRVg
Vaccin antirabique
cultivé sur cellules Vero purifiées

N

SAR100842
Antagoniste des récepteurs LPA-1
Sclérodermie

N

olipudase alfa
rhASM
Maladie de Niemann-Pick type B

Tuberculose
Vaccin recombinant sous-unitaire

SAR439954 (sotagliflozine)
 Inhibiteur oral du SGLT-1&2

Diabète de type 2

N

GZ402671
Inhibiteur GCS oral

Maladie de Fabry

Fluzone® QIV HD

Vaccin anti grippal inactivé

quadrivalent – Haute-dose

N

SAR439977 (efpeglenatide)
Agoniste des récepteurs du GLP-1 à longue durée d’action
Diabète de type 2

N

SAR422459
Thérapie génique ABCA4

Maladie de Stargardt

Phase I

N

GZ402668
GLD52 (anticorps monoclonal anti-CD52)

Sclérose en plaques récurrente

N

SAR566658
Anticorps monoclonal maytansin-loaded
anti-CA6

Tumeurs solides

N

SAR228810
Anticorps monoclonal anti proto-fibrillaire AB

Maladie d’Alzheimer

N

GZ389988
TRKA antagoniste

Ostéoarthrite

N

SAR408701
Anticorps monoclonal conjugué anti-CEACAM5

Tumeurs solides

N

SAR439152
Inhibiteur de la myosine

Cardiomyopathie hypertrophique

N

SAR425899

Agoniste double des récepteurs du GLP-1 / GCG

Diabète de type 2

N

SAR439684
Inhibiteur PD-1

Cancer

N

SAR407899
rho kinase
Angine microvasculaire

N

SAR438335

Agoniste double des récepteurs du GLP-1 / GIP

Diabète de type 2

N

SAR428926
Inhibiteur LAMP-1

Cancer

N

SAR366234
Agoniste du récepteur EP2

Pression intraoculaire élevée

N

SAR438544

Analogue du glucagon stable

Diabète

N

GZ402666
neo GAA

Maladie de Pompe

Streptococcus pneumonia
Vaccin contre la méningite
& la pneumonie

N

SAR440067 (LAPS Insulin 115)
Analogue de l’insuline à longue durée d’action
Diabète de type 2

N

SAR339375
Anti-miR21 RNA

Syndrome d’Alport

Herpes Simplex Virus Type 2
Vaccin HSV-2

N

fitusiran (ALN-AT3)
siRNA ciblant l’antithrombine
Hémophilie

N

UshStat®
Thérapie génique myosine 7A
Maladie d’Usher type 1B

Annexe 7: Prochaines étapes de R&D attendues

Produit

Événement attendu

Timing

Dengvaxia®

Décision réglementaire dans les pays endémiques

2016

Lixisenatide et LixiLan

Comité consultatif de la FDA

25 mai 2016

Men Quad TT

Début de l’étude de Phase III

T2 2016

insuline lispro

Résultats de l’étude de Phase III SORELLA dans le diabète

T2 2016

dupilumab

Résultats intérimaires de l’étude de Phase III CHRONOS dans la dermatite atopique

T2 2016

NeoGAA (GZ402666)

Début de l’étude de Phase III dans la maladie de Pompe

T2 2016

olipudase alpha

Début de l’étude pivot de Phase II / III dans la maladie de Niemann-Pick de type B

T2 2016

SAR439684 (inhibiteur PD-1)

Début de l’étude pivot de Phase II dans le carcinome cellulaire squameux cutané

T2 2016

sarilumab

Soumission réglementaire en Europe dans la polyarthrite rhumatoïde

T3 2016

lixisenatide

Décision réglementaire aux États-Unis dans le diabete de type 2

T3 2016

LixiLan

Décision réglementaire aux États-Unis dans le diabete de type 2

T3 2016

dupilumab

Soumission réglementaire aux États-Unis dans la dermatite atopique

T3 2016

fitusiran

Début de l’étude de Phase III dans l’hémophilie

T3 2016

Praluent®

Résultats de la 2e analyse intérimaire de l’étude ODYSSEY OUTCOMES(1)

S2 2016

sarilumab

Décision réglementaire aux États-Unis dans la polyarthrite rhumatoïde

T4 2016

VaxiGrip® QIV HD (+3 ans)

Décision réglementaire en Europe

T4 2016

sotagliflozine

Début de l’étude de Phase III dans le diabète de type 2

T4 2016

efpeglenatide

Début de l’étude de Phase III dans le diabète de type 2

T4 2016

isatuximab (anti-CD38)

Début de Phase III trial dans le myélome multiple

T4 2016

AnchorAnchorAnchorAnchorAnchorAnchorAnchorAnchorAnchorAnchorAnchorAnchorAnchorAnchorAnchorAnchorAnchorAnchorAnchorAnchorAnchorAnchorAnchor 

  1. Analyse intérimaire pour futilité lorsque ~50 % des événements sont survenus; deuxième analyse intermédiaire de futilité et d’efficacité exceptionnelle potentiellement au second semestre 2016 lorsque 75 % du nombre ciblé d’événements primaires seront survenus

Annexe 8 : Définitions des indicateurs financiers non-GAAP

Agrégé

Les commentaires incluent l’activité Santé Animale pour les lignes du compte de résultat comprenant le libellé «agrégé» 

Chiffre d’affaires agrégé du groupe à taux de change constants (TCC)

Lorsqu’il est fait référence aux variations du chiffre d’affaires à taux de change constants, cela signifie que l’impact des variations de taux de change a été exclu.

L’impact des taux de change est éliminé en recalculant les ventes de l’exercice considéré sur la base des taux de change utilisés pour l’exercice précédent.

Tableau de passage du chiffre d’affaires publié au chiffre d’affaires agrégé à taux de change constants au premier trimestre 2016

En millions d’euros

T1 2016

Chiffre d’affaires

7 783

Chiffre d’affaires de la Santé Animale

760

Chiffre d’affaires agrégé

8 543

Impact de l’écart de conversion

+228

Chiffre d’affaires à taux de change constants (TCC)

8 771

Résultat net des activités

Sanofi publie un important indicateur non-GAAP, le « Résultat net des activités ».

Le Résultat net des activités correspond au Résultat net consolidé – Part attribuable aux actionnaires de Sanofi
avant :

  • amortissement des incorporels,
  • dépréciation des incorporels,
  • ajustement de la juste valeur des compléments de prix liés aux regroupements d’entreprises,
  • autres impacts résultant des conséquences des acquisitions (y compris les impacts concernant les sociétés mises en équivalence),
  • coûts de restructuration(1),
  • autres gains et pertes (y compris plus ou moins-values de cessions majeures d’immobilisations(1)),
  • coûts ou provisions sur litiges(1),
  • effets fiscaux sur les éléments ci-dessus ainsi que les impacts des litiges fiscaux majeurs.
  • taxe sur les dividendes (3%) versés aux actionnaires de Sanofi.
  • éléments de l’activité Santé Animale exclus du résultat net des activités(2)
  • la part attribuable aux Intérêts Non Contrôlant sur les éléments ci-dessus
  1. Présentés sur les lignes du compte de résultat consolidé Coûts de restructuration et Autres gains et pertes, litiges (voir note B.20. aux états financiers consolidés)
  2. Impact de l’arrêt des amortissements et dépréciations d’actifs corporels à partir de la date d’application d’IFRS 5 (Actifs non courants détenus en vue de la vente et activités abandonnées) comprises dans le résultat net de l’activité, amortissements et dépréciations des actifs incorporels comptabilisés jusqu’à la date d’application d’IFRS 5 et coûts directement liés à l’opération de cession ainsi que les effets d’impôts des éléments précités