4 juin 2018

Après VivaTech,  Biotech !

Sanofi participe au Congrès international de la Biotechnology Innovation Organization (BIO) à Boston aux États-Unis, non loin de Cambridge où se trouvent le siège de notre GBU Médecine de spécialités (Sanofi Genzyme) et notre Hub de R&D Amérique du Nord. BIO représente plus de 1 100 entreprises de biotechnologie, établissements universitaires, centres publics de biotechnologie et organisations apparentées, des États-Unis et de plus de 30 autres pays.

 

Après VivaTech,  Biotech !
Sanofi participe au Congrès international de la Biotechnology Innovation Organization (BIO) à Boston aux États-Unis, non loin de Cambridge où se trouvent le siège de notre GBU Médecine de spécialités (Sanofi Genzyme) et notre Hub de R&D Amérique du Nord. BIO représente plus de 1 100 entreprises de biotechnologie, établissements universitaires, centres publics de biotechnologie et organisations apparentées, des États-Unis et de plus de 30 autres pays.

Sanofi prendra part à des débats sur la santé numérique, le leadership, la parité hommes-femmes, le retour sur investissement de la R&D et divers autres sujets.

Adam Keeney, Responsable Global, Innovation externe et Stratégie de R&D de Sanofi, évoque notre démarche en matière de partenariat dans le domaine des biotechnologies.

AK : Dans le domaine des biotechnologies, plusieurs innovations sont issues aujourd’hui de petites entreprises, créées par des entrepreneurs expérimentés nourrissant des idées originales pour améliorer la vie et les résultats cliniques des patients.

Cela dit, il ne suffit pas d’avoir de bonnes idées pour mettre ces innovations à la disposition des patients. Pour créer un nouveau traitement contre le cancer, changer la manière dont les essais cliniques sont conduits, ou rationaliser la fabrication d’un vaccin, il faut des capitaux, un accès au marché et une capacité de mise à l’échelle.

Même si certains entrepreneurs sont en mesure de franchir seuls toutes ces étapes, la plupart d’entre eux cherchent à nouer des partenariats pour pouvoir accéder à ce vaste écosystème. Souvent, leurs partenaires sont de grandes entreprises biopharmaceutiques, comme Sanofi, qui possèdent les ressources dont ils ont besoin et savent percevoir les synergies que ces partenariats leur permettent de dégager et apportent aux patients.

Compte tenu de la valeur que ces nouveaux acteurs peuvent apporter, Sanofi a fait du partenariat un volet fondamental de sa stratégie de croissance à l’échelle de l’entreprise. L’objectif est de collaborer avec des entreprises selon des modalités bénéfiques pour toutes les parties pour optimiser les chances de voir aboutir et se matérialiser leurs idées innovantes, en vue de leur mise sur le marché, et pour proposer, ce faisant, des solutions parmi les meilleures et les plus innovantes aux patients.

Cette démarche en matière de partenariat dépasse le cadre de la recherche et développement de médicaments pour englober ce qu’on appelle les « médicaments plus », c’est-à-dire des médicaments couplés à des solutions numériques pour améliorer les résultats cliniques. Des solutions qui exploitent les ressorts de l’intelligence artificielle pour identifier des biomarqueurs ou les progrès de la santé mobile ou des appareils mobiles pour faciliter la conduite d’essais cliniques « hors site » ou, encore, pour améliorer l’accès aux soins dans les régions à faibles ressources. Les partenariats concernent également le développement de produits pour les marchés émergents où Sanofi est largement implantée.

Les partenariats n’ont pas pour seul but de compléter les ressources de R&D internes de Sanofi ; ils jouent un rôle central dans son modèle économique et dans ses plans d’avenir.

« Tous les collaborateurs de Sanofi aspirent à ce que nous devenions l’une des meilleures entreprises pharmaceutiques du secteur – une entreprise qui propose des solutions de santé importantes aux personnes dans le besoin, partout dans le monde », explique Muzammil Mansuri, Vice-Président Exécutif, Stratégie et Business Development. « Même si nous pouvons compter sur des talents exceptionnels dans nos rangs, il existe en dehors de nos murs des personnes également motivées et douées de talents tout aussi exceptionnels qui peuvent contribuer à la réalisation de notre mission. Travailler en partenariat avec ces personnes et s’inspirer de leurs idées est au cœur de ce que nous faisons et au centre de notre réflexion. »

AK : Parce que chaque collaboration est différente en termes d’idées, de structures d’entreprise et d’enjeux de développement, Sanofi a développé trois modèles de partenariats différents. Ces modèles lui permettent de faire preuve de flexibilité et de répondre au plus près aux besoins spécifiques de ses partenaires potentiels.

S’agissant des opportunités qui pourraient permettre de restructurer le portefeuille et de soutenir l’innovation en R&D, dans le droit fil de ses priorités stratégiques, Sanofi opte pour une démarche de partenariat dite « corporate ». Le périmètre de l’unité Business Development & Licensing de Sanofi est très large et englobe toutes les unités fonctionnelles (BU) et domaines thérapeutiques de l’entreprise. Elle a la souplesse voulue pour négocier un large éventail d’accords, y compris des accords de licence, des collaborations de R&D et des opérations de fusion et acquisition (acquisition ou cession d’actifs/entreprises), ainsi que des coentreprises, des collaborations commerciales et d’autres formes d’alliances stratégiques.

L’entreprise possède également une structure de capital-risque, Sanofi Ventures, qui prend des participations dans de très jeunes entreprises de santé, généralement sous la forme de financement d’amorçage ou de série A. Ces entreprises mènent habituellement des activités dans des domaines d’intérêt stratégique pour Sanofi, comme les maladies rares, les vaccins, des domaines thérapeutiques qui cadrent avec le modèle économique de Sanofi et les solutions de santé numérique. Compte tenu de la rapidité avec laquelle l’innovation évolue au sein de notre secteur, Sanofi Ventures a mis en place un processus de prise de décision accéléré qui lui permet de prendre des décisions d’investissement souples, rapides et précises.

Enfin, Sanofi Sunrise investit dans les innovations développées par des entrepreneurs de start-ups de biotechnologies. Véritable moteur de co-création et d’incubation, son principal objectif est d’accélérer la mise à disposition de traitements à fort potentiel de transformation aux patients, tout en ajoutant des produits innovants au portefeuille de développement de Sanofi. Sanofi Sunrise s’intéresse aux programmes reposant sur les progrès récents de la biologie dans tous les domaines thérapeutiques. D’une manière générale, Sanofi Sunrise privilégie les produits qui, au moment de l’investissement initial, déboucheront sur une demande d’IND dans un délai de deux à quatre ans.

Sanofi est toujours à la recherche d’opportunités de collaboration avec des penseurs et des chercheurs innovants ayant le potentiel de créer de la valeur pour les patients et pour ses partenaires.