28 Février 2014

Les enfants du monde entier vont pouvoir bénéficier du vaccin polio inactivé, dans le cadre de l'éradication de la poliomyélite

 

Les enfants du monde entier vont pouvoir bénéficier du vaccin polio inactivé, dans le cadre de l’éradication de la poliomyélite

– Sanofi Pasteur travaille avec ses partenaires internationaux pour fournir des quantités inégalées de vaccin polio inactivé (IPV) à des prix abordables –

 

Lyon, France – Le 28 février 2014 – Sanofi Pasteur, la division vaccins de Sanofi (EURONEXT : SAN et NYSE : SNY), annonce aujourd’hui une nouvelle étape de son engagement au sein de la communauté internationale pour achever l’éradication de la poliomyélite. L’UNICEF, qui fournit les vaccins répondant aux besoins de santé publique mondiale, a annoncé sa décision d’acheter d’importantes quantités de vaccin polio inactivé (IPV) auprès de Sanofi Pasteur, et de les mettre à disposition des différents pays, selon leurs besoins et leurs plans de vaccination. Dans l’objectif d’éradiquer la polio à l’horizon 2018, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) recommande d’administrer au moins une dose d’IPV, d’ici fin 2015, en vaccination de routine, à tous les enfants dans plus de 120 pays n’utilisant que le vaccin polio oral (OPV).

Sanofi Pasteur – premier producteur mondial d’IPV – et la Fondation Bill & Melinda Gates annoncent également avoir mis au point un mécanisme de prix reposant sur une contribution financière de chacun des deux partenaires, dans le but de favoriser l’adoption rapide et généralisée du vaccin IPV. Ce mécanisme permet à Sanofi Pasteur de proposer le vaccin IPV au prix de 0,75€ (environ 1 dollar américain) la dose à 73 pays parmi les plus pauvres de la planète. L’Alliance GAVI (Alliance mondiale pour les vaccins et l’immunisation) mettra l’IPV à la disposition de ces pays pour une inclusion dans leurs schémas vaccinaux de routine.

Cette annonce souligne l’engagement de Sanofi Pasteur à fournir des volumes sans précédent d’IPV de haute qualité à un grand nombre de pays aux situations économiques différentes, à des prix différenciés, dans le cadre de ce plan mondial sans précédent.

« L’Organisation mondiale de la Santé salue l’annonce d’aujourd’hui visant à réduire le coût de ce vaccin efficace contre la polio. C’est une étape marquante dans la lutte contre la polio, a déclaré la Directrice Générale de l’OMS, le Dr Margaret Chan. Ces déclarations envoient un signal fort : les partenaires du programme d’éradication de la polio restent pleinement mobilisés pour un monde sans polio. »

 

« La réduction du prix de l’IPV contribue à faire tomber la barrière du coût du vaccin, sur le chemin d’un monde sans polio, a déclaré Bill Gates, co-président de la Fondation Bill & Melinda Gates. Il s’agit d’une avancée majeure pour nous assurer que chaque enfant, où qu’il  vive,  pourra accéder à ce vaccin essentiel. »

 

« Les collaborateurs de Sanofi Pasteur sont fiers de contribuer, dans le cadre de leur mission de santé publique, à libérer le monde de la polio, a souligné Olivier Charmeil, Président-Directeur Général de Sanofi Pasteur. Grâce à notre implication de longue date dans l’éradication de la polio – en partenariat avec l’OMS, l’UNICEF, l’Alliance GAVI, le CDC, le Rotary International et la Fondation Bill & Melinda Gates – nous allons pouvoir, tous ensemble, en venir à bout. »

 

« Avec l’accélération de l’utilisation universelle du vaccin polio inactivé, nous venons de franchir aujourd’hui une étape importante dans la lutte contre la polio au niveau mondial,  a ajouté le Dr Seth Berkley, PDG de l’Alliance GAVI.  Les premiers pays devraient introduire l’IPV dans le courant de l’année, avec le soutien de GAVI. Nous entrons dans une étape exaltante pour la polio et pour le renforcement de la vaccination de routine, qui va permettre à davantage d’enfants de bénéficier des bienfaits des vaccins. »

L’IPV est utilisé dans la majorité des pays développés depuis des années. Son introduction dans 120 pays est une étape nécessaire pour atteindre l’objectif d’un monde sans poliomyélite d’ici à 2018. Le « Plan stratégique pour la phase finale 2013-2018 » de l’Initiative mondiale pour l’éradication de la poliomyélite (GPEI) propose une feuille de route adoptée par 194 pays en 2013. Il prévoit d’interrompre la transmission de la polio, d’améliorer les taux de vaccination de routine et de mettre en place un système durable pour faire face à d’autres problèmes de santé publique mondiaux. Il préconise l’introduction d’au moins une dose d’IPV dans tous les pays ainsi que le passage progressif du vaccin oral (OPV) à l’IPV au cours des prochaines années pour interrompre la transmission et améliorer les taux de vaccination. Comme l’OPV contient une forme très atténuée de virus polio vivant, le plan mondial demande de le remplacer progressivement par le vaccin injectable inactivé au moment où le monde rentre dans la phase finale de l’éradication de la poliomyélite.

Sanofi Pasteur s’engage pour l’objectif « zéro  polio »

Sanofi Pasteur a réalisé des investissements conséquents dans une technologie moderne pour produire de très grandes quantités d’IPV – jusqu’à 300 millions de doses par an. Outre cet investissement substantiel dans les capacités de production, l’implication de Sanofi Pasteur inclut le développement d’une présentation en flacons de cinq doses (en plus de la présentation standard en flacons de dix doses), pour réduire le gaspillage, un important programme d’enregistrement dans près de 100 pays, ainsi que des contributions d’experts dans les domaines scientifique, programmatique et technique.

Leader dans la production des deux vaccins, OPV et IPV, Sanofi Pasteur est partenaire de l’Initiative mondiale pour l’éradication de la poliomyélite depuis plus de 20 ans. L’entreprise a fourni plus de 5 milliards de doses d’OPV à l’UNICEF durant les deux dernières décennies. En 1982, Sanofi Pasteur a enregistré le premier vaccin polio inactivé (IPV) à potentiel renforcé, aujourd’hui distribué dans le monde entier sous forme de vaccin monovalent ou de vaccin pédiatrique combiné pour immuniser contre plusieurs maladies en une seule injection. Sanofi Pasteur a distribué à ce jour plus de 800 millions de doses de vaccins IPV ou contenant l’IPV.

A propos de la polio

Selon l’OMS, la poliomyélite touche principalement les enfants de moins de cinq ans. Une infection sur 200 entraîne une paralysie irréversible. Parmi les sujets paralysés, 5 à 10% meurent lorsque leurs muscles respiratoires cessent de fonctionner. Le nombre des cas de poliomyélite a diminué de plus de 99% depuis 1988, passant de 350 000 à 400 cas notifiés en 2013. Cette baisse résulte de l’effort mondial pour éradiquer cette maladie. En 2014, il ne reste plus que trois pays d’endémie (Afghanistan, Nigéria et Pakistan), alors qu’ils étaient plus de 125 en 1988.

Tant qu’un seul enfant reste infecté, tous les autres risquent de contracter la poliomyélite dans tous les pays. L’échec de l’éradication dans les derniers bastions de la maladie pourrait aboutir à l’émergence de nouveaux cas, d’ici 10 ans, à 200 000 par an dans le monde. Dans la plupart des pays, l’action mondiale a permis de renforcer les capacités de lutte contre d’autres maladies infectieuses en développant des systèmes de surveillance et de vaccination efficaces.[1]

A propos de Sanofi

Sanofi est un leader mondial intégré de la santé qui recherche, développe et commercialise des solutions thérapeutiques centrées sur les besoins des patients. Sanofi possède des atouts fondamentaux dans le domaine de la santé avec sept plateformes de croissance : la prise en charge du diabète, les vaccins humains, les produits innovants, la santé grand public, les marchés émergents, la santé animale et le nouveau Genzyme. Sanofi est coté à Paris (EURONEXT : SAN) et à New York (NYSE : SNY).

Sanofi Pasteur, la division vaccins de Sanofi, met à disposition plus de 1 milliard de doses de vaccins chaque année, permettant de vacciner plus de 500 millions de personnes dans le monde. Sanofi Pasteur est un leader mondial avec la plus large gamme de vaccins contre 20 maladies infectieuses. L’expérience de Sanofi Pasteur dans le domaine des vaccins remonte à plus d’un siècle. C’est aujourd’hui la plus importante société entièrement dédiée au vaccin, qui investit plus d’un million d’euros par jour en recherche et développement. Pour plus d’information, consulter le site: www.sanofipasteur.com.

Déclarations prospectives

Ce communiqué contient des déclarations prospectives. Ces déclarations ne constituent pas des faits historiques. Ces déclarations comprennent des projections et des estimations ainsi que les hypothèses sur lesquelles celles-ci reposent, des déclarations portant sur des projets, des objectifs, des intentions et des attentes concernant des résultats financiers, des événements, des opérations, des services futurs, le développement de produits et leur potentiel ou les performances futures. Ces déclarations prospectives peuvent souvent être identifiées par les mots « s’attendre à », « anticiper », « croire », « avoir l’intention de », « estimer » ou « planifier », ainsi que par d’autres termes similaires. Bien que la direction de Sanofi estime que ces déclarations prospectives sont raisonnables, les investisseurs sont alertés sur le fait que ces déclarations prospectives sont soumises à de nombreux risques et incertitudes, difficilement prévisibles et généralement en dehors du contrôle de Sanofi, qui peuvent impliquer que les résultats et événements effectifs réalisés diffèrent significativement de ceux qui sont exprimés, induits ou prévus dans les informations et déclarations prospectives. Ces risques et incertitudes comprennent notamment les incertitudes inhérentes à la recherche et développement, les futures données cliniques et analyses, y compris postérieures à la mise sur le marché, les décisions des autorités réglementaires, telles que la FDA ou l’EMA, d’approbation ou non, et à quelle date, de la demande de dépôt d’un médicament, d’un procédé ou d’un produit biologique pour l’un de ces produits candidats, ainsi que leurs décisions relatives à l’étiquetage et d’autres facteurs qui peuvent affecter la disponibilité ou le potentiel commercial de ces produits candidats, l’absence de garantie que les produits candidats s’ils sont approuvés seront un succès commercial, l’approbation future et le succès commercial d’alternatives thérapeutiques, la capacité du Groupe à saisir des opportunités de croissance externe, l’évolution des cours de change et des taux d’intérêt, l’impact de la politique de maîtrise des coûts opérationnels et leur évolution, le nombre moyens d’actions en circulation ainsi que ceux qui sont développés ou identifiés dans les documents publics déposés par Sanofi auprès de l’AMF et de la SEC, y compris ceux énumérés dans les rubriques « Facteurs de risque » et « Déclarations prospectives » du document de référence 2012 de Sanofi, qui a été déposé auprès de l’AMF ainsi que dans les rubriques « Risk Factors » et « Cautionary Statement Concerning Forward-Looking Statements » du rapport annuel 2012 sur Form 20-F de Sanofi, qui a été déposé auprès de la SEC. Sanofi ne prend aucun engagement de mettre à jour les informations et déclarations prospectives sous réserve de la réglementation applicable notamment les articles 223-1 et suivants du règlement général de l’Autorité des marchés financiers.

  Contacts :

Relations Presse
Alain Bernal  
T. +33 4 37 37 50 38
alain.bernal@sanofipasteur.com
Relations Investisseurs
Sébastien Martel
T. + 33 1 53 77 45 45
ir@sanofi.com

[1] http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs114/fr/index.html