08 Juillet 2015

Sanofi étend sa collaboration avec Medicines for Malaria Venture pour lutter contre l'une des maladies parasitaires les plus mortelles du monde

 

Sanofi étend sa collaboration avec Medicines for Malaria Venture pour lutter contre l’une des maladies parasitaires les plus mortelles du monde

– Une collaboration de R&D pour développer une nouvelle association à dose fixe en une seule prise afin d’accroître significativement les capacités de traitement dans les régions d’endémie –

Paris, le 8 juillet 2015 – Sanofi annonce aujourd’hui la prolongation de sa collaboration avec Medicines for Malaria Venture (MMV) en vue du développement conjoint d’une nouvelle association à dose fixe en une seule prise contre le paludisme, la maladie parasitaire la plus mortelle du monde. L’annonce de la prolongation de la collaboration coïncide avec la prochaine participation de Sanofi au Sommet mondial sur les maladies infectieuses 2015 qui se tiendra à Boston.

Cette collaboration a débuté en mai 2011 sous la forme d’un accord de recherche de trois ans en vue du développement de candidats-médicaments à partir de molécules de Sanofi sélectionnées pour leur activité potentielle contre les parasites du paludisme. Chaque étape du projet a été évaluée par un comité de pilotage mixte Sanofi/MMV à l’aune des critères de la MMV applicables au développement des molécules.

Deux traitements potentiels sont nés de cette collaboration : OZ439/Piperaquine et OZ439/Ferroquine. Tous deux sont des associations thérapeutiques à dose fixe et en une seule prise ne contenant pas d’artémisinine. L’extension de cette collaboration annoncée aujourd’hui permettra la conduite d’essais de phase 2b pour OZ439/Ferroquine qui débuteront cet été. OZ439/Piperaquine fait actuellement l’objet d’un essai clinique de phase 2b. À la fin de la phase 2b, le comité de pilotage mixte déterminera si l’une de ces deux associations réunit les critères pour la conduite d’études de phase 3.  

« Sanofi est fortement engagé et a un long historique dans le développement de solutions pour répondre aux menaces de santé publique comme le paludisme. Face à l’augmentation de la résistance aux traitements antipaludiques actuels, il est essentiel que nous innovions pour améliorer l’efficacité des antipaludiques et leur facilité d’emploi », a déclaré Gary Nabel, Chief Scientific Officer, Sanofi. « En nous joignant à la lutte contre les maladies infectieuses dans le monde et en étendant notre collaboration fructueuse avec MMV, nous aspirons à garder une longueur d’avance sur cette menace qui ne cesse d’évoluer, et à travailler ensemble pour, à terme, éradiquer le paludisme. »

Le traitement du paludisme présente d’importants besoins non satisfaits car la résistance aux associations thérapeutiques à base d’artémisinine (ACT) ne cesse d’augmenter en Asie du Sud-Est[1] et il est à craindre que cette résistance se propage à l’Afrique, où l’on recense près de 90 % des 584 000 décès que le paludisme provoque chaque année[2].

En plus d’apporter une réponse à la résistance croissante aux traitements, les thérapies ne faisant pas appel à l’artémisinine pourraient considérablement augmenter l’aptitude des professionnels de santé à avoir accès aux patients dans les régions d’endémie, où l’observance thérapeutique est une grande préoccupation, et à les traiter. Les nouvelles associations thérapeutiques pourraient être administrées en une seule prise, ce qui représente une amélioration par rapport au cycle de trois jours applicable aux traitements ACT. L’efficacité de ces doses uniques sera évaluée et comparée aux traitements ACT existants.

Références

[1] Science Report 2009. Rapport annuel MMV 2009. Rapport annuel, mai 2010.
[2] Organisation mondiale de la Santé. Aide-mémoire Paludisme no 94. Actualisé en avril 2014. Accessible à l’adresse :  http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs094/fr/. Consulté le 9 avril 2015.

A propos du paludisme
Le paludisme est une maladie parasitaire transmise à l’homme par des piqûres de moustiques anophèles infectés qui se caractérise par des épisodes fébriles et divers autres troubles. Le parasite, appelé Plasmodium, colonise et détruit les globules rouges du sang. C’est la destruction de ces derniers qui entraîne l’accès palustre caractérisé par l’apparition soudaine de fièvre, de fatigue, de maux de tête, de frissons, de vomissements, etc. Les accès palustres peuvent parfois être sévères et provoquer une anémie grave, des convulsions, un coma, voire le décès. Selon les estimations, le paludisme cause plus de 584 000 décès par année dont plus de 90 % en Afrique. Les victimes sont dans 85 % des cas des enfants âgés de moins de cinq ans. La plupart des décès sont dus au manque d’accès à des antipaludiques efficaces et aux carences dans l’observance du traitement par les patients.

A propos du Sommet mondial sur les maladies infectieuses 2015
Le Sommet mondial sur les maladies infectieuses, qui se tiendra du 8 au 10 juillet 2015 à Boston dans le Massachusetts, est l’occasion pour ses participants d’échanges approfondis et exhaustifs de vues sur les problèmes, enjeux et progrès dans le domaine des maladies infectieuses. Le Sommet s’articule autour de trois conférences : la 13ème Conférence sur la recherche et développement de vaccins, la 4ème Conférence sur la recherche et développement sur la grippe et la 12ème Conférence sur les partenariats et accords concernant les anti-infectieux. Plusieurs questions seront à l’ordre du jour comme les prix et les taux de remboursement, les affaires réglementaires et la découverte de nouveaux antibiotiques. Le Sommet aborde tous les aspects des maladies infectieuses, depuis la recherche et les thérapies innovantes, jusqu’à la commercialisation et l’activité des marchés. Des représentants du monde universitaire, de l’industrie pharmaceutique et des gouvernements se réuniront autour des questions propres au développement de médicaments pour tenter de trouver des solutions aux problèmes actuels et faire évoluer l’infectiologie.

A propos de Medicines for Malaria Venture
Medicines for Malaria Venture (MMV) est un «partenariat pour le développement de produits» (PDP) dans le domaine de la recherche et du développement de médicaments antipaludiques. Sa mission est de réduire le fardeau du paludisme dans les pays où la maladie est endémique, en découvrant, développant et distribuant des médicaments antipaludiques bien tolérés, efficaces et économiquement accessibles. Depuis sa fondation en 1999, MMV a développé et fait homologuer conjointement quatre nouveaux médicaments avec l’appui de son large réseau de partenaires répartis dans 50 pays et comprenant plus de 300 groupes pharmaceutiques, instituts universitaires et organismes oeuvrant dans les pays d’endémie. Avec plus de 65 projets à son actif, MMV et ses partenaires gèrent le plus important portefeuille de projets de R&D sur le paludisme.

A propos de Sanofi
Sanofi, un leader mondial de la santé, recherche, développe et commercialise des solutions thérapeutiques centrées sur les besoins des patients. Sanofi possède des atouts fondamentaux dans la prise en charge du diabète, les vaccins humains, les produits innovants, la santé grand public, les marchés émergents, la santé animale et Genzyme. Sanofi est coté à Paris (EURONEXT: SAN) et à New York (NYSE: SNY).

Déclarations prospectives Sanofi
Ce communiqué contient des déclarations prospectives. Ces déclarations ne constituent pas des faits historiques. Ces déclarations comprennent des projections et des estimations ainsi que les hypothèses sur lesquelles celles-ci reposent, des déclarations portant sur des projets, des objectifs, des intentions et des attentes concernant des résultats financiers, des événements, des opérations, des services futurs, le développement de produits et leur potentiel ou les performances futures. Ces déclarations prospectives peuvent souvent être identifiées par les mots « s’attendre à », « anticiper », « croire », « avoir l’intention de », « estimer » ou « planifier », ainsi que par d’autres termes similaires. Bien que la direction de Sanofi estime que ces déclarations prospectives sont raisonnables, les investisseurs sont alertés sur le fait que ces déclarations prospectives sont soumises à de nombreux risques et incertitudes, difficilement prévisibles et généralement en dehors du contrôle de Sanofi, qui peuvent impliquer que les résultats et événements effectifs réalisés diffèrent significativement de ceux qui sont exprimés, induits ou prévus dans les informations et déclarations prospectives. Ces risques et incertitudes comprennent notamment les incertitudes inhérentes à la recherche et développement, les futures données cliniques et analyses, y compris postérieures à la mise sur le marché, les décisions des autorités réglementaires, telles que la FDA ou l’EMA, d’approbation ou non, et à quelle date, de la demande de dépôt d’un médicament, d’un procédé ou d’un produit biologique pour l’un de ces produits candidats, ainsi que leurs décisions relatives à l’étiquetage et d’autres facteurs qui peuvent affecter la disponibilité ou le potentiel commercial de ces produits candidats, l’absence de garantie que les produits candidats s’ils sont approuvés seront un succès commercial, l’approbation future et le succès commercial d’alternatives thérapeutiques, la capacité du Groupe à saisir des opportunités de croissance externe, l’évolution des cours de change et des taux d’intérêt, l’impact de la politique de maîtrise des coûts opérationnels et leur évolution, le nombre moyens d’actions en circulation ainsi que ceux qui sont développés ou identifiés dans les documents publics déposés par Sanofi auprès de l’AMF et de la SEC, y compris ceux énumérés dans les rubriques « Facteurs de risque » et « Déclarations prospectives » du document de référence 2014 de Sanofi, qui a été déposé auprès de l’AMF ainsi que dans les rubriques « Risk Factors » et « Cautionary Statement Concerning Forward-Looking Statements » du rapport annuel 2014 sur Form 20-F de Sanofi, qui a été déposé auprès de la SEC. Sanofi ne prend aucun engagement de mettre à jour les informations et déclarations prospectives sous réserve de la réglementation applicable notamment les articles 223-1 et suivants du règlement général de l’Autorité des marchés financiers.

Contacts :

Relations Presse Groupe
Laurence Bollack
Tél. : +33 (0)1 53 77 46 46
mr@sanofi.com

 
Relations Investisseurs Sanofi
Sébastien Martel
Tél.: + 33 (0) 1 53 77 45 45
ir@sanofi.com
Communication R&D Globale Sanofi
Amy BA, Ph.D.
Tél: +1 (617) 665-4851
amy.ba@sanofi.com