31 Novembre 2014

SANOFI : Bonne croissance du chiffre d'affaires et du BNPA des activités(1) au T2 2014 à taux de change constants

 

SANOFI : Bonne croissance du chiffre d’affaires et du BNPA des activités(1) au T2 2014 à taux de change constants

Paris, 31 juillet 2014

Bonne croissance du chiffre d’affaires et du BNPA des activités(1) au T2 2014
à taux de change constants

Poursuite de la trajectoire de croissance au second trimestre

  • Progression de 6,4 %(2) du chiffre d’affaires(3) du Groupe à 8 075 millions d’euros, soutenue par Genzyme (+29,1%) et le Diabète (+16,2%).
  • Croissance de 14,5%(2) du chiffre d’affaires des plateformes de croissance(4) à 6 163 millions d’euros, soit 76,3 % du chiffre d’affaires total.
  • Progression de 13,0% à taux de change constants du Résultat net des activités(1), à 1 537 millions d’euros,
    (+3,9 %, à données publiées).
  • Hausse de 13,4% à taux de change constants du BNPA des activités(1), à 1,17 euro.
  • Augmentation de 33,1 % à 2 390 millions d’euros du cash-flow libre(5).

Forte croissance dans les Marchés Émergents et nouveaux lancements de produits

  • Progression de 16,5%(2) du chiffre d’affaires des Marchés Émergents(6)  à 2 855 millions d’euros, soit 35,4 % du chiffre d’affaires du Groupe.
  • Croissance de 6,2% de Merial soutenue par le succès du lancement de NexGard(TM). 
  • Progression de 9,2%(7) du chiffre d’affaires de l’activité Santé Grand Public, grâce au lancement réussi aux États-Unis de Nasacort® OTC.

Avancées significatives des produits en développement

  • Résultats positifs de neuf études de Phase III du programme ODYSSEY avec alirocumab dans l’hypercholestérolémie.
  • Présentation de résultats positifs de Phase III avec Toujeo® à l’ADA. Soumission des demandes d’approbation aux états-Unis, en Europe et au Japon.
  • Robustes données de Phase II avec dupilumab dans la dermatite atopique. La Phase III devrait débuter plus tard dans l’année.
  • Nouvelles données détaillées de l’étude positive de Phase III avec sarilumab dans la polyarthrite rhumatoïde présentées à l’EULAR.
  • Réexamen du dossier de Lemtrada(TM) dans la sclérose en plaques accepté par la FDA.

Ajustement des perspectives financières pour 2014

  • Compte tenu de la performance du premier semestre et malgré une pression concurrentielle accrue aux états-Unis au niveau des payeurs, le BNPA des activités(1) pour 2014, à taux de change constants, devrait enregistrer une progression comprise entre 6 % et 8 %, sauf événements défavorables imprévus.


Christopher A. Viehbacher, le Directeur Général de Sanofi, a fait les commentaires suivants :
« Notre bonne performance au deuxième trimestre reflète la mise en oeuvre de notre stratégie de croissance et nous permet d’ajuster légèrement à la hausse les perspectives financières pour 2014. Ce trimestre, les plateformes de croissance ont représenté plus de 75 % de notre chiffre d’affaires. Compte tenu des progrès significatifs du portefeuille de produits en phase avancée de développement, nous préparons activement une vague de lancements de nouveaux produits qui va renforcer la position de leader biopharmaceutique de Sanofi.»

(1) Les indicateurs financiers sont définis dans l’Annexe 10 ; (2) Hors Génériques au Brésil, le chiffre d’affaires du groupe a augmenté de 3.9%, le chiffre d’affaires des plateformes de croissance a augmenté de 10,7 % et celui des Marchés Emergents a progressé de 8,6 %;  (3) Sauf indication contraire, la croissance du CA est exprimée à taux de change constants (voir définition à l’Annexe 10); (4) Voir page 2; (5) Cash-flow libre après investissements corporels ; (6) Voir définition page 10; (7) En incluant le changement de périmètre, la croissance est de 20,2%.

Relations Investisseurs : (+) 33 1 53 77 45 45 – E-mail : IR@sanofi.com   –  Relations Presse : (+) 33 1 53 77 46 46 – E-mail : MR@sanofi.com       

Site Web : www.sanofi.com  – Application mobile : SANOFI IR, disponible sur App Store et Google Play

Chiffres clés du second trimestre et du premier semestre de 2014

T2 2014 Var.
(publiées)
Var.
(TCC)
S1 2014 Var.
 (publiées)
Var.
(TCC)
Chiffre d’affaires €8 075m +0,9 % +6,4 % €15 917m -0,9 % +4,9 %
Résultat net des activités(1) €1 537m + 3,9% +13,0 % €3 084m +0,2 % +9,2 %
BNPA des activités(1) €1,17 +4,5 % +13,4 % €2,34 +0,9 % +9,9 %

Le commentaire du compte de résultat net des activités(1), indicateur non-GAAP, permet de rendre compte de la performance économique du Groupe. Le compte de résultat consolidé du S1 2014 figure à l’annexe 4. Le passage du compte de résultat net des activités au compte de résultat consolidé est en annexe 3. Le résultat net consolidé du S1 2014 s’établit à €1 861 millions contre €1 437 millions pour le S1 2013. Le BNPA consolidé du S1 2014 est de €1,41 contre €1,09 pour le S1 2013.

Chiffre d’affaires du deuxième trimestre et du premier semestre 2014

Sauf indication contraire, les taux de croissance du chiffre d’affaires sont exprimés à taux de change constants(1).

Au second trimestre 2014, Sanofi a généré un chiffre d’affaires de 8 075 millions d’euros, soit une progression de 0,9 % à données publiées. Les variations de taux de change ont eu un impact négatif de 5,5 points, reflétant principalement l’appréciation de l’euro par rapport aux autres monnaies en particulier le dollar américain.

Le chiffre d’affaires du premier semestre a atteint 15 917 millions d’euros, soit une baisse de 0,9 % à données publiées. Les variations de taux de change ont eu un impact négatif de 5,8 points.

Plateformes de croissance

Au deuxième trimestre, le chiffre d’affaires des plateformes de croissance du Groupe a atteint 6 163 millions d’euros, soit une progression de 14,5 %, tirée par les performances des Marchés Émergents (+ 16,5 %), de Genzyme (+29,1 %) et de la division Diabète (+16,2 %). Si l’on exclut les ventes de Génériques au Brésil  qui ont été impactées par un ajustement de 122 millions d’euros au deuxième trimestre 2013, le chiffre d’affaires des plateformes de croissance a progressé de 10,7 %. Les plateformes de croissance du Groupe ont représenté 76,3 % du chiffre d’affaires total consolidé du deuxième trimestre, contre 71,5 % au deuxième trimestre 2013. Au premier semestre, le chiffre d’affaires de ces plateformes a atteint 11 939 millions d’euros, soit une progression de 11,2 % et a représenté 75,0 % du chiffre d’affaires total consolidé du semestre contre 71,3 % pour le premier semestre 2013. Hors Génériques au Brésil, le chiffre d’affaires des plateformes de croissance a progressé de  9,0 % au premier semestre.

(En millions d’euros) Chiffre d’affaires
T2 2014
Var.
(TCC)
Chiffre d’affaires
S1 2014
Var.
(TCC)
Diabète 1 788 +16,2 % 3 450 +14,7 %
Santé Grand Public 816 +20,2 % 1 701 +19,4 %
Vaccins 718 -0,4 % 1 346 -2,2 %
Genzyme 643 +29,1 % 1 209 +25,4 %
Santé Animale 537 +6,2 % 1 054 +2.2 %
Autres Produits innovants(a) 189 +13,3 % 379 +17,8 %
Marchés Émergents(b) 2 855 +16,5 %(c) 5 445 +11,0 %(c)
dont Diabète, Vaccins, 
Santé Grand Public, Santé Animale, Genzyme 
et Autres Produits Innovants
1 383 +17,8 % 2 645 +15,1 %
dont autres produits  1 472 +15,3 % 2 800 +7,3 %
Total Plateformes de croissance 6 163 +14,5 % 11 939 +11,2 %

(a) Inclut les lancements des produits récents n’appartenant pas aux autres plateformes de croissance indiquées dans le tableau ci-dessus : Multaq®, Jevtana®, Zaltrap®, Auvi-Q(TM) et Mozobil®.
(b) Monde hors USA, Canada, Europe de l’Ouest, Japon, Australie et Nouvelle-Zélande.
(c) Hors génériques au Brésil, le chiffre d’affaires des Marchés émergents a progressé de 8,6 % au T2 2014 et de 6,5 % au S1 2014.

(1) Voir Annexe 10 pour définitions des indicateurs financiers.

Activité pharmaceutique

Au deuxième trimestre, le chiffre d’affaires de l’activité pharmaceutique a atteint 6 820 millions d’euros, soit une progression de 7,2 % reflétant les très bonnes performances enregistrées aux États-Unis et dans les Marchés Émergents. Si l’on exclut les ventes de Génériques au Brésil, le chiffre d’affaires de l’activité pharmaceutique a progressé de 4,1 %. Au premier semestre, l’activité pharmaceutique a vu son chiffre d’affaires progresser de 5,9 %, à 13 517 millions d’euros. Hors Génériques au Brésil, le chiffre d’affaires de l’activité pharmaceutique a progressé de 4,2% au premier semestre 2014.

Diabète

 (En millions d’euros) Chiffre d’affaires
T2 2014
Var.
(TCC)
Chiffre d’affaires
 S1 2014
Var.
(TCC)
Lantus® 1 557 +16,3 % 3 005 +14,9 %
Amaryl® 96 +4,0 % 182 +2,1 %
Apidra® 77 +19,1 % 152 +19,4 %
Insuman® 33 +6,3 % 65 +4,6 %
BGM (lecteurs de glycémie) 16 +33,3 % 32 +39,1 %
Lyxumia® 6 11
Total Diabète 1 788 16,2 % 3 450 14,7 %

Le chiffre d’affaires de la division Diabète a atteint 1 788 millions d’euros au deuxième trimestre, soit une progression de 16,2 % soutenue par les ventes de Lantus® qui ont progressé de 16,3 % à 1 557 millions d’euros. Au premier semestre, la division Diabète a vu son chiffre d’affaires progresser de 14,7 %, à 3 450 millions d’euros. Aux États-Unis, les ventes de Lantus® au deuxième trimestre ont atteint 1 035 millions d’euros, soit une progression de 20,3 %, et les ventes de Lantus® SoloSTAR® ont représenté 61,3% des ventes totales de Lantus® sur le trimestre, contre 56,4 % pour la même période en 2013. Dans les Marchés Émergents, les ventes de Lantus® au deuxième trimestre ont atteint 243 millions d’euros, soit une progression de 16,1 % reflétant les bonnes performances enregistrées en Chine, en Turquie, au Moyen-Orient et dans certains pays d’Amérique latine. Au premier semestre, le chiffre d’affaires de Lantus® a atteint 3 005 millions d’euros, soit une progression de 14,9 %.

Le chiffre d’affaires d’Amaryl® a progressé de 4,0 %, à 96 millions d’euros. Dans les Marchés Émergents, Amaryl® a continué d’enregistrer de solides performances avec des ventes en progression de 16,9 %, à 77 millions d’euros. Au premier semestre, le chiffre d’affaires d’Amaryl® a progressé de 2,1 %, à 182 millions d’euros.

Au deuxième trimestre, les ventes d’Apidra® ont progressé de 19,1 %, à 77 millions d’euros, soutenues par les performances enregistrées aux États-Unis (+21,7 %, à 27 millions d’euros) et dans les Marchés Émergents (+31,3 %, à 18 millions d’euros). Sur l’ensemble du premier semestre, le chiffre d’affaires d’Apidra® a progressé de 19,4 %, à 152 millions d’euros. 

Lyxumia® est désormais disponible dans un certain nombre de pays comme le Japon, le Royaume-Uni, l’Italie, l’Espagne, et le Mexique et plusieurs autres lancements sont attendus en 2014. Au deuxième trimestre, le chiffre d’affaires de Lyxumia® a atteint 6 millions d’euros. Le 6 juin 2014, le Conseil d’arbitrage allemand a fixé un nouveau niveau de remboursement pour le lixisenatide en Allemagne. Compte tenu de cette décision, Sanofi ne reprendra pas la vente de Lyxumia® dans ce pays. Sanofi est confiant dans le rapport bénéfice/risque de Lyxumia® et dans la valeur qu’il peut apporter aux patients. Sanofi a décidé d’intenter une action contre cette décision. Au premier semestre, les ventes de Lyxumia® ont atteint 11 millions d’euros.

Santé Grand Public

(En millions d’euros) Chiffre d’affaires
T2 2014
Var.
(TCC)
Chiffre d’affaires 
S1 2014
Var.
(TCC)
Allegra® 94 +53,8 % 198 +29,9 %
Doliprane® 70 +4,4 % 158 +6,0 %
Essentiale® 55 +10,5 % 121 +26,9 %
Enterogermina® 36 +31,0 % 74 +16,2 %
Nasacort® 26 68
Lactacyd® 32 +41,7 % 57 +25,5 %
No Spa® 25 +20,8 % 53 +11,1 %
Dorflex® 27 +55,0 % 50 +28,3 %
Maalox® 23 +4,3 % 50 +12,5 %
Autres Produits Santé Grand Public  428 +9,8 % 872 +10,8 %
Total Santé Grand Public 816 +20,2 % 1 701 +19,4 %

Au deuxième trimestre, le chiffre d’affaires de l’activité Santé Grand Public a été de 816 millions d’euros, soit une progression de 20,2 %. Certains produits précédemment comptabilisés en pharmacie de prescription au deuxième trimestre 2013 (pour un total de 73 millions d’euros) ont été transférés en produits de Santé Grand Public. En excluant ce changement de périmètre, le chiffre d’affaires de l’activité Santé Grand Public a progressé de 9,2% reflétant le succès du lancement de Nasacort® sur le marché des médicaments délivrés sans ordonnance aux États-Unis ainsi que la performance enregistrée dans les Marchés Émergents (+12,9 %). Dorflex®, Lactacyd®, Enterogermina® et No Spa® ont enregistré une croissance à deux chiffres de leur chiffre d’affaires sur la période. Au deuxième trimestre, les ventes du spray nasal Nasacort® Allergy 24HR, disponible sans ordonnance aux États-Unis depuis le mois de février, ont atteint 21 millions d’euros dans ce pays.

Au premier semestre, le chiffre d’affaires de l’activité Santé Grand Public a progressé de 19,4 %, à 1 701 millions d’euros. En excluant le changement de périmètre mentionné plus haut (141 millions de chiffre d’affaires au premier semestre de 2013) le chiffre d’affaires de l’activité Santé Grand Public a progressé de 9,3 % sur la période. 

Genzyme

(En millions d’euros) Chiffre d’affaires
T2 2014
Var.
(TCC)
Chiffre d’affaires
S1 2014
Var.
(TCC)
Cerezyme® 175 +9,9 % 343 +7,9 %
Myozyme® / Lumizyme® 133 +10,3 % 254 +9,1 %
Fabrazyme® 123 +44,0 % 221 +28,4 %
Aldurazyme® 45 +17,1 % 86 +16,7 %
Total Maladies Rares 540 +15,9 % 1 023 +12,2 %
Aubagio® 97 +209,1 % 175 +245,3 %
Lemtrada(TM) 6 11
Total Sclérose en plaques 103 +227,3 % 186 +266,0 %
Total Genzyme 643 +29,1 % 1 209 +25,4 %

Au deuxième trimestre, le chiffre d’affaires de Genzyme s’est établi à 643 millions d’euros, soit une progression de 29,1 % soutenue par la croissance des ventes d’Aubagio® et de Fabrazyme®. Le chiffre d’affaires de Genzyme a progressé de 27,3 % (à 235 millions d’euros) aux Etats-Unis, de 47,3 % (à 144 millions d’euros) dans les Marchés Émergents et de 22,9 % (à 209 millions d’euros) en Europe de l’Ouest. Au premier semestre, le chiffre d’affaires de Genzyme a progressé de 25,4 %, à 1 209 millions d’euros.

Au deuxième trimestre, le chiffre d’affaires de Cerezyme® s’est établi à 175 millions d’euros, soit une progression de 9,9 %, soutenue par les ventes dans les Marchés Émergents, où le chiffre d’affaires a progressé de 19,3 %, à 59 millions d’euros. En Europe de l’Ouest et aux États-Unis, le chiffre d’affaires de Cerezyme® a progressé respectivement de 7,1 % (à 60 millions d’euros) et de 6,7 % (à 45 millions d’euros). La part de marché mondiale en valeur de Cerezyme® au deuxième trimestre a été de 73 %. Sur l’ensemble du premier semestre, le chiffre d’affaires de Cerezyme® a progressé de 7,9 %, à 343 millions d’euros.

Au deuxième trimestre, Fabrazyme® a enregistré de solides performances avec un chiffre d’affaires de 123 millions d’euros, soit une progression de 44,0 %, soutenue par les ventes dans les Marchés Émergents où le chiffre d’affaires a atteint 27 millions d’euros contre 8 millions d’euros sur la même période en 2013. En Europe de l’Ouest, Fabrazyme®  a continué d’augmenter sa part de marché et enregistré de solides performances avec un chiffre d’affaires en progression de 33,3 %, à 28 millions d’euros. Aux États-Unis, les ventes de Fabrazyme® ont progressé de 16,0 %, à 55 millions d’euros, reflétant une augmentation du nombre des patients. La part de marché mondiale en valeur de Fabrazyme® au deuxième trimestre a été de 56 %. Au premier semestre, le chiffre d’affaires de Fabrazyme® a progressé de 28,4 %, à 221 millions d’euros.

Au deuxième trimestre, le chiffre d’affaires de Myozyme®/Lumizyme® a atteint 133 millions d’euros, soit une progression de 10,3 % soutenue par les ventes dans les Marchés Émergents (+40,0 %, à 26 millions d’euros). Le chiffre d’affaires réalisé aux États-Unis et en Europe de l’Ouest a été respectivement de 33 millions d’euros (en progression de 13,3 %) et de 67 millions d’euros (en baisse de 2,9 %). Sur l’ensemble du premier semestre, le chiffre d’affaires de Myozyme®/Lumizyme® a atteint 254 millions d’euros, soit une progression de 9,1 %.

Au deuxième trimestre, le chiffre d’affaires d’Aubagio® a atteint 97 millions d’euros contre 33 millions d’euros sur la même période en 2013. Aux États-Unis, il a été de 72 millions d’euros, contre 33 millions d’euros au deuxième trimestre de 2013. En Europe de l’Ouest où le lancement du produit a débuté au quatrième trimestre de 2013, le chiffre d’affaires a atteint 21 millions d’euros au deuxième trimestre. Le produit est principalement disponible en Allemagne, en Suisse, dans les pays nordiques, au Canada, en Argentine et en Australie. Au premier semestre, le chiffre d’affaires d’Aubagio® a atteint 175 millions d’euros, soit une progression de 245,3 %.

Suite à l’autorisation de sa commercialisation par la Commission européenne au mois de septembre, Lemtrada(TM) est actuellement disponible en Allemagne, dans les pays nordiques et au Canada et plusieurs autres lancements sont attendus au second semestre 2014. Au deuxième trimestre et au premier semestre, le chiffre d’affaires de Lemtrada(TM) a été respectivement de 6 millions d’euros et de 11 millions d’euros. En mai, la Food and Drug Administration (FDA) des états-Unis a accepté de réexaminer la demande de mise sur le marché de Lemtrada(TM). Une période de six mois a été assignée à la procédure de réexamen. 

Autres Produits innovants(8)

(En millions d’euros) Chiffre d’affaires
T2 2014
Var.
(TCC)
Chiffre d’affaires 
S1 2014
Var.
(TCC)
Multaq® 66 +0,0 % 139 +9,9 %
Jevtana® 66 +25,9 % 132 +28,3%
Mozobil® 26 +4,0 % 51 +2,0 %
Zaltrap® 15 +14,3 % 31 +28,0 %
Auvi-Q(TM) 16 +54,5 % 26 +42,1 %
Total Autres Produits Innovants 189 +13,3 % 379 +17,8 %

Les autres produits innovants ont progressé de 13,3% à 189 millions d’euros au deuxième trimestre et de 17,8% à 379 millions d’euros au premier semestre, principalement soutenus par les récents lancements de Jevtana®, Zaltrap® et d’Auvi-Q(TM).

Au deuxième trimestre, les ventes de Jevtana® ont atteint 66 millions d’euros, soit une progression de 25,9 % reflétant les récents lancements effectués en Europe de l’Ouest (où le chiffre d’affaires a progressé de 36,0 %, à 34 millions d’euros) et dans les Marchés Émergents (où le chiffre d’affaires a progressé de 57,1 %, à 10 millions d’euros). Au premier semestre, le chiffre d’affaires de Jevtana® a progressé de 28,3 %, à 132 millions d’euros. 

Au deuxième trimestre, le chiffre d’affaires de Zaltrap® a atteint 15 millions d’euros, soit une progression de 14,3 % soutenue par les récents lancements en Europe de l’Ouest (où le chiffre d’affaires a atteint 9 millions d’euros contre 3 millions d’euros au T2 2013) qui ont compensé la baisse des ventes aux États-Unis.

Au deuxième trimestre, le chiffre d’affaires d’Auvi-Q(TM), lancé aux États-Unis en janvier 2013, a atteint 16 millions d’euros (+54,5 %). Au premier semestre, le chiffre d’affaires s’est établi à 26 millions d’euros (+42,1 %).

(8) Inclut les lancements de nouveaux produits n’appartenant pas aux autres plateformes de croissance.

Autres Produits Pharmaceutiques

(En millions d’euros) Chiffre d’affaires
T2 2014
Var.
 (TCC)
Chiffre d’affaires
S1 2014
Var.
(TCC)
Plavix® 425 -8,3 % 912 +4,3 %
Lovenox® 421 +0,5 % 837 +0,9 %
Aprovel®/Avapro® 193 -15,5 % 372 -19,2 %
Renvela®/Renagel® 137 -18,3 % 309 -6,6 %
Synvisc® /Synvisc-One® 93 -6,7 % 163 -6,0 %
Myslee®/Ambien®/Stilnox® 73 -15,2 % 151 -15,0 %
Taxotere® 67 -36,8 % 136 -32,9 %
Eloxatin® 47 -15,0 % 93 -15,1 %
Allegra® 39 -46,8 % 119 -46,4 %

Au deuxième trimestre, le chiffre d’affaires de Plavix® s’est établi à 425 millions d’euros, soit un recul de 8,3 % reflétant une anticipation au cours du premier trimestre de l’augmentation de la taxe sur la consommation au Japon qui a eu lieu au deuxième trimestre. Au Japon, le chiffre d’affaires du deuxième trimestre a enregistré un recul de 18,0 %, à 143 millions d’euros alors qu’il avait progressé de 48,5 % au premier trimestre, en atteignant 215 millions d’euros. Dans les Marchés Émergents, le chiffre d’affaires s’est établi à 222 millions d’euros, soit une progression de 7,8 % tirée par la Chine où les ventes ont progressé de 15,9 %, à 124 millions d’euros. Au premier semestre, le chiffre d’affaires de Plavix® a progressé de 4,3 %, à 912 millions d’euros.  

Au deuxième trimestre, le chiffre d’affaires de Lovenox® s’est établi à 421 millions d’euros, soit une progression de 0,5 %, soutenue par les ventes dans les Marchés Émergents, où le chiffre d’affaires a progressé de 9,5 %, à 148 millions d’euros. En Europe de l’Ouest, le chiffre d’affaires a progressé de 2,8 %, à 222 millions d’euros. Au premier semestre, le chiffre d’affaires de Lovenox® a progressé de 0,9 %, à 837 millions d’euros. 

Au deuxième trimestre, le chiffre d’affaires d’Aprovel®/Avapro® s’est établi à 193 millions d’euros (en recul de 15,5 %), reflétant la concurrence des génériques en Europe de l’Ouest où les ventes ont reculé de 44,7 %, à 52 millions d’euros. Dans les Marchés Émergents, les ventes d’Aprovel®/Avapro®  ont progressé de 3,7 % à 106 millions d’euros. Au premier semestre, les ventes totales d’Aprovel®/Avapro® ont reculé de 19,2 %, à 372 millions d’euros.

Au deuxième trimestre, le chiffre d’affaires de Renvela®/Renagel® a atteint 137 millions d’euros (en recul de 18,3 %). Aux États-Unis, les ventes ont atteint 88 millions d’euros, soit un recul de 19,1 % reflétant l’impact de l’accord passé avec Impax accordant à celui-ci le droit de vendre aux États-Unis un lot de flacons d’une version générique autorisée des comprimés Renvela® à compter du mois d’avril 2014. Ce lot représente 7 à 10 % du chiffre d’affaires total de sevelamer aux États-Unis en 2013. En Europe de l’Ouest et dans les Marchés Émergents, le chiffre d’affaires de Renvela®/Renagel® a été respectivement de 33 millions d’euros (en recul de 8,3 %) et de 11 millions d’euros (en recul de 31,6 %). Au premier semestre, le chiffre d’affaires généré par les ventes de Renvela®/Renagel® a atteint 309 millions d’euros, soit un recul de 6,6 %.

Au deuxième trimestre, le chiffre d’affaires d’Allegra® en tant que médicament délivré sur ordonnance s’est établi à 39 millions d’euros, soit un recul de 46,8 % (-16,0 % hors changement de périmètre) et celui de la gamme Ambien® s’est établi à 73 millions d’euros, soit un recul de 15,2 % reflétant pour l’un et l’autre la concurrence des génériques au Japon. Au premier semestre, les ventes d’Allegra® et des produits de la gamme Ambien® ont atteint respectivement 119 millions d’euros et 151 millions d’euros.

Au deuxième trimestre et au premier semestre, le chiffre d’affaires de Taxotere® a reculé respectivement de 36,8 % (à 67 millions d’euros) et de 32,9 % (à 136 millions d’euros) en raison de la concurrence des génériques. Au deuxième trimestre et au premier semestre, le chiffre d’affaires d’Eloxatin® a reculé respectivement de 15,0 % (à 47 millions d’euros) et de 15,1 % (à 93 millions d’euros).  

Génériques

Au deuxième trimestre, le chiffre d’affaires de l’activité Génériques a atteint 466 millions d’euros, reflétant la reprise des ventes au Brésil où celles-ci ont atteint 71 millions d’euros. Le chiffre d’affaires de l’activité Génériques au deuxième trimestre a baissé de 5,6 % en Europe de l’Ouest et de 24,5% aux Etats-Unis en raison de la baisse des ventes des génériques autorisés de Lovenox® dans ce pays. Dans les Marchés Émergents, le chiffre d’affaires des Génériques s’est établi à 284 millions d’euros, en croissance de 7,4 % hors Brésil. Au premier semestre, le chiffre d’affaires de l’activité Génériques a progressé de 32,0 %, à 887 millions d’euros. 

Vaccins

 (En millions d’euros) Chiffre d’affaires
T2 2014
Var.
(TCC)
Chiffre d’affaires 
S1 2014
Var.
(TCC)
Vaccins Polio/Pertussis/Hib
(y compris Pentacel®, Pentaxim® et Imovax®)
284 +2,0 % 495 -6,6 %
Vaccins contre la grippe
(y compris Vaxigrip® et Fluzone®)
59 +18,9 % 194 +19,2 %
Vaccins Méningite/Pneumonie
(y compris Menactra®)
115 -1,6 % 171 -10,8 %
Vaccins pour voyageurs et autres vaccins endémiques 103 +11,2 % 178 +11,0 %
Vaccins Rappels adultes (y compris Adacel ®) 83 -29,8 % 164 -17,7 %
Autres vaccins 74 +13,0 % 144 +8,7 %
Total vaccins
(chiffre d’affaires consolidé)
718 -0,4 % 1 346 -2,2 %

Au deuxième trimestre, le chiffre d’affaires consolidé de Sanofi Pasteur s’est établi à 718 millions d’euros (-0,4 %) reflétant la poursuite de la reprise des ventes de Pentacel®, la bonne performance des vaccins contre la grippe et des vaccins Voyageurs et autres maladies endémiques compensées par de plus faibles ventes des vaccins Rappels adultes. Au premier semestre, le chiffre d’affaires consolidé de Sanofi Pasteur a été de 1 346 millions d’euros (en recul de 2,2 %).

Le chiffre d’affaires des vaccins Polio/Coqueluche/Hib a atteint 284 millions d’euros, soit une progression de 2,0 % soutenue par la poursuite de la reprise des ventes de Pentacel® et la performance de Pentaxim® dans les Marchés Émergents qui ont compensé la baisse des ventes de vaccin polio inactivé reflétant un impact des dates d’approvisionnement. Au premier semestre, le chiffre d’affaires des vaccins Polio/Coqueluche/Hib a reculé de 6,6 %, à 495 millions d’euros.

Les ventes de vaccins contre la grippe ont atteint 59 millions d’euros, soit une progression de 18,9 % grâce à des ventes records dans les Marchés Émergents de l’hémisphère sud. Au premier semestre, le chiffre d’affaires des vaccins contre la grippe a atteint 194 millions d’euros, soit une progression de 19,2 %. Le 22 juillet 2014, Sanofi Pasteur a commencé la livraison du vaccin contre la grippe pour la saison 2014-2015 aux états-Unis. Sanofi Pasteur prévoit de distribuer au moins 65 millions de doses pour aider à protéger les personnes de différents groupes d’âges contre le virus de la saison 2014-2015.

Au deuxième trimestre, les ventes de Menactra® ont atteint 105 millions d’euros, soit une progression de 11,0 % soutenue par les ventes aux États-Unis (+23,4 %) partiellement compensées par la baisse des ventes en Arabie Saoudite. Au premier semestre, le chiffre d’affaires de Menactra® s’est établi à 153 millions d’euros (en recul de 3,0 %).

Au deuxième trimestre, les ventes de vaccins Voyageurs et autres maladies endémiques ont atteint 103 millions d’euros, soit une progression de 11,2 % soutenue par des ventes plus importantes de vaccins Typhim Vi®  et de vaccins contre la fièvre jaune. Au premier semestre, les ventes de vaccins Voyageurs et autres maladies endémiques ont progressé de 11,0 %, à 178 millions d’euros.

Au deuxième trimestre, le chiffre d’affaires des vaccins Rappels adultes s’est établi à 83 millions d’euros, soit un recul de 29,8 %, encore impacté par une limitation d’approvisionnement aux états-Unis. Au premier semestre, le chiffre d’affaires des vaccins Rappels adultes s’est établi à 164 millions d’euros (en recul de 17,7 %).

Le chiffre d’affaires (non consolidé) de Sanofi Pasteur MSD, la joint-venture avec Merck & Co. en Europe, a été de 155 millions d’euros, soit une baisse de 3,1 % à données publiées reflétant une baisse des ventes de vaccins Rappels et de Gardasil®. Au premier semestre, le chiffre d’affaires de Sanofi Pasteur MSD a été de 313 millions d’euros en recul de 6,1 % à données publiées.

Santé Animale

(En millions d’euros) Chiffre d’affaires
T2 2014
Var.
(TCC)
Chiffre d’affaires
S1 2014
Var.
(TCC)
Animaux de compagnie 345 +10,8 % 689 +3,0 %
Animaux de production 192 -1,0 % 365 +0,8 %
Total Santé Animale 537 +6,2 % 1 054 +2,2 %
  dont produits Fipronil 169 +4,2 % 340 -2,5 %
  dont NexGard(TM) 35 58
  dont produits Avermectin   98 0,0 % 212 -8,6 %
  dont vaccins  180 -3,6 % 334 -2,5 %

Au deuxième trimestre, le chiffre d’affaires de l’activité Santé Animale s’est établi à 537 millions d’euros, soit une progression de 6,2 % soutenue par le lancement de NexGard(TM). Aux États-Unis, le chiffre d’affaires de l’activité Santé Animale a enregistré une forte progression (+14,0 %, à 232 millions d’euros). Au premier semestre, le chiffre d’affaires de l’activité Santé Animale a atteint 1 054 millions d’euros, soit une progression de 2,2 %.

Au deuxième trimestre, le chiffre d’affaires du segment Animaux de compagnie s’est établi à 345 millions d’euros, soit une progression de 10,8 %, reflétant le succès du lancement de NexGard(TM) et la bonne résistance des ventes des parasiticides de la gamme Frontline®/Fipronil. Merial a lancé NexGard(TM), un produit de nouvelle génération pour l’élimination des puces et des tiques du chien, aux États-Unis au premier trimestre et dans plusieurs pays européens au premier semestre 2014. Au deuxième trimestre, les ventes de NexGard(TM) ont généré 35 millions d’euros dont 31 millions d’euros aux États-Unis. Au premier semestre, le chiffre d’affaires du segment Animaux de compagnie a progressé de 3,0 %, à 689 millions d’euros. 

Au deuxième trimestre et au premier semestre, le chiffre d’affaires du segment Animaux de production a été respectivement de 192 millions d’euros (en recul de 1,0 %) et de 365 millions d’euros (en progression de 0,8 %). 

Chiffre d’affaires par zones géographiques

(En millions d’euros) Chiffre d’affaires
 T2 2014
Var.
(TCC)
Chiffre d’affaires
 S1 2014
Var.
(TCC)
Marchés Émergents(a) 2 855 +16,5 % 5 445 +11,0 %
  dont l’Amérique latine 884 +55,3 % 1 618 +32,3 %
  dont l’Asie 785 +6,7 % 1 519 +5,4 %
  dont l’Europe de l’Est, la Russie et la Turquie 635 +5,4 % 1 239 +4,7 %
  dont l’Afrique 253 +7,2 % 486 -2,4 %
  dont le Moyen-Orient 267 -7,0 % 520 +0,9 %
États-Unis 2 569 +9,4 % 4 984 +8,5 %
Europe de l’Ouest(b) 1 908 -2,8 % 3 906 -1,5 %
Reste du monde(c) 743 -11,2 % 1 582 -7,4 %
  dont le Japon 475 -13,5% 1 062 -7,6 %
TOTAL 8 075 +6,4 % 15 917 +4,9 %

(a) Monde hors USA, Canada, Europe de l’Ouest, Japon, Australie et Nouvelle-Zélande

(b) France, Allemagne, Royaume-Uni, Italie, Espagne, Grèce, Chypre, Malte, Belgique, Luxembourg, Portugal, Pays-Bas, Autriche, Suisse, Suède, Irlande, Finlande, Norvège, Islande, Danemark

(c) Japon, Canada, Australie et Nouvelle-Zélande

Au deuxième trimestre, le chiffre d’affaires dans les Marchés Émergents a progressé de 16,5 %, à 2 855 millions d’euros. Si l’on exclut les ventes de Génériques au Brésil, il a progressé de 8,6 %. Une progression des ventes à deux chiffres a été enregistrée par l’activité Diabète (+18,7 %), Genzyme (+47,3 %) et l’activité Santé Grand Public. En Chine, le chiffre d’affaires a atteint 401 millions d’euros, soit une progression de 13,4 % soutenue par les ventes de Plavix®, Lantus® et Lovenox®. En Europe de l’Est, en Russie et en Turquie, les ventes ont progressé de 5,4 %, soutenues par les bonnes performances enregistrées en Turquie. En Russie, le chiffre d’affaires a progressé de 8,8 %, à 215 millions d’euros. Au Moyen-Orient, les ventes ont baissé de 7,0 % à 267 millions d’euros, reflétant une baisse des ventes en Irak en raison d’un environnement difficile et de plus faibles ventes de Menactra® en Arabie Saoudite. Au Brésil, le chiffre d’affaires a progressé de 182,5 % à 387 millions d’euros (hors Génériques, le chiffre d’affaires a enregistré une progression de 29,0 %, soutenue par l’activité Santé Grand Public). Au premier semestre, le chiffre d’affaires dans les Marchés Émergents a progressé de 11,0 %, à 5 445 millions d’euros. Si l’on exclut les ventes de Génériques au Brésil, il a progressé de 6,5 %.

Aux États-Unis, le chiffre d’affaires du deuxième trimestre a progressé de 9,4 % à 2 569 millions d’euros, soutenu par les performances du Diabète (+20,3 %), Genzyme (+27,3 %), Santé Grand Public (+23,2 %) et Santé Animale (+14,0 %). Au premier semestre, le chiffre d’affaires aux États-Unis a progressé de 8,5 %, à 4 984 millions d’euros.

En Europe de l’Ouest, le chiffre d’affaires du deuxième trimestre a reculé de 2,8 %, à 1 908 millions d’euros. Les bonnes performances enregistrées par Genzyme (+22,9 %) ont été compensées par l’impact de la concurrence des génériques d’Aprovel® ainsi que par la baisse des ventes de vaccins. Au premier semestre, le chiffre d’affaires réalisé en Europe de l’Ouest a été de 3 906 millions d’euros (en recul de 1,5 %).  

Au Japon, le chiffre d’affaires s’est établi à 475 millions d’euros, soit un recul de 13,5 % reflétant la baisse des ventes de Plavix®. (Plavix® ayant bénéficié au premier trimestre de l’anticipation de l’augmentation de la taxe sur la consommation qui a eu lieu au deuxième trimestre). L’impact de la concurrence des génériques d’Allegra®, de Myslee® et d’Amaryl® a été partiellement compensé par la bonne performance des vaccins. Au premier semestre, le chiffre d’affaires réalisé au Japon a été de 1 062 millions d’euros (en baisse de 7,6 %).

Recherche et Développement : Mise à jour

Le portefeuille de R&D de Sanofi se trouve en Annexe 7

Mise à jour règlementaire 

Depuis la publication des résultats du premier trimestre 2014, le 29 avril 2014, les décisions au niveau règlementaire ont été les suivantes :

  • En juillet, la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a accepté d’examiner la demande d’approbation de l’insuline basale expérimentale Toujeo®. L’Agence européenne des médicaments (EMA) a accepté l’examen de la demande d’autorisation de mise sur le marché pour Toujeo® dans les pays de l’Union européenne en mai 2014. En juillet, la demande d’autorisation de mise sur le marché de Toujeo® a été déposée auprès des autorités de santé japonaises.
  • Les autorités de santé japonaises (PMDA) ont homologué en juillet Jevtana® pour le traitement du cancer de la prostate.
  • Genzyme a soumis en juin un dossier d’enregistrement au Japon pour un traitement oral de la maladie de Gaucher Cerdelga(TM) (eliglustat tartrate).
  • Le vaccin pédiatrique pentavalent Shan5(TM) de Sanofi Pasteur, développé et produit par sa filiale Shantha Biotechnics à Hyderabad (Inde), a reçu en mai la préqualification de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).
  • La Food and Drug Administration (FDA) des états-Unis a accepté en mai de réexaminer la demande supplémentaire de licence de produit biologique (supplemental Biologics License Application, sBLA) en vue de l’approbation de la mise sur le marché de Lemtrada(TM) (alemtuzumab) dans le traitement des formes récurrentes de la sclérose en plaques. Une période de six mois a été assignée à la procédure de réexamen. Genzyme s’attend à ce que la FDA rende sa décision au quatrième trimestre de 2014.

A la fin juillet 2014, le portefeuille de R&D comprenait 46 projets (hors projets de gestion de cycle de vie) et candidats vaccins en phase de développement clinique, dont 12 sont en Phase III ou ont fait l’objet de demandes de mise sur le marché auprès des autorités de santé.

Mise à jour du portefeuille 

Phase III :

  • Sanofi et Regeneron ont annoncé le 30 juillet 2014 que les neuf nouveaux essais cliniques du programme de Phase III ODYSSEY consacré à l‘alirocumab dans le traitement de l’hypercholestérolémie ont atteint leur critère d’efficacité principal, à savoir une plus grande réduction en pourcentage du taux de cholestérol à lipoprotéines de faible densité (LDL-C) à 24 semaines par rapport au taux de départ, comparativement au placebo ou à un comparateur actif. L’alirocumab est un anticorps monoclonal expérimental ciblant PCSK9. Dans les neuf essais cliniques ODYSSEY, la réduction moyenne en pourcentage du taux de LDL C à 24 semaines par rapport au taux de départ des patients traités par alirocumab a été similaire à celle observée dans le cadre d’essais cliniques antérieurs
  • Des résultats détaillés de la première étude pivot d’efficacité de Phase III pour le candidat vaccin contre la dengue menée dans cinq pays d’Asie ont été publiés en juillet dans The Lancet. Les résultats montrent une efficacité de 56,5 % contre la dengue sur des enfants âgés de 2 à 14 ans ayant reçu trois doses du vaccin. De plus, les analyses détaillées mettent en lumière une réduction de 88,5 % des cas de dengue hémorragique, la forme sévère de la maladie définie sur la base des critères de l’OMS. L’étude montre également une importante réduction clinique de 67,2 % du risque d’hospitalisation due à la dengue pendant la durée de l’étude.
  • Les résultats d’une étude groupée des études EDITION I, II et III menées auprès de patients atteints de diabète de type 2, ont été présentés aux 74ème Séances scientifiques de l’American Diabetes Association (ADA) en juin. L’étude groupée a montré que la réduction du taux de glycémie était similaire pour Toujeo® et Lantus®. De plus, Toujeo® a montré de manière cohérente un nombre significativement inférieur d’épisodes d’hypoglycémie (quel que soit le moment de la journée, évènements nocturnes inclus), comparativement à Lantus®. D’après ces résultats, une réduction prononcée et significative des épisodes d’hypoglycémie diurne (quel que soit le moment de la journée) et nocturne a été observée chez les patients traités par Toujeo® pendant la période de titration de 8 semaines qui est une période souvent associée à un excès d’hypoglycémie. Les résultats de deux sous-études d’EDITION I et II ont aussi été présentés à ce congrès et ont montré que la réduction du taux de glycémie et les effets indésirables étaient similaires pour Toujeo® avec une variation de ± 3 heures de l’intervalle entre les doses de Toujeo® au moins deux fois par semaine ou avec une administration fixe toutes les 24 heures. Les études EDITION I, II et III font partie du programme EDITION, une série complète d’études de Phase III menées à l’échelle internationale pour évaluer l’efficacité et la tolérance de Toujeo® auprès de diverses populations de diabétiques de type 1 et 2. Avec les résultats complets d’EDITION I et II préalablement communiqués et les résultats complets de l’essai EDITION III présentés au congrès de l’ADA, toutes les études internationales menées auprès de patients atteints de diabète de type 2 ont été publiées pour la période principale d’évaluation, ainsi que l’étude menée au Japon, EDITION JP-II. Toutes les études menées dans le diabète de type 1 ont également été publiées pour la période principale d’évaluation (EDITION IV et EDITION JP-II).
  • En juin, les résultats positifs de SARIL-RA-MOBILITY, un essai clinique de Phase III, évaluant sarilumab (collaboration avec Regeneron) dans la polyarthrite rhumatoïde mené auprès de patients qui ne répondaient pas adéquatement à un traitement par méthotrexate (MTX) ont été présentés au Congrès 2014 de la Ligue européenne contre le rhumatisme (EULAR). Les nouvelles données présentées au congrès montrent que le sarilumab augmente les taux de réponse clinique majeure définie par un score ACR70 pendant au moins 24 semaines consécutives et une amélioration soutenue des signes et symptômes de la polyarthrite rhumatoïde après 52 semaines (critère d’évaluation secondaire de l’essai). Conformément à ce qui avait été annoncé précédemment, dans le cadre de cette étude, le sarilumab a atteint les trois co-critères d’évaluation principaux et démontré une amélioration des signes et symptômes de la maladie à 24 semaines, de la fonction physique à 16 semaines et de l’inhibition de la progression des lésions articulaires à 52 semaines.
  • En avril, de nouvelles données d’imagerie par résonance magnétique (IRM) du programme de développement clinique de Lemtrada(TM) (alemtuzumab) ont été présentées au 66e Congrès annuel de l’American Academy of Neurology (AAN). Chez les patients traités par Lemtrada(TM) dans le cadre de deux essais cliniques de Phase III (patients naïfs de tout traitement et patients présentant une maladie active sous un autre traitement), les effets observés à l’IRM après deux ans se sont maintenus au cours de la première année de prolongation de l’étude.

Phase II :

  • En juillet, les résultats positifs d’une étude d’établissement de la posologie de Phase IIb consacrée au médicament expérimental dupilumab (un anticorps monoclonal expérimental qui bloque la signalisation d’IL-4 et d’IL-13, collaboration avec Regeneron) dans le traitement de la dermatite atopique modérée à sévère de l’adulte, une forme grave et chronique d’eczéma, ont été annoncés. Toutes les doses du dupilumab ont atteint le critère d’évaluation principal caractérisé par une amélioration du score EASI (Eczema Area and Severity Index ou index d’étendue et de gravité de l’eczéma) par rapport au score de départ, comparativement au placebo. De plus, les résultats de quatre études cliniques antérieures consacrées au dupilumab dans le traitement de la dermatite atopique modérée à sévère ont été publiés en juillet dans le New England Journal of Medicine (NEJM). Les études de Phase III devraient débuter plus tard dans l’année.
  • SAR650984, un anticorps monoclonal anti-CD38, est entré en Phase II en monothérapie dans le traitement du myélome multiple. SAR650984 est un anticorps monoclonal humanisé IgG1 qui se lie à un épitope unique sur le récepteur de CD38 humain.
  • En juin, les résultats positifs d’une étude de Phase II, STARLYTE, évaluant  SAR3419 dans le lymphome diffus à grandes cellules B ont été présentés à la réunion annuelle de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO). SAR3419 est un anticorps monoclonal anti-CD19 maytansin-loaded développé par ImmunoGen et licencié à Sanofi dans le cadre d’une collaboration plus large entre les deux entreprises.
  • En juin, Sanofi a rétrocédé les droits du MM-121 (SAR256212) d’un commun accord avec Merrimack Pharmaceuticals.
  • Sanofi a décidé de ne pas poursuivre le développement du SAR100842 dans la sclérose systémique.

Phase I :

  • SAR425899, un agoniste GLP-1/GCGR (agoniste dual Glucagon-like peptide-1 / Glucagon récepteur) est entré en Phase I, dans le traitement du diabète.
  • Sanofi a décidé de ne pas exercer l’option de poursuivre le développement du SAR153192, l’anticorps monoclonal anti-DLL4 co-développé avec Regeneron dans les tumeurs solides.
  • Sanofi Pasteur et KaloBios ont mis fin à leur accord de licence et de collaboration pour le développement de KB001-A (un anticorps monoclonal ciblant Pseudomonas aeruginosa). Ainsi, KaloBios retrouve les droits mondiaux complets du produit dans toutes les indications.

Nouveaux partenariats :

  • Sanofi et Medtronic, Inc. ont signé un accord de principe en vue de la mise en place d’une alliance stratégique mondiale dans le diabète pour améliorer le vécu et les résultats cliniques des personnes atteintes de diabète dans le monde. Cette alliance se concentrera dans un premier temps sur deux grandes priorités : le développement d’associations médicaments-dispositifs médicaux et la fourniture de services de gestion des soins pour améliorer l’observance thérapeutique, simplifier l’insulinothérapie et aider les personnes atteintes de diabète à mieux prendre en charge leur maladie. La mise en oeuvre de cette alliance est soumise à la négociation et à la signature d’un accord définitif entre les deux entreprises.
  • Sanofi et Eli Lilly and Company ont annoncé en mai un accord en vue d’obtenir une approbation réglementaire pour Cialis® (tadalafil) sans ordonnance. Cialis® est actuellement disponible uniquement sur prescription partout dans le monde pour le traitement des hommes atteints de dysfonction érectile. D’après les termes de l’accord, Sanofi acquiert les droits exclusifs pour solliciter l’approbation de Cialis® sans ordonnance aux états-Unis, en Europe, au Canada et en Australie. Sanofi détient aussi les droits exclusifs pour commercialiser Cialis® sans ordonnance, une fois toutes les approbations réglementaires nécessaires obtenues par Sanofi. En cas d’approbation, Sanofi prévoit de mettre à disposition Cialis® sans ordonnance après l’expiration de certains brevets.

Résultats financiers du deuxième trimestre et du premier semestre 2014

Résultat net des activités(1)

Au deuxième trimestre, Sanofi a enregistré un chiffre d’affaires de 8 075 millions d’euros, soit une progression de 0,9 % à données publiées (de 6,4 %, à taux de change constants).  Le chiffre d’affaires du premier semestre a été de 15 917 millions d’euros, soit un recul de 0,9 % à données publiées (et une progression de 4,9 % à taux de change constants). Au deuxième trimestre et au premier semestre, les Autres revenus ont atteint respectivement 71 millions d’euros (en recul de 14,5 %) et 154 millions d’euros (en recul de 14,9 %), reflétant la fin des royalties d’Enbrel® aux Etats-Unis.

Au deuxième trimestre, la marge brute a atteint 5 538 millions d’euros, soit une progression de 2,3 % (ou de 8,2 % à taux de change constants). Le ratio du coût des ventes sur le chiffre d’affaires a été de 32,3 %, soit 1,1 point de mieux par rapport au deuxième trimestre de 2013. Il reflète la reprise de l’activité Génériques au Brésil et une amélioration de la marge de Genzyme qui ont largement compensé un léger effet mix négatif pour les Vaccins et la Santé Animale  ainsi que des variations de change défavorables. Au premier semestre, la marge brute a atteint 10 947 millions d’euros, soit un recul de 0,7 % (ou une progression de 5,5 % à taux de change constants). Au premier semestre 2014, le ratio du coût des ventes sur le chiffre d’affaires a été de 32,2 %, soit 0,3 point de mieux par rapport au premier semestre de 2013.

Au deuxième trimestre, les dépenses de Recherche et Développement ont été stables, à 1 188 millions d’euros. À taux de change constants, les dépenses de R&D ont augmenté de 3,2 %, reflétant les investissements relatifs à trois importants programmes de développement d’anticorps monoclonaux (alirocumab, sarilumab et dupilumab) qui ont plus que compensé les économies de coûts internes. Au premier semestre, les dépenses de R&D ont atteint 2 327 millions d’euros, soit un recul de 0,6 % (ou une progression de 2,2 % à taux de change constants). Au premier semestre, le ratio des dépenses de R&D sur le chiffre d’affaires est resté stable, à 14,6 %.

Les frais commerciaux et généraux ont atteint 2 255 millions d’euros au deuxième trimestre, soit un recul de 2,2 %. À taux de change constants, ils ont augmenté de 2,6 %, reflétant une croissance modérée des frais commerciaux liée aux investissements associés au lancement de nouveaux produits (NexGard(TM), Nasacort® OTC ainsi qu’à la franchise sclérose en plaques de Genzyme). Au deuxième trimestre, le ratio des frais commerciaux et généraux sur le chiffre d’affaires a atteint 27,9 %, soit une baisse de 0,9 point par rapport à la même période en 2013. Au premier semestre, les frais commerciaux et généraux ont atteint 4 333 millions d’euros, soit une baisse de 2,5 % (ou une augmentation de 2,5 % à taux de change constants). Au premier semestre 2014, le ratio des frais commerciaux et généraux sur le chiffre d’affaires a été de 27,2 %, soit une baisse de 0,5 point par rapport au premier semestre de 2013.

Au deuxième trimestre, les autres produits d’exploitation nets de charges ont atteint 54 millions d’euros contre 141 millions d’euros sur la même période en 2013, ce montant incluant une plus-value de 165 millions d’euros provenant de la vente à Covis Pharmaceuticals de droits commerciaux aux États-Unis de certains produits. Cette ligne inclut également au deuxième trimestre 2014 un paiement de 62 millions d’euros provenant de la rétrocession à Tolmar Pharmaceuticals des droits d’Eligard® aux États-Unis.

La contribution des sociétés mises en équivalence a représenté au deuxième trimestre un produit de 26 millions d’euros contre 3 millions d’euros au second trimestre de 2013 incluant notre quote-part de résultat liée à notre participation dans Regeneron, comptabilisée selon la méthode de la mise en équivalence depuis début avril 2014. Au deuxième trimestre, la part attribuable aux intérêts non contrôlants a été de -30 millions d’euros contre -45 millions d’euros au second trimestre de 2013.

Au deuxième trimestre, le résultat opérationnel des activités a progressé de 6,0 %, à 2 145 millions d’euros. À taux de change constants, il a progressé de 15,0 %. Le ratio du résultat opérationnel des activités sur le chiffre d’affaires a été de 26,6 %, soit une amélioration de 1,3 point. Au premier semestre, le résultat opérationnel des activités a atteint 4 290 millions d’euros, soit une baisse de 1,3 % (ou une progression de 7,3 % à taux de change constants). Le ratio du résultat opérationnel des activités sur le chiffre d’affaires a été de 27,0 %, contre 27,1 % pour la même période en 2013.

Au deuxième trimestre, les charges financières nettes de produits ont atteint 94 millions d’euros (contre 137 millions d’euros au second trimestre 2013) et ont inclus une plus-value de 31 millions d’euros avant impôt provenant de la cession de plusieurs investissements financiers.

(1) voir l’Annexe 10 pour les définitions des indicateurs financiers et l’Annexe 3 pour le passage du résultat net des activités au résultat net consolidé – Part attribuable aux actionnaires de Sanofi.

Au deuxième trimestre et sur l’ensemble du premier semestre, le taux d’impôt effectif a été de 25 % (contre 21,2% au deuxième trimestre 2013).

Le résultat net des activités(1) a progressé au deuxième trimestre de 3,9 %, à 1 537 millions d’euros. À taux de change constants, il a progressé de 13,0 %. Au deuxième trimestre de 2014, le ratio du résultat net des activités sur le chiffre d’affaires a été de 19,0 %, soit une amélioration de 0,5 point par rapport à la même période en 2013. Au premier semestre, le résultat net des activités s’est établi à 3 084 millions d’euros, soit une progression de 0,2 % (ou de 9,2 % à taux de change constants). Sur cette même période, le ratio du résultat net des activités sur le chiffre d’affaires a été de 19,4 %, soit une amélioration de 0,2 point par rapport au premier semestre 2013.

Au deuxième trimestre 2014, le bénéfice net par action (BNPA) des activités(1) a été de 1,17 euro, soit une progression de 4,5 % à données publiées et de 13,4 % à taux de change constants. Sur cette même période, le nombre moyen d’actions en circulation a été de 1 314,5 millions contre 1 325,7 millions au deuxième trimestre 2013. Au premier semestre 2014, le bénéfice net par action des activités(1) a été de 2,34 euros, soit une progression de 0,9 % à données publiées et de 9,9 % à taux de change constants. Sur cette même période, le nombre moyen d’actions en circulation a été de 1 317,2 millions contre 1 323,9 millions au premier semestre de 2013.

Passage du résultat net des activités au résultat net consolidé (voir Annexe 3)

Le passage du résultat net des activités au résultat net consolidé – Part attribuable aux actionnaires de Sanofi fait ressortir les éléments suivants pour le premier semestre 2014 :

  • Une charge d’amortissement des immobilisations incorporelles de 1 301 millions d’euros, liée d’une part à la mise à leur juste valeur lors de l’acquisition de sociétés (principalement Aventis, pour un montant de 507 millions d’euros ; Genzyme, pour un montant de 420 millions d’euros et Merial pour un montant de 194 millions d’euros) et d’autre part liée aux immobilisations incorporelles acquises (licences/produits, pour un montant de 43 millions d’euros). Au deuxième trimestre, il a été enregistré une charge d’amortissement des immobilisations incorporelles de 624 millions d’euros, liée d’une part à la mise à leur juste valeur lors de l’acquisition de sociétés (principalement Aventis, pour un montant de 250 millions d’euros ; Genzyme, pour un montant de 186 millions d’euros et Merial pour un montant de 97 millions d’euros) et d’autre part liée aux immobilisations incorporelles acquises (licences/produits, pour un montant de 23 millions d’euros). Ces éléments n’ont pas d’impact sur la trésorerie du Groupe.
  • Une dépréciation des immobilisations incorporelles de 74 millions d’euros (dont 71 millions d’euros au deuxième trimestre, principalement liée à RetinoStat et au vaccin contre le Pseudomonas aeruginosa). Cet élément n’a pas d’impact sur la trésorerie du Groupe.
  • Une charge de 132 millions d’euros reflétant principalement une augmentation de la juste valeur des compléments de prix liés aux CVRs (28 millions d’euros, dont 33 millions d’euros au deuxième trimestre) et des paiements éventuels dus à Bayer (104 millions d’euros, dont 92 millions d’euros au second trimestre) relatifs à Lemtrada(TM). 
  • 135 millions d’euros de coûts de restructuration dont 84 millions d’euros au deuxième trimestre principalement liés à la poursuite de la transformation en Europe.
  • Un gain de 35 millions d’euros sur les actions d’Alnylam. Cet élément n’a pas d’impact sur la trésorerie du Groupe.
  • 522 millions d’euros d’impact fiscal lié aux éléments susmentionnés, dont 451 millions d’euros d’impôts différés générés par la charge d’amortissement des immobilisations incorporelles, 44 millions d’euros liés aux coûts de restructuration et 26 millions d’euros liés à la dépréciation des immobilisations incorporelles (voir Annexe 3). Au deuxième trimestre, l’impact fiscal lié aux éléments susmentionnés a été de 274 millions d’euros, dont 207 millions d’euros d’impôts différés générés par la charge d’amortissement des immobilisations incorporelles, 25 millions d’euros liés à la dépréciation des immobilisations incorporelles et 29 millions d’euros liés aux coûts de restructuration.
  • 110 millions d’euros de taxe sur les dividendes versés aux actionnaires de Sanofi.
  • Au niveau de la contribution des sociétés mises en équivalence, une charge de 32 millions d’euros, nette d’impôts, principalement liée à l’amortissement des immobilisations incorporelles (dont 24 millions d’euros au deuxième trimestre 2014). Cet élément n’a pas d’impact sur la trésorerie du Groupe.

(1) Voir l’Annexe 10 pour les définitions des indicateurs financiers et l’Annexe 3 pour le passage du résultat net des activités au résultat net consolidé – Part attribuable aux Actionnaires de Sanofi.

Allocation du Capital

Au premier semestre 2014, le Groupe a généré un cash-flow opérationnel en augmentation de 33,1% à 2 390 millions d’euros après prise en compte d’une augmentation du besoin en fonds de roulement (552 millions d’euros) et des acquisitions d’immobilisations corporelles (529 millions d’euros). Ce montant a couvert une partie des rachats d’actions (1 010 millions d’euros), partiellement compensés par l’apport lié à l’émission de nouvelles actions (240 millions d’euros), le dividende payé par Sanofi (3 676 millions d’euros), les acquisitions et partenariats nets des cessions (1 608 millions d’euros dont 1 050 millions d’euros relatifs à Regeneron et 530 millions d’euros relatifs à Alnylam) et les coûts de restructuration (382 millions d’euros). Par conséquent, la dette nette a augmenté en passant de 6 043 millions d’euros au 31 décembre 2013, à 10 194 millions d’euros au 30 juin 2014 (montant net de 4 306 millions d’euros de trésorerie et équivalents de trésorerie).

Depuis le début de 2014, Sanofi a investi 1 445 millions d’euros afin d’augmenter sa participation dans Regeneron. Ainsi, Sanofi possédait, au 15 juillet, 22,0% des actions Regeneron (basé sur le nombre d’actions en circulation communiqué dans le dernier document 10-Q de Regeneron).

Déclarations prospectives

Ce communiqué contient des déclarations prospectives. Ces déclarations ne constituent pas des faits historiques. Ces déclarations comprennent des projections et des estimations ainsi que les hypothèses sur lesquelles celles-ci reposent, des déclarations portant sur des projets, des objectifs, des intentions et des attentes concernant des résultats financiers, des événements, des opérations, des services futurs, le développement de produits et leur potentiel ou les performances futures. Ces déclarations prospectives peuvent souvent être identifiées par les mots « s’attendre à », « anticiper », « croire », « avoir l’intention de », « estimer » ou « planifier », ainsi que par d’autres termes similaires. Bien que la direction de Sanofi estime que ces déclarations prospectives sont raisonnables, les investisseurs sont alertés sur le fait que ces déclarations prospectives sont soumises à de nombreux risques et incertitudes, difficilement prévisibles et généralement en dehors du contrôle de Sanofi, qui peuvent impliquer que les résultats et événements effectifs réalisés diffèrent significativement de ceux qui sont exprimés, induits ou prévus dans les informations et déclarations prospectives. Ces risques et incertitudes comprennent notamment les incertitudes inhérentes à la recherche et développement, les futures données cliniques et analyses, y compris postérieures à la mise sur le marché, les décisions des autorités réglementaires, telles que la FDA ou l’EMA, d’approbation ou non, et à quelle date, de la demande de dépôt d’un médicament, d’un procédé ou d’un produit biologique pour l’un de ces produits candidats, ainsi que leurs décisions relatives à l’étiquetage et d’autres facteurs qui peuvent affecter la disponibilité ou le potentiel commercial de ces produits candidats, l’absence de garantie que les produits candidats s’ils sont approuvés seront un succès commercial, l’approbation future et le succès commercial d’alternatives thérapeutiques, la capacité du Groupe à saisir des opportunités de croissance externe, l’évolution des cours de change et des taux d’intérêt, l’impact de la politique de maîtrise des coûts opérationnels et leur évolution, le nombre moyen d’actions en circulation ainsi que ceux qui sont développés ou identifiés dans les documents publics déposés par Sanofi auprès de l’AMF et de la SEC, y compris ceux énumérés dans les rubriques « Facteurs de risque » et « Déclarations prospectives » du document de référence 2013 de Sanofi, qui a été déposé auprès de l’AMF ainsi que dans les rubriques « Risk Factors » et « Cautionary Statement Concerning Forward-Looking Statements » du rapport annuel 2013 sur Form 20-F de Sanofi, qui a été déposé auprès de la SEC. Sanofi ne prend aucun engagement de mettre à jour les informations et déclarations prospectives sous réserve de la réglementation applicable notamment les articles 223-1 et suivants du règlement général de l’Autorité des marchés financiers.

Annexes

Liste des annexes

Annexe 1 : Deuxième trimestre et premier semestre 2014 – Répartition géographique du chiffre d’affaires consolidé par produit
Annexe 2 : Compte de résultat net des activités du deuxième trimestre et premier semestre 2014
Annexe 3 : Passage du résultat net des activités au résultat net consolidé – Part attribuable aux Actionnaires de Sanofi
Annexe 4 : Compte de résultat consolidé du deuxième trimestre et premier semestre 2014
Annexe 5 : Tableau de variation de l’endettement net
Annexe 6 : Bilans consolidés simplifiés
Annexe 7 : Sensibilité 2014 aux devises
Annexe 8 : Portefeuille R&D
Annexe 9 : étapes de R&D attendues au S2 2014 / S1 2015
Annexe 10 : Définitions

Annexe 1 : Chiffre d’affaires consolidé par produit et zone géographique du deuxième trimestre et du premier semestre 2014

Chiffre d’affaires
Q2 2014
(millions d’euros)
Total Var.
(TCC)
Var.
(publiées)
Europe de
l’Ouest
Var.
(TCC)
Etats-Unis Var.
(TCC)
Marchés
Emergents
Var.
(TCC)
Reste du
monde
Var.
(TCC)
Lantus 1 557 16,3% 10,5% 213 4,4% 1 035 20,3% 243 16,1% 66 0,0%
Apidra 77 19,1% 13,2% 24 14,3% 27 21,7% 18 31,3% 8 0,0%
Amaryl 96 4,0% -3,0% 4 -33,3% 1 0,0% 77 16,9% 14 -28,6%
Insuman 33 6,3% 3,1% 19 -17,4% 1 0,0% 12 75,0% 1
Lyxumia 6 500,0% 500,0% 4 300,0% 0 1 1
Total Diabète 1 788 16,2% 10,3% 279 4,5% 1 064 20,3% 351 18,7% 94 1,0%
Taxotere 67 -36,8% -41,2% 4 -33,3% 2 -89,5% 36 -27,8% 25 -22,9%
Jevtana (*) 66 25,9% 22,2% 34 36,0% 22 9,1% 10 57,1% 0
Eloxatine 47 -15,0% -21,7% 1 0,0% 0 -100,0% 29 0,0% 17 -9,5%
Thymoglobulin 54 9,6% 3,8% 8 14,3% 27 7,7% 17 28,6% 2 -40,0%
Mozobil (*) 26 4,0% 4,0% 8 0,0% 14 7,1% 3 50,0% 1 -100,0%
Zaltrap (*) 15 14,3% 7,1% 9 166,7% 6 -40,0% 1 0,0%
Autres produits oncologie 61 -1,6% -4,7% 13 8,3% 33 -5,4% 8 42,9% 7 -37,5%
Total Oncologie 336 -7,8% -12,3% 77 22,6% 104 -18,5% 104 -2,6% 51 -22,9%
Aubagio 97 209,1% 193,9% 21 72 130,3% 2 2
Lemtrada 6 5 0 0 1
Cerezyme 175 9,9% 2,3% 60 7,1% 45 6,7% 59 19,3% 11 -7,7%
Myozyme 133 10,3% 5,6% 67 -2,9% 33 13,3% 26 40,0% 7 42,9%
Fabrazyme 123 44,0% 35,2% 28 33,3% 55 16,0% 27 275,0% 13 25,0%
Aldurazyme 45 17,1% 9,8% 16 0,0% 9 14,3% 17 18,8% 3 100,0%
Autres produits maladies rares 64 1,6% 1,6% 12 33,3% 21 -20,7% 13 66,7% 18 -12,5%
Total Genzyme 643 29,1% 22,5% 209 22,9% 235 27,3% 144 47,3% 55 17,6%
Plavix 425 -8,3% -13,8% 54 -21,7% 1 -80,0% 222 7,8% 148 -19,5%
Lovenox 421 0,5% -3,4% 222 2,8% 29 -35,4% 148 9,5% 22 -4,0%
Aprovel 193 -15,5% -18,9% 52 -44,7% 5 66,7% 106 3,7% 30 -3,0%
Renagel And Renvela 137 -18,3% -21,7% 33 -8,3% 88 -19,1% 11 -31,6% 5 -20,0%
Allegra 39 -46,8% -50,6% 3 -25,0% 0 2 -93,5% 34 -15,9%
Stilnox 73 -15,2% -20,7% 10 0,0% 18 -10,0% 16 14,3% 29 -29,2%
Depakine 99 1,0% -3,9% 34 0,0% 0 61 3,1% 4 -25,0%
Synvisc / Synvisc One 93 -6,7% -11,4% 8 14,3% 74 -6,1% 9 11,1% 2 -57,1%
Tritace 75 -2,5% -6,3% 33 -5,7% 0 40 0,0% 2 0,0%
Multaq (*) 66 0,0% -4,3% 12 9,1% 52 -3,5% 2 50,0% 0 0,0%
Lasix 45 11,6% 4,7% 20 5,3% 0 13 15,4% 12 18,2%
Targocid 38 -13,3% -15,6% 21 -4,8% 0 16 -19,0% 1 -33,3%
Orudis 48 36,8% 26,3% 5 -28,6% 0 42 53,3% 1 0,0%
Cordarone 33 -2,7% -10,8% 6 -14,3% 0 18 0,0% 9 0,0%
Xatral 23 -4,0% -8,0% 9 -10,0% 0 13 -6,7% 1
Actonel 20 -8,3% -16,7% 5 -20,0% 0 10 10,0% 5 -22,2%
Auvi-Q / Allerject (*) 16 54,5% 45,5% 0 -100,0% 13 55,6% 0 3 200,0%
Autres produits prescrits 927 -8,7% -12,8% 367 -7,8% 99 -15,0% 371 -4,1% 90 -20,5%
Total autres produits prescrits 2 771 -7,7% -12,2% 894 -9,3% 379 -13,7% 1 100 0,3% 398 -17,4%
Santé Grand Public 816 20,2% 11,9% 161 0,0% 177 23,2% 434 36,4% 44 -25,0%
Génériques 466 65,7% 55,3% 136 -5,6% 38 -24,5% 284 229,5% 8 0,0%
Total Pharma 6 820 7,2% 1,6% 1 756 -2,0% 1 997 9,1% 2 417 21,0% 650 -13,8%
Vaccins Polio/Pertussis/Hib 284 2,0% -3,1% 6 -45,5% 90 14,8% 149 -5,4% 39 22,9%
Vaccins contre la grippe 59 18,9% 11,3% 1 0,0% 0 -100,0% 55 9,3% 3 0,0%
Vaccins Méningite/Pneumonie 115 -1,6% -6,5% 0 -100,0% 93 21,5% 22 -39,0% 0 -100,0%
Vaccins Rappel adultes 83 -29,8% -33,1% 8 -64,0% 59 -26,2% 12 0,0% 4 50,0%
Vaccins pour voyageurs et autres vaccins 103 11,2% 5,1% 8 166,7% 31 28,0% 53 0,0% 11 -6,7%
Autres Vaccins 74 13,0% 7,2% -1 67 10,8% 4 0,0% 4 400,0%
Total Vaccins 718 -0,4% -5,5% 22 -47,6% 340 7,9% 295 -6,0% 61 19,3%
Fipronil 169 4,2% 0,6% 50 2,0% 89 5,7% 24 8,0% 6 -16,7%
Nexgard 35 3 31 0 1
Vaccins 180 -3,6% -8,6% 46 -4,2% 38 -7,0% 91 -3,0% 5 20,0%
Avermectines 98 0,0% -4,9% 12 -8,3% 57 3,4% 13 -12,5% 16 5,9%
Autres produits Santé Animale 55 -8,2% -9,8% 19 -5,0% 17 -32,0% 15 41,7% 4 -25,0%
Total Santé Animale 537 6,2% 1,5% 130 0,0% 232 14,0% 143 1,3% 32 3,1%
Total Groupe 8 075 6,4% 0,9% 1 908 -2,8% 2 569 9,4% 2 855 16,5% 743 -11,2%

(1) Ventes de principe actif pour l’entité américaine gérée par BMS

Chiffre d’affaires
S1 2014
(millions d’euros)
Total Var.
(TCC)
Var.
(publiées)
Europe
de
l’Ouest
Var.
(TCC)
Etats-
Unis
Var.
(TCC)
Marchés
Emergents
Var.
(TCC)
Reste
du
monde
Var.
(TCC)
Lantus 3 005 14,9% 9,4% 421 5,0% 1 986 17,5% 468 17,0% 130 4,3%
Apidra 152 19,4% 13,4% 47 17,5% 55 16,3% 35 30,0% 15 13,3%
Amaryl 182 2,1% -5,7% 10 -16,7% 1 0,0% 142 11,6% 29 -23,8%
Insuman 65 4,6% 0,0% 40 -11,1% 1 0,0% 24 42,1% 0
Lyxumia 11 1000,0% 1000,0% 7 600,0% 0 1 3
Total Diabète 3 450 14,7% 9,1% 554 6,4% 2 043 17,4% 671 17,5% 182 3,5%
Taxotere 136 -32,9% -38,7% 8 -42,9% 5 -83,3% 75 -25,5% 48 -20,6%
Jevtana (*) 132 28,3% 24,5% 72 46,9% 42 4,8% 17 35,7% 1 0,0%
Eloxatine 93 -15,1% -21,8% 2 -33,3% 1 -93,3% 59 -3,1% 31 -2,8%
Thymoglobulin 106 15,6% 10,4% 16 6,7% 50 4,0% 35 54,2% 5 -14,3%
Mozobil (*) 51 2,0% 0,0% 16 0,0% 27 0,0% 6 20,0% 2 0,0%
Zaltrap (*) 31 28,0% 24,0% 16 275,0% 14 -30,0% 2 100,0%
Autres produits oncologie 131 8,8% 4,8% 29 3,6% 78 12,5% 15 13,3% 9 -10,0%
Total Oncologie 680 -3,6% -8,6% 159 22,5% 217 -12,5% 209 -3,4% 95 -12,9%
Aubagio 175 245,3% 230,2% 38 131 158,5% 3 3
Lemtrada 11 10 0 0 1
Cerezyme 343 7,9% 0,3% 119 5,3% 90 6,8% 115 14,5% 19 -8,3%
Myozyme 254 9,1% 5,0% 130 -4,4% 64 11,7% 46 50,0% 14 30,8%
Fabrazyme 221 28,4% 20,8% 53 29,3% 106 14,4% 36 70,8% 26 42,9%
Aldurazyme 86 16,7% 10,3% 32 3,3% 16 14,3% 31 29,6% 7 28,6%
Autres produits maladies rares 119 3,3% -0,8% 21 10,0% 40 -16,0% 25 50,0% 33 3,1%
Total Genzyme 1 209 25,4% 18,8% 403 18,9% 447 29,0% 256 32,7% 103 18,6%
Plavix 912 4,3% -3,3% 116 -13,4% 1(1) -80,0% 426 6,1% 369 9,8%
Lovenox 837 0,9% -3,1% 451 5,1% 61 -34,0% 283 6,9% 42 -2,1%
Aprovel 372 -19,2% -22,3% 106 -45,1% 9 50,0% 201 1,4% 56 -15,9%
Renagel And Renvela 309 -6,6% -10,7% 65 -4,4% 202 -10,6% 33 18,8% 9 -10,0%
Allegra 119 -46,4% -52,0% 6 0,0% 0 3 -95,0% 110 -31,9%
Stilnox 151 -15,0% -21,8% 21 0,0% 34 -10,3% 32 0,0% 64 -25,3%
Depakine 191 -3,3% -8,6% 67 0,0% 0 117 -5,2% 7 0,0%
Synvisc / Synvisc One 163 -6,0% -10,4% 14 16,7% 127 -9,0% 17 26,7% 5 -40,0%
Tritace 143 -5,7% -9,5% 65 -5,8% 0 74 -3,6% 4 -40,0%
Multaq (*) 139 9,9% 6,1% 22 4,8% 112 10,4% 4 25,0% 1
Lasix 81 3,6% -2,4% 40 8,1% 1 0,0% 25 16,0% 15 -20,0%
Targocid 75 -11,4% -14,8% 41 -7,0% 0 31 -12,8% 3 -33,3%
Orudis 83 26,0% 13,7% 10 -23,1% 0 71 37,9% 2 0,0%
Cordarone 65 -1,4% -9,7% 12 -7,7% 0 36 2,6% 17 -5,0%
Xatral 47 -3,9% -7,8% 19 0,0% 0 -100,0% 27 3,4% 1 -100,0%
Actonel 41 -13,5% -21,2% 9 -18,2% 0 21 -8,0% 11 -18,8%
Auvi-Q / Allerject (*) 26 42,1% 36,8% 1 -50,0% 21 46,7% 0 4 100,0%
Autres produits prescrits 1 836 -9,8% -14,3% 774 -7,1% 197 -19,1% 691 -7,6% 174 -16,8%
Total autres produits prescrits 5 590 -6,7% -11,7% 1 839 -7,7% 765 -12,0% 2 092 -2,1% 894 -10,2%
Santé Grand Public 1 701 19,4% 10,5% 361 0,0% 378 20,4% 869 35,6% 93 -19,1%
Génériques 887 32,0% 22,7% 275 -2,8% 66 -35,5% 528 84,7% 18 40,0%
Total Pharma 13 517 5,9% 0,0% 3 591 -1,0% 3 916 8,2% 4 625 14,7% 1 385 -7,4%
Vaccins Polio/Pertussis/Hib 495 -6,6% -12,1% 12 -29,4% 166 40,7% 241 -18,3% 76 -22,5%
Vaccins contre la grippe 194 19,2% 12,8% 1 0,0% 21 110,0% 160 14,3% 12 7,1%
Vaccins Méningite/Pneumonie 171 -10,8% -15,8% 0 -100,0% 131 12,4% 37 -46,1% 3 33,3%
Vaccins Rappel adultes 164 -17,7% -21,5% 16 -56,4% 123 -9,2% 19 -4,8% 6 -14,3%
Vaccins pour voyageurs et autres vaccins 178 11,0% 3,5% 13 62,5% 46 20,0% 94 3,1% 25 11,1%
Autres Vaccins 144 8,7% 4,3% 1 132 8,6% 5 0,0% 6 25,0%
Total Vaccins 1 346 -2,2% -7,6% 43 -36,8% 619 14,5% 556 -10,5% 128 -12,0%
Fipronil 340 -2,5% -6,6% 112 0,0% 164 -9,0% 46 10,6% 18 17,6%
Nexgard 58 4 53 0 1
Vaccins 334 -2,5% -7,5% 88 -3,3% 72 -1,3% 166 -3,2% 8 11,1%
Avermectines 212 -8,6% -13,5% 28 -3,6% 124 -12,8% 25 0,0% 35 -2,5%
Autres produits Santé Animale 110 1,8% -2,7% 40 0,0% 36 -9,8% 27 34,8% 7 -25,0%
Total Santé Animale 1 054 2,2% -2,7% 272 0,0% 449 3,3% 264 2,5% 69 2,7%
Total Groupe 15 917 4,9% -0,9% 3 906 -1,5% 4 984 8,5% 5 445 11,0% 1 582 -7,4%

(1) Ventes de principe actif pour l’entité américaine gérée par BMS

Annexe 2: Résultat net des activités

2ème trimestre 2014 Total Groupe Pharmacie Vaccins Santé animale Autres
En millions d’euros T2
2014
T2
2013
(1)
varia
tion
T2
2014
T2
2013
(1)
varia
tion
T2
2014
T2
2013
(1)
varia
tion
T2
2014
T2
2013
(1)
varia
tion
T2
2014
T2
2013
(1)
Chiffre d’affaires 8 075 8 003 0,9% 6 820 6 714 1,6% 718 760 (5,5%) 537 529 1,5%
Autres revenus 71 83 (14,5%) 58 72 (19,4%) 7 5 40,0% 6 6
Coût des ventes (2 608) (2 670) (2,3%) (2 058) (2 140) (3,8%) (350) (350) (200) (180) 11,1%
En % du chiffre d’affaires (32,3%) (33,4%) (30,2%) (31,9%) (48,8%) (46,1%) (37,2%) (34,0%)
Margebrute 5 538 5 416 2,3% 4 820 4 646 3,7% 375 415 (9,6%) 343 355 (3,4%)
En % du chiffre d’affaires 68,6% 67,7% 70,7% 69,2% 52,2% 54,6% 63,9% 67,1%
Frais de recherche et développe-
ment
(1 188) (1 185) 0,3% (1 030) (1 018) 1,2% (123) (121) 1,7% (35) (46) (23,9%)
En % du chiffre d’affaires (14,7%) (14,8%) (15,1%) (15,2%) (17,1%) (15,9%) (6,5%) (8,7%)
Frais comme-
ciaux et généraux
(2 255) (2 306) (2,2%) (1 930) (1 965) (1,8%) (142) (160) (11,3%) (183) (181) 1,1%
En % du chiffre d’affaires (27,9%) (28,8%) (28,3%) (29,3%) (19,8%) (21,1%) (34,1%) (34,2%)
Autres produits et charges d’exploi-
tation
54 141 42 100 3 5 11 (2) 36
Quote-
part du résultat des sociétés mises en équi-
valence*
26 3 25 8 1 (3) (2)
Part attri-
buable aux Intérêts Non Contrôlants
(30) (45) (30) (45)
Résultat opéra-
tionnel des activités
2 145 2 024 6,0% 1 897 1 726 9,9% 114 136 (16,2%) 136 126 7,9% (2) 36
En % du chiffre d’affaires 26,6% 25,3% 27,8% 25,7% 15,9% 17,9% 25,3% 23,8%
Produits et charges financiers (94) (137)
Charges d’impôts (514) (408)
Taux d’impôts** 25,0% 21,2%
Résultat net des activités 1 537 1 479 3,9%
En % du chiffre d’affaires 19,0% 18,5%
Résultat des activités par action*** (en euros) 1,17 1,12 4,5%

*    Net d’impôts.
**   Déterminé sur la base du résultat des activités avant impôts, mises en équivalence et intérêts non contrôlants.
***  Calculé sur un nombre moyen d’actions en circulation de 1 314,5 millions au deuxième trimestre 2014 et 1 325,7 millions au deuxième trimestre 2013.
(1)   Inclus l’impact du passage à IFRIC 21.

1er semestre 2014 Total Groupe Pharmacie Vaccins Santé animale Autres
En millions d’euros S1
2014
S1
2013
(1)
varia-
tion
S1
2014
S1
2013
(1)
varia-
tion
S1
2014
S1
2013
(1)
varia-
tion
S1
2014
S1
2013
(1)
varia-
tion
S1
2014
S1
2013
(1)
Chiffre d’affaires 15 917 16 062 (0,9%) 13 517 13 522 1 346 1 457 (7,6%) 1 054 1 083 (2,7%)
Autres revenus 154 181 (14,9%) 126 155 (18,7%) 14 12 16,7% 14 14
Coût des ventes (5 124) (5 215) (1,7%) (4 046) (4 174) (3,1%) (700) (695) 0,7% (378) (346) 9,2%
En % du chiffre d’affaires (32,2%) (32,5%) (29,9%) (30,9%) (52,0%) (47,7%) (35,8%) (32,0%)
Marge brute 10 947 11 028 (0,7%) 9 597 9 503 1,0% 660 774 (14,7%) 690 751 (8,1%)
En % du chiffre d’affaires 68,8% 68,7% 71,0% 70,3% 49,0% 53,1% 65,5% 69,3%
Frais de recherche et
développe-
ment
(2 327) (2 342) (0,6%) (2 025) (2 008)    0,8% (230) (249) (7,6%) (72) (85) (15,3%)
En % du chiffre d’affaires (14,6%) (14,6%) (15,0%) (14,8%) (17,1%) (17,1%) (6,8%) (7,8%)
Frais commer-
ciaux et généraux
(4 333) (4 446) (2,5%) (3 721) (3 801) (2,1%) (271) (301) (10,0%) (341) (344) (0,9%)
En % du chiffre d’affaires (27,2%) (27,7%) (27,5%) (28,1%) (20,1%) (20,7%) (32,4%) (31,8%)
Autres produits et charges d’exploi-
tation
29 170 19 130 1 7 17 (1) (8) 34
Quote-part du résultat des sociétés mises en
équi-
valence*
39 21 33 27 6 (4) (2)
Part attribu-
able aux Intérêts Non Contrô-
lants
(65) (86) (65) (86)
Résultat opéra-
tionnel des activités
4 290 4 345 (1,3%) 3 838 3 765 1,9% 166 227 (26,9%) 294 319 (7,8%) (8) 34
En % du chiffre d’affaires 27,0% 27,1% 28,4% 27,8% 12,3% 15,6% 27,9% 29,5%
Produits et charges financiers (170) (277)
Charges d’impôts (1 036) (991)
Taux d’impôts** 25,0% 24,0%
Résultat net des activités 3 084 3 077 0,2%
En % du chiffre d’affaires 19,4% 19,2%
Résultat des
activités par action ***
(en euros)
2,34 2,32 0,9%

Annexe 3 : Passage du résultat net des activités au résultat net consolidé – Part attribuable aux actionnaires de Sanofi

En millions d’euros T2 2014 T2 2013(4) Variation
Résultat net des activités 1 537 1 479 3,9%
Amortissement des incorporels(1) (624) (768)
Dépréciation des incorporels (71) (430)
Ajustement de la juste valeur des passifs liés à des
contreparties éventuelles
(124) (76)
Charges résultant des conséquences
des acquisitions sur les stocks
(3)
Coûts de restructuration (84) (105)
Effet d’impôts sur les éléments ci-dessus: 274 469
      liés aux amortissements des incorporels 207 231
      liés aux dépréciations des incorporels 25 180
      liés aux ajustements de la juste valeur des passifs
      liés à des contreparties éventuelles
13 16
      liés aux charges résultant des conséquences
      des acquisitions sur les stocks
1
      liés aux autres gains et pertes, et litiges
      liés aux coûts de restructuration 29 41
Autres éléments d’impôts(2) (110) (109)
Quote-part revenant aux intérêts non contrôlants
sur les éléments ci-dessus
3 1
Coûts de restructuration et charges résultant des
conséquences des acquisitions sur les
sociétés mises en équivalence
(24) (10)
Résultat net consolidé – Part attribuable
aux Actionnaires de Sanofi
777 448 73,4%
Bénéfice net consolidé par action(3) (en euros) 0,59 0,34

(1) Dont charge d’amortissement liée à l’impact de la comptabilisation des regroupements d’entreprises: 601 millions d’euros au deuxième trimestre 2014 et 740 millions d’euros au deuxième trimestre 2013.

(2) Impôts sur dividendes versés aux Actionnaires de Sanofi.

(3) Calculé sur un nombre moyen d’actions en circulation de 1 314,5  millions au deuxième  trimestre 2014 et 1 325,7 millions au deuxième trimestre 2013.

(4) Inclut l’impact du  passage à IFRIC 21.

Voir page 13 le commentaire sur le passage du résultat net des activités au résultat consolidé.

En millions d’euros S1 2014  S1 2013(4) Variation
Résultat net des activités 3 084 3 077 0,2%
Amortissement des incorporels(1) (1 301) (1 543)
Dépréciation des incorporels (74) (440)
Ajustement de la juste valeur
des passifs liés à des contreparties éventuelles
(132) (117)
Charges résultant des conséquences
des acquisitions sur les stocks
(6)
Coûts de restructuration (135) (159)
Autres gains et pertes, et litiges 35
Effet d’impôts sur les éléments ci-dessus: 522 749
      liés aux amortissements des incorporels 451 490
      liés aux dépréciations des incorporels 26 180
      liés aux ajustements de la juste valeur des passifs 
      liés à des contreparties éventuelles
14 20
      liés aux charges résultant des conséquences
      des acquisitions sur les stocks
2
      liés aux autres gains et pertes, et litiges (13)
      liés aux coûts de restructuration 44 57
Autres éléments d’impôts(2) (110) (109)
Quote-part revenant aux intérêts
non contrôlants sur les éléments ci-dessus
4 2
Coûts de restructuration et charges résultant
des conséquences des acquisitions
sur les sociétés mises en équivalence
(32) (17)
Résultat net consolidé – Part attribuable
aux Actionnaires de Sanofi
1 861 1 437 29,5%
Bénéfice net consolidé par action(3) (en euros) 1,41 1,09

(1) Dont charge d’amortissement liée à l’impact de la comptabilisation des regroupements d’entreprises: 1 258 millions d’euros au premier semestre de 2014 et 1 489 millions d’euros au premier semestre 2013.

(2) Impôts sur dividendes versés aux Actionnaires de Sanofi.

(3) Calculé sur un nombre moyen d’actions en circulation de 1 317,2 millions au premier semestre de 2014 et 1 323,9 millions au premier semestre  2013.

(4) Inclut l’impact du  passage à IFRIC 21.

Annexe 4 : Compte de résultats consolidés

En millions d’euros T2 2014 T2 2013(1)  S1 2014 S1 2013(1)
Chiffre d’affaires 8 075 8 003 15 917 16 062
Autres revenus 71 83 154 181
Coût des ventes (2 608) (2 673) (5 124) (5 221)
Marge brute 5 538 5 413 10 947 11 022
Frais de recherche
et développement
(1 188) (1 185) (2 327) (2 342)
Frais commerciaux et généraux (2 255) (2 306) (4 333) (4 446)
Autres produits d’exploitation 106 276 116 347
Autres charges d’exploitation (52) (135) (87) (177)
Amortissements des incorporels (624) (768) (1 301) (1 543)
Dépréciations des incorporels (71) (430) (74) (440)
Ajustement de la juste valeur
des passifs liés à des
contreparties éventuelles
(124) (76) (132) (117)
Coûts de restructuration (84) (105) (135) (159)
Résultat opérationnel 1 246 684 2 674 2 145
Charges financières (145) (154) (292) (311)
Produits financiers 51 17 157 34
Résultat avant impôt et
sociétés mises en équivalence
1 152 547 2 539 1 868
Charges d’impôts(2) (350) (48) (624) (351)
Quote-part du
résultat net des SME
2 (7) 7 4
Résultat net de
l’ensemble consolidé
804 492 1 922 1 521
Part des Intérêts
Non Contrôlants
27 44 61 84
Résultat net consolidé –
Part attribuable
aux Actionnaires de Sanofi
777 448 1 861 1 437
Nombre moyen
d’actions en
circulation (en millions)
1 314,5 1 325,7 1 317,2 1 323,9
Bénéfice net
par action (en euros)
0,59 0,34 1,41 1,09

(1) Inclut l’impact du passage à IFRIC 21.


(2) Dont en 2014 une charge d’impôt de 110 millions au titre des dividendes payés aux Actionnaires de Sanofi  (109 M€ en 2013).

Annexe 5 : Variation de l’endettement net

En millions d’euros S1 2014 S1 2013(1)
Résultat net des activités 3 084 3 077
Amortissements et dépréciations
des immobilisations corporelles et logiciels
582 594
Plus ou moins-values sur cessions
d’actifs non courants nettes d’impôts
(97) (154)
Autres éléments du résultat
sans impact sur la trésorerie
(98) (277)
Marge brute d’autofinancement (2) 3 471 3 240
Variation du besoin en fonds
de roulement (2)
(552) (859)
Acquisitions d’immobilisations
corporelles et logiciels
(529) (586)
Cash-flow libre (2) 2 390 1 795
Acquisitions d’immobilisations
incorporelles hors logiciels
(108) (142)
Acquisitions de titres,
dette nette incluse
(1 679) (273)
Coûts de restructuration (382) (325)
Produits de cessions
d’immobilisations corporelles,
incorporelles et autres actifs
non courants nets d’impôts
179 266
Augmentation de capital Sanofi 240 741
Dividendes Sanofi (3 676) (3 638)
Acquisitions d’actions propres (1 010) (890)
Cessions d’actions propres,
nettes d’impôts
2
Transactions avec les Intérêts
Non Contrôlants inclus dividendes
(6) (10)
Incidence de change (37) 17
Autres éléments (62) 4
Variation de la dette nette (4 151) (2 453)

(1) Inclut l’impact du passage à IFRIC 21.


(2) Hors coûts de restructuration.

Annexe 6 : Bilans consolidés simplifiés

ACTIF
Millions d’euros
30/06/14 31/12/13(1) PASSIF
Millions d’euros
30/06/14 31/12/13(1)
Immobilisations
corporelles
10 090 10 182 Capitaux Propres – Part attribuable
aux Actionnaires de Sanofi
51 637 56 904
Actifs incorporels
(y compris écarts
d’acquisition)
51 675 52 529 Capitaux Propres – Part des
Intérêts Non Contrôlants
130 129
Actifs financiers
non courants,
SME et impôts
différés actifs
8 568 9 418 Total des capitaux propres 51 767 57 033
Emprunts à long terme –
partie à + 1 an
10 113 10 414
Passifs non courants liés à des
regroupements d’entreprises
et à des intérêts non contrôlants
974 884
Actif non
courant
70 333 72 129 Provisions et autres passifs
non courants
9 066 8 735
Impôts différés passifs 4 600 5 060
Stocks, clients
et autres actifs
courants
16 063 15 655 Passif non courant 24 753 25 093
Trésorerie et
équivalents de
trésorerie
4 306 8 257 Fournisseurs et autres passifs
courants
9 408 9 728
Passifs courants liés à des
regroupements d’entreprises
et à des intérêts non contrôlants
109 24
Emprunts à court terme
et part à court terme de
la dette à long terme
4 683 4 176
Actif courant 20 369 23 912 Passif courant 14 200 13 928
Actifs destinés
à être cédés
ou échangés
18 14 Passifs liés aux actifs destinés
à être cédés ou échangés
1
Total de l’ACTIF 90 720 96 055 Total du PASSIF 90 720 96 055

(1) Inclut l’impact du passage à IFRIC 21.

Annexe 7 : Sensibilité 2014 aux devises

Sensibilité aux devises du BNPA des activité

  • 1% de variation du taux €/$ correspond à un impact de 0,5% sur le BNPA des activités 2014
  • 1% de variation du taux €/Yen correspond à un impact de 0,1% sur le BNPA des activités 2014

Chiffre d’affaires du T2 2014 : Exposition aux devises

Devise
US $ 33%
Euro € 25%
Yen Japonais 6%
Real Brésilien 4%
Yuan Chinois 4%
Ruble Russe 3%
£ 2%
Peso Mexicain 2%
$ Canadien 1%
$ Australien 1%
Autres 19%

Taux de change moyens

T2 2013 T2 2014 Var.
€/$ 1.31 1.37 4.6%
€/Yen 129.02 140.03 8.5%
€/Real 2.70 3.06 13.3%
€/Ruble 41.38 47.96 15.9%

Annexe 8 : Portefeuille R&D

Soumission

               N
Toujeo® (U300)
Insuline glargine
Diabète de type 1 et 2, États-Unis, EU

Lemtrada(TM) (alemtuzumab)
Anticorps monoclonal anti-CD52
Sclérose en plaques, États-Unis

Quadracel®
Vaccin DTCP ; 4-6 ans
               N
Cerdelga(TM) (eliglustat tartrate)
Inhibiteur de l’enzyme glucosylceramide synthetase 
Maladie de Gaucher, États-Unis, EU

Fluzone® QIV ID
Vaccin anti grippal inactivé
quadrivalent intradermique

Phase III

LixiLan
lixisenatide + insuline glargine
Ratio fixe/diabète de type 2

               N
alirocumab
Anticorps monoclonal anti-PCSK-9
Hypercholestérolémie


Dengue

Vaccin contre la dengue
modérée à sévère
               N
Lyxumia® (lixisenatide)
Agoniste des récepteurs du GLP-1
Diabète de type 2, États-Unis


Kynamro(TM) (mipomersen)
Inhibiteur de la synthèse de l’apo-B
Hypercholestérolémie familiale hétérozygote
sévère, états-Unis
Clostridium difficile
Vaccin toxoïde
               N
sarilumab
Anticorps monoclonal anti IL-6R
Arthrite rhumatoïde

Jevtana® (cabazitaxel)
Cancer de la prostate métastatique (1L)

 PR5i
DTP-HepB-Polio-Hib
Vaccin pédiatrique hexavalent
N
patisiran SAR438037
Inhibiteur mRNA
Polyneuropathie amyloïde familiale

SYNVISC-ONE®
Dispositif médical
Douleur dans l’ostéoarthrose de la hanche
VaxiGrip® QIV IM
Vaccin anti grippal inactivé
quadrivalent

Phase II

               N
dupilumab
Anticorps monoclonal anti IL-4RALPHA
Dermatite atopique ; Asthme ; Polypose nasale

               N
SAR391786
Anticorps monoclonal anti-GDF8
Sarcopénie


Rotavirus

Vaccin tétravalent oral
à rotavirus vivant atténué

N
SAR339658
Anticorps monoclonal anti-VLA-2
Sclérose en plaques

               N
SAR650984
Anticorps monoclonal anti-CD38 nu
Myélome multiple

Rabies VRVg
Vaccin rabique
cultivé sur cellules Vero purifiées

               N
SAR156597
Anticorps monoclonal IL4/IL13 bi-spécifique
Fibrose pulmonaire idiopathique

               N
SAR3419
Anticorps monoclonal maytansin-loaded
anti-CD19
Tumeurs malignes à cellules B

Meninge ACYW conj.

Vaccin pédiatrique meningococcique conjugué
de 2ème génération

               N
SAR438714 (ALN-TTRsc)
RNAi
Cardiomyopathie amyloïde familiale

               N
Combinaison
SAR245409 (XL765) / MSC1936369B
Inhibiteur oral dual PI3K & mTOR / pimasertib
Cancer de l’ovaire
Tuberculose
Vaccin recombinant sous-unitaire

sarilumab

Anticorps monoclonal anti IL-6R
Uvéite

               N
Combinaison
ferroquine / OZ439
 Antipaludique

               N
fresolimumab
Antagoniste TGF-BETA
Hyalinose segmentaire et focale

               N
SAR279356 (F598)
Anticorps monoclonal anti-PNAG
Infections sévères

Phase I

               N
SAR405838 (MI-773)
Antagoniste HDM2 / p53
Tumeurs solides

               N
SAR113244
Anticorps monoclonal anti-CXCR5
Lupus érythémateux disséminé

               N
GZ402665
(rhASM)
Maladie de Niemann-Pick type B

               N
SAR566658
Anticorps monoclonal maytansin-loaded anti-CA6
Tumeurs solides

               N
SAR252067
Anticorps monoclonal anti-LIGHT
Maladie de Crohn

               N
GZ402671
Inhibiteur GCS oral
Maladie de Fabry

               N
SAR125844
Inhibiteur de la kinase C-MET
Tumeurs solides

               N
SAR228810
Anticorps monoclonal anti proto-fibrillaire AB
Maladie d’Alzheimer

               N
GZ402666
neo GAA
Maladie de Pompe

               N
SAR260301
Inhibiteur PI3K BETA sélectif
PTEN – tumeurs déficientes

               N
SAR425899
Agoniste des récepteurs du GLP-1 / GCGR
Diabète
Streptococcus pneumonia
Vaccin contre la méningite
& la pneumonie
               N
SAR307746
Anticorps monoclonal anti-ANG2
Tumeurs solides

SAR342434
Insuline Lispro
Diabète
Virus Herpès Simplex Type 2
Vaccin HSV-2

               N
SAR245408 (XL147)
Inhibiteur oral PI3K
Tumeurs solides

               N
GZ402663 (sFLT-01)
Thérapie génique
Dégénérescence Maculaire Liée à l’Âge (DMLA)

Combinaison
SAR405838 / MSC1936369B
Tumeurs solides
               N
StarGen®
Thérapie génique
Maladie de Stargardt

               N
SAR438584
 cible non communiquée


               N
UshStat®
Thérapie génique
Maladie d’Usher type 1B

N : Nouvelle entité moléculaire

Annexe 9 : étapes de R&D attendues au S2 2014 / S1 2015

Produit Événement attendu Timing
Cerdelga(TM) (eliglustat tartrate) Décision réglementaire aux États-Unis
dans la maladie de Gaucher
T3 2014
Vaccin contre la Dengue Résultats de la 2ème Phase III (Amérique latine) T3 2014
Vaccin PR5i (DTP-HepB-Polio-Hib) Soumission réglementaire aux États-Unis T3 2014
Dupilumab (anti-IL4RALPHA mAb) Début de l’étude de Phase III
dans la dermatite atopique
S2 2014
Nouvelle Insuline Lispro (SAR342434) Début de l’étude de Phase III dans le diabète S2 2014
Lemtrada(TM) (alemtuzumab) Décision réglementaire aux États-Unis
dans la sclérose en plaques
T4 2014
Cerdelga(TM) (eliglustat tartrate) Décision réglementaire en Europe
dans la maladie de Gaucher
T4 2014
Alirocumab (anti-PCSK9 mAb) Soumission réglementaire aux États-Unis et
en Europe dans l’hypercholestérolémie
T4 2014
Fluzone® QIV ID Décision réglementaire aux États-Unis T4 2014
Vaccin contre le Rotavirus Début de l’étude de Phase III T4 2014
Vaccin Fluzone® High Dose Mise à jour de l’indication aux États-Unis T4 2014
Vaccin contre la Dengue Soumission réglementaire dans
les pays prioritaires
T1 2015
Dupilumab (anti-IL4RALPHA mAb) Résultats de Phase IIb dans l’asthme T1 2015
Lyxumia® (lixisenatide) Résultats de l’étude cardiovasculaire ELIXA S1 2015
Toujeo® (U300) Décision réglementaire aux États-Unis et
en Europe dans le diabète
S1 2015

Annexe 10 : Définitions des indicateurs financiers non-GAAP

Chiffre d’affaires à taux de change constants

Lorsqu’il est fait référence aux variations du chiffre d’affaires à taux de change constants, cela signifie que l’impact des variations de taux de change a été exclu.

L’impact des taux de change est éliminé en recalculant les ventes de l’exercice considéré sur la base des taux de change utilisés pour l’exercice précédent.

Tableau de passage du chiffre d’affaires publié au chiffre d’affaires à taux de change constants au deuxième trimestre et au premier semestre 2014

(En millions d’euros) T2 2014 H1 2014
Chiffre d’affaires 8 075 15 917
Impact de l’écart de conversion 443 940
Chiffre d’affaires à taux de change constants 8 518 16 857

Chiffre d’affaires à périmètre constant

L’effet des changements de périmètre est corrigé en retraitant les ventes de l’exercice antérieur de la manière suivante :

  • en ajoutant la partie des ventes provenant de l’entité ou des droits acquis pour une période identique à la période pendant laquelle ils ont été détenus sur l’exercice en cours ; cette portion des ventes est calculée sur la base des données historiques communiquées par le cédant ;
  • de même, lorsqu’une entité ou des droits sur un produit sont cédés, les ventes pour la partie en question sur l’exercice antérieur sont éliminées ;
  • lors de changement de méthode de consolidation, l’exercice antérieur est retraité selon la méthode de consolidation retenue pour l’exercice en cours.

Résultat net des activités

Sanofi publie un important indicateur non-GAAP, le « Résultat net des activités », qui a remplacé le « résultat net ajusté hors éléments particuliers ».

Le Résultat net des activités correspond au Résultat net consolidé – Part attribuable aux actionnaires de Sanofi avant :

  • amortissement des incorporels,
  • dépréciation des incorporels,
  • ajustement de la juste valeur des compléments de prix liés aux regroupements d’entreprises,
  • autres impacts résultant des conséquences des acquisitions (y compris les impacts concernant les sociétés mises en équivalence),
  • coûts de restructuration(1),
  • autres gains et pertes (y compris plus ou moins-values de cessions majeures d’immobilisations(1)),
  • coûts ou provisions sur litiges(1),
  • effets fiscaux sur les éléments ci-dessus ainsi que les impacts des litiges fiscaux majeurs.
  • taxe sur les dividendes (3%) versés aux actionnaires de Sanofi.

(1) Présentés sur les lignes du compte de résultat consolidé Coûts de restructuration et Autres gain et pertes, litiges (voir note B.20. aux états financiers consolidés).