29 Octobre 2015

Progression du chiffre d'affaires et du BNPA(1) des activités au troisième trimestre 2015

 

Progression du chiffre d’affaires et du BNPA(1) des activités au troisième trimestre 2015

Paris, le 29 octobre 2015Le chiffre d’affaires du Groupe(2) a progressé de 3,4 % (+9,2 % à données publiées) à €9 591 millionsCroissance globale du chiffre d’affaires malgré l’érosion des ventes de l’activité diabète aux États-Unis

  • Recul de 6,6 % des ventes de la division Diabète en raison de la baisse de Lantus® aux États-Unis
  • Forte croissance de Genzyme (+32,7 %) soutenue par la franchise Sclérose en plaques
  • Progression de 5,5 % des ventes de vaccins avec une forte croissance dans les Marchés Émergents(3)
  • La Santé Animale a de nouveau enregistré une solide performance (+9,3 %) soutenue par NexGard®
  • Progression de 11,4 % des ventes des Marchés Émergents(3) 

Solide performance financière en dépit des investissements dans les nouveaux lancements

  • Les dépenses opérationnelles ont atteint €3 816 millions, en hausse de 7,5% à TCC
  • Le résultat net des activités a progressé de 5,0 % à TCC (+8,3 % à données publiées), à €2 096 millions
  • Le BNPA des activités a augmenté de 6,1 % à taux de change constants, à €1,61 et de +9,5 % à données publiées
  • Évènement postérieur – L’impact financier d’un rappel volontaire annoncé hier d’Auvi-Q® et d’Allerject® aux États-Unis et au Canada est en cours d’évaluation et sera comptabilisé au quatrième trimestre 2015. Une première estimation de cet impact négatif est d’environ 100 millions d’euros sur le résultat net des activités

Progrès significatifs dans l’avancée des produits innovants 

  • Lancement de Praluent® en juillet aux États-Unis et premiers lancements en cours en Europe
  • Dossier de lixisénatide accepté pour revue par la FDA
  • Le critère d’évaluation principal de la seconde étude de phase III de LixiLan dans le diabète a été atteint

Prévision pour le diabète 2015-2018

  • Prenant en compte l’évolution récente du marché, Sanofi anticipe dorénavant que les ventes de sa division diabète baisseront à un taux moyen annualisé compris entre 4% et 8% à TCC sur la période 2015-2018. Sanofi va partiellement compenser l’impact de cette révision de ventes sur son résultat opérationnel des activités d’ici 2018 et présentera les perspectives stratégiques et financières à moyen terme du groupe le 6 novembre 2015.

Perspectives financières pour 2015 

  • Sanofi confirme s’attendre à une stabilité ou une légère progression du BNPA des activités(1) à taux de change moyens constants en 2015 par rapport à 2014(4), sauf événements majeurs défavorables imprévus.
  • De plus, l’effet positif des changes sur le BNPA des activités 2015 est estimé entre +6% et +8%, dans l’hypothèse où les taux de change au quatrième trimestre seraient identiques aux taux moyens de septembre 2015.
Olivier Brandicourt, Directeur Général de Sanofi, a fait les commentaires suivants :
« Au troisième trimestre, le Groupe a délivré une croissance de ses ventes et de son profit soutenue par la forte performance de Genzyme, des Vaccins et des Marchés Emergents. En parallèle, nous avons continué de réaliser des investissements significatifs pour renforcer Sanofi dans le futur. Avec l’utilisation croissante des nouveaux traitements tels qu’Aubagio®, NexGard®, Lemtrada®, et Toujeo® et le lancement récent de Praluent®, nous avons franchi des étapes importantes dans notre engagement qui consiste à apporter des médicaments innovants aux patients. Malgré les défis de notre activité diabète, nous sommes confiants dans les perspectives à long terme de Sanofi et communiquerons la feuille de route du Groupe le 6 novembre 2015. » 

(1) Le commentaire du compte de résultat net des activités, indicateur non-GAAP, permet de rendre compte de la performance économique du Groupe (les indicateurs financiers sont définis dans l’Annexe 8). Le compte de résultat consolidé du T3 2015 figure à l’annexe 4. Le passage du résultat net des activités au résultat net IFRS publié est en annexe 3; (2) Sauf indication contraire, l’évolution du CA est exprimée à taux de change constants : TCC (voir définition à l’Annexe 8) ; (3) Voir page 9 ; (4) Le BNPA des activités en 2014 était de 5,20 €.

Relations avec les Investisseurs : (+) 33 1 53 77 45 45 – E-mail : IR@sanofi.comRelations Presse : (+) 33 1 53 77 46 46 – E-mail : MR@sanofi.com Site Web : www.sanofi.com Application mobile : SANOFI IR, disponible sur App Store et Google Play

Chiffre d’affaires du troisième trimestre et des 9 premiers mois de 2015

  T3 2015 Var.
(à données publiées)
Var.
(TCC)
9 M 2015 Var.
(à données publiées)
Var.
(TCC)
Chiffre d’affaires € 9 591 m +9,2 % +3,4 % € 27 779 m +12,5 % +3,6 %
Résultat net des activités(1) € 2 096 m +8,3 % + 5,0 % € 5 662 m +12,8 % + 3,7%
BNPA des activités(1) € 1,61 +9,5 % + 6,1% € 4,33 + 13,6% + 4,5 %
Résultat net IFRS publié €1 628 m +36,8 %   €3 953 m +29,6 %  
BNPA IFRS publié  €1,25 +37,4 %   €3,03 +30,6 %  

Chiffre d’affaires du troisième trimestre et des 9 premiers mois de 2015

Sauf indication contraire, les taux d’évolution du chiffre d’affaires sont exprimés à taux de change constants(1).

Au troisième trimestre, le chiffre d’affaires de Sanofi s’est établi à 9 591 millions d’euros, soit une progression de 9,2 % à données publiées. Les variations de taux de change ont eu un impact positif de 5,8 points de pourcentage, reflétant principalement la force du dollar américain et du yuan chinois par rapport à l’euro qui ont largement compensé l’effet négatif du bolivar vénézuélien, du real brésilien et du rouble russe. À taux de change constants, le chiffre d’affaires a progressé de 3,4 %.

Le chiffre d’affaires des 9 premiers mois a atteint 27 779 millions d’euros, soit une progression de
12,5 % à données publiées. Les variations de taux de change ont eu un impact positif de 8,9 points de pourcentage.

(En millions d’euros) T3 2015 Var. (TCC) 9 M 2015 Var. (TCC)
Activité pharmaceutique(5)   7 267   +2,6 % 22 522 +2,8 %
Diabète 1 852   -6,6 % 5 677 -4,6 %
Genzyme 923   +32,7 % 2 651 +30,0 %
Santé Grand Public 814   +3,2 % 2 683 +3,3 %
Génériques 452   +6,7 % 1 450 +8,7 %
Oncologie 376   +5,4 % 1 123 +0,5 %
Produits de prescription établis 2 846   +0,1 % 8 934 +0,6 %
Vaccins   1 717   +5,5 % 3 301 +4,0 %
Santé animale   607   +9,3 % 1 956 +12,4 %
Chiffre d’affaires total   9 591   +3,4 % 27 779 +3,6 %

(5) Inclut les ventes de Praluent® pour 4 millions d’euros au T3 2015

Activité pharmaceutique

Au troisième trimestre, le chiffre d’affaires de l’activité pharmaceutique s’est établi à 7 267 millions d’euros, soit une progression de 2,6 % soutenue par les performances de Genzyme partiellement compensées par la baisse des ventes de la division Diabète. Sur les 9 premiers mois, le chiffre d’affaires de l’activité pharmaceutique s’est établi à 22 522 millions d’euros, soit une progression de 2,8 %.

  1. Voir Annexe 8 pour définitions des indicateurs financiers

Diabète

(En millions d’euros) T3 2015 Var.
(TCC)
9 M 2015 Var.
(TCC)
Lantus® 1 561 -10,8 % 4 854 -7,3 %
Amaryl® 93 +5,7 % 299 +2,2 %
Apidra® 88 -4,5 % 272 +5,4 %
Toujeo® 46 66
Insuman® 36 +8,8% 103 +4,0 %
BGM (Surveillance de la glycémie) 15 +7,1 % 47 +2,2 %
Lyxumia® 9 +25,0 % 27 +42,1 %
Afrezza® 2 5
Total Diabète 1 852 -6,6 % 5 677 -4,6 %

Au troisième trimestre, le chiffre d’affaires de la division Diabète s’est établi à 1 852 millions d’euros, soit une baisse de 6,6 % reflétant la baisse des ventes de Lantus® aux États-Unis. Aux États-Unis, le chiffre d’affaires de la division Diabète a atteint 1 075 millions d’euros (en recul de 16,4 %). Hors États-Unis, le chiffre d’affaires de la division a progressé de 8,1 %, à 777 millions d’euros. L’effet de la forte performance des Marchés Émergents (+15,5% à 373 millions d’euros) a été en partie compensé par la stabilité des ventes en Europe de l’Ouest (-0,3% à 296 millions d’euros) en raison principalement de l’entrée d’un biosimilaire de l’insuline glargine. Sur les 9 premiers mois, les ventes du diabète ont baissé de 4,6 %, à 5 677 millions d’euros.

Compte tenu de la tendance récente de l’activité diabète et de la dynamique actuelle du marché, Sanofi anticipe maintenant une baisse des ventes globales de cette division comprise entre 6% à 7% à TCC en 2015. Prenant en compte l’évolution récente du marché, Sanofi prévoit dorénavant que les ventes de sa division diabète baisseront à un taux moyen annualisé compris entre 4% et 8% à TCC sur la période 2015-2018. Environ la moitié de cette révision est due à l’insuline glargine et le reste est lié à une réduction des attentes pour Afrezza®, Lyxumia® et les BGM (Blood Glucose Monitoring). Sanofi va partiellement compenser l’impact de cette révision des ventes sur son résultat opérationnel des activités d’ici 2018 et présentera les perspectives stratégiques et financières à moyen terme du groupe le 6 novembre 2015. 

Au troisième trimestre, le chiffre d’affaires de Lantus® a reculé de 10,8 %, à 1 561 millions d’euros. Aux États-Unis, le chiffre d’affaires de Lantus® s’est établi à 997 millions d’euros, soit un recul de 19,6 % principalement en raison du ralentissement de la croissance du marché des insulines basales, de la poursuite de rabais plus élevés comparés à 2014, ainsi que d’une proportion de ventes plus importante dans les canaux gouvernementaux tels que Medicaid. En Europe de l’Ouest, le chiffre d’affaires s’est établi à 222 millions d’euros sur la période, soit un recul de 1,4 %. Au troisième trimestre, Eli Lilly a lancé un biosimilaire de Lantus® au Japon ainsi que dans plusieurs pays d’Europe, dont l’Allemagne, le Royaume-Uni, les Pays-Bas, le Danemark. Dans les Marchés Émergents, le chiffre d’affaires de Lantus® au troisième trimestre a atteint 260 millions d’euros, soit une progression de 15,8 % soutenue par la Chine. Sur les 9 premiers mois de l’année, le chiffre d’affaires de Lantus® a reculé de 7,3 %, à 4 854 millions d’euros.

Au mois de septembre, Sanofi est parvenu à un accord transactionnel avec Eli Lilly. L’accord met un terme à une action en contrefaçon de brevets aux Etats-Unis concernant la demande d’autorisation de mise sur le marché d’un produit concurrent de Lantus SoloSTAR® par Lilly. Sanofi et Lilly sont convenus de mettre un terme à cette action ainsi qu’aux autres procédures semblables dans le monde. Aux termes de l’accord, Lilly versera des redevances à Sanofi en contrepartie d’une licence portant sur certains brevets de Sanofi. Aux Etats-Unis, Lilly ne commercialisera pas son insuline glargine avant le 15 décembre 2016.

Toujeo®, une insuline basale de nouvelle génération, a été lancé aux États-Unis à la fin du mois de mars et a obtenu rapidement un accès au marché comparable à celui de Lantus®. Après deux trimestres de commercialisation, la performance de Toujeo® est encourageante. Les tendances du produit observées suite à son lancement se comparent favorablement aux lancements d’autres produits dans le diabète. Toujeo® représente 14% des NBRx -IMS- (New-to-Brand Prescriptions, nouvelles prescriptions pour la marque) du marché des basales aux Etats-Unis. Suite à son approbation en avril par l’EMA, Toujeo® a été lancé en Allemagne, au Royaume-Uni, aux Pays-Bas et dans certains pays nordiques, et les premiers résultats observés sont prometteurs. Toujeo® a également été lancé récemment au Japon et au Canada. Le chiffre d’affaires global du produit au troisième trimestre a été de 46 millions d’euros contre 13 millions d’euros au deuxième trimestre de 2015. Sur les 9 premiers mois de 2015, les ventes de Toujeo® ont atteint 66 millions d’euros.

Au troisième trimestre, le chiffre d’affaires d’Amaryl® a progressé de 5,7 %, à 93 millions d’euros, dont 75 millions (+ 13,6 %) ont été générés dans les Marchés Émergents. Sur les 9 premiers mois, le chiffre d’affaires d’Amaryl® a progressé de 2,2 %, à 299 millions d’euros. Au troisième trimestre, le chiffre d’affaires d’Apidra® s’est établi à 88 millions d’euros, soit un recul de 4,5 % reflétant la baisse des ventes aux États-Unis (-17,1 %, à 34 millions d’euros). Dans les Marchés Émergents, le chiffre d’affaires d’Apidra® a progressé de 16,7 %, à 19 millions d’euros. Sur les 9 premiers mois de l’année, le chiffre d’affaires d’Apidra® a progressé de 5,4 %, à 272 millions d’euros. Afrezza®, a enregistré au troisième trimestre et sur les 9 premiers mois de l’année un chiffre d’affaires aux Etats-Unis respectivement de 2 millions d’euros et 5 millions d’euros.

Praluent®

La Commission européenne a délivré en septembre une autorisation de mise sur le marché pour Praluent® (alirocumab, collaboration avec Regeneron) dans le traitement de l’hypercholestérolémie caractérisée par un taux élevé de cholestérol à lipoprotéines de faible densité (LDL), chez certaines catégories d’adultes. Cette homologation fait suite à celle obtenue aux Etats-Unis le 24 juillet 2015. Praluent® a été lancé aux États-Unis en juillet. L’adoption de ce médicament devrait être progressive au fur et à mesure de l’augmentation de son accès au marché et du développement de sa visibilité auprès de la communauté médicale. Parmi les succès déjà obtenus en termes d’accès au marché, Express Scripts a décidé de référencer Praluent® « branded preferred Tier 2 ». Au troisième trimestre, le chiffre d’affaires de Praluent® a atteint 4 millions d’euros.

Genzyme

(En millions d’euros) T3 2015 Var. (TCC) 9 M 2015 Var. (TCC)
Cerezyme® 189 +5,1 % 577 +5,4 %
Myozyme® / Lumizyme® 162 +10,9 % 483 +14,5 %
Fabrazyme® 147 +18,1 % 434 +16,0 %
Aldurazyme® 48 +14,6 % 146 +9,4 %
Cerdelga® 18 44
Total Maladies Rares 630 +13,0 % 1 890 +12,6 %
Aubagio® 225 +78,6 % 599 +81,9 %
Lemtrada® 68 162
Total Sclérose en plaques 293 +120,2 % 761 +119,0 %
Total Genzyme 923 +32,7 % 2 651 +30,0 %

Au troisième trimestre, le chiffre d’affaires de Genzyme a atteint 923 millions d’euros, soit une progression de 32,7 % soutenue par la solide performance d’Aubagio® et les progrès du lancement de Lemtrada®. Au troisième trimestre, Genzyme a enregistré de nouveau une croissance à deux chiffres de son chiffre d’affaires dans toutes les régions ; aux États-Unis, le chiffre d’affaires a progressé de 40,2 %, à 431 millions d’euros tandis qu’en Europe de l’Ouest et dans les Marchés Émergents, il a progressé respectivement de 29,5 % (à 271 millions d’euros) et 27,7 % (à 135 millions d’euros). Sur les 9 premiers mois, le chiffre d’affaires de Genzyme a progressé de 30,0 %, à 2 651 millions d’euros.

Au troisième trimestre, le chiffre d’affaires des produits pour Maladies rares a progressé de 13,0 %, à 630 millions d’euros.

Sur la même période, le chiffre d’affaires de la franchise Gaucher a progressé de 14,3 % à 207 millions d’euros. Aux Etats-Unis, sur la même période, le chiffre d’affaires de cette franchise a progressé de 25,0 %, à 71 millions d’euros. Le chiffre d’affaires de Cerezyme® s’est établi à 189 millions d’euros, soit une progression de 5,1 % soutenue par les Marchés Émergents (+20,0 %, à 62 millions d’euros). Aux États-Unis, les ventes de Cerezyme® ont enregistré un recul de 4,2 % du fait du lancement de Cerdelga®, le seul traitement oral de première ligne pour patients atteints de la maladie de Gaucher de type 1. Au troisième trimestre, le chiffre d’affaires de Cerdelga® a atteint 18 millions d’euros dont 16 millions ont été générés aux États-Unis. Sur les 9 premiers mois de l’année, le chiffre d’affaires de Cerezyme® a progressé de 5,4 %, à 577 millions d’euros, tandis que celui de Cerdelga® a atteint 44 millions d’euros.

Au troisième trimestre, le chiffre d’affaires de Fabrazyme® a progressé de 18,1 %, à 147 millions d’euros. Le produit a enregistré de solides performances dans toutes les régions reflétant l’augmentation du nombre de patients traités ; aux États-Unis, le chiffre d’affaires a progressé de
12,1 %, à 76 millions d’euros tandis qu’en Europe de l’Ouest, dans les Marchés Émergents et dans le Reste du Monde, il a progressé respectivement de 21,4 % (à 34 millions d’euros), de 30,8 % (à 15 millions d’euros) et 23,5 % (à 22 millions d’euros). Sur les 9 premiers mois de l’année, le chiffre d’affaires de Fabrazyme® a progressé de 16,0 %, à 434 millions d’euros.

Au troisième trimestre, le chiffre d’affaires de Myozyme®/Lumizyme® a atteint 162 millions d’euros, soit une progression de 10,9 % soutenue par les ventes aux États-Unis (+25,7 %, à 51 millions d’euros), qui ont bénéficié de l’augmentation continue du nombre de nouveaux patients. Dans les Marchés Émergents, le chiffre d’affaires a progressé de 8,7 %, à 25 millions d’euros, et en Europe de l’Ouest, il a progressé de 7,2 %, à 75 millions d’euros. Sur les neuf premiers mois de l’année, les ventes de Myozyme®/Lumizyme® ont atteint 483 millions d’euros, soit une progression de 14,5 %.

Au troisième trimestre, le chiffre d’affaires des produits pour le traitement de la Sclérose en plaques a progressé de 120,2 %, à 293 millions d’euros.

Le chiffre d’affaires d’Aubagio® a atteint 225 millions d’euros, soit une progression de 78,6 % soutenue par les ventes enregistrées aux États-Unis (+54,0 %, à 159 millions d’euros) ainsi qu’en Europe de l’Ouest (52 millions d’euros contre 18 millions d’euros sur la même période en 2014) du fait des solides performances enregistrées en France. Des données obtenues par imagerie par résonance magnétique dans le cadre de l’étude TEMSO et présentées à l’ECTRIMS en octobre ont démontré qu’Aubagio® ralentit significativement la perte de volume cérébral (ou atrophie) comparativement au placebo sur une période de deux ans, chez les personnes atteintes de formes rémittentes de sclérose en plaques. Sur les 9 premiers mois de l’année, le chiffre d’affaires d’Aubagio® a progressé de 81,9 %, à 599 millions d’euros.

Au troisième trimestre, le chiffre d’affaires de Lemtrada® a atteint 68 millions d’euros dont 39 millions générés aux États-Unis et 22 millions en Europe de l’Ouest (principalement en Allemagne et au Royaume-Uni). Des données expérimentales positives issues de l’étude de prolongation à cinq ans de Lemtrada® menée chez des patients atteints de formes rémittentes de sclérose en plaques ont été présentées à l’ECTRIMS. Celles-ci soutiennent l’intérêt de Lemtrada® en démontrant que l’effet du traitement est maintenu à 5 ans chez la majorité des patients. Sur les 9 premiers mois de l’année, le chiffre d’affaires de Lemtrada® a atteint 162 millions d’euros contre 18 millions d’euros sur la même période en 2014.

Santé Grand Public

(En millions d’euros) T3 2015 Var.
(TCC)
9 M 2015 Var.
(TCC)
Allegra® 91 +11,5 % 349 +11,6 %
Doliprane® 65 -12,2 % 220 -5,2 %
Essentiale® 46 -1,9 % 141 -9,2 %
Enterogermina® 33 -25,0 % 126 0,0 %
Lactacyd® 26 +37,5 % 94 +14,8 %
Nasacort® 27 +4,3 % 101 -6,6 %
No Spa® 22 -12,9 % 66 -6,0 %
Maalox® 21 +8,7 % 75 +8,2 %
Dorflex® 21 +55,6 % 64 +7,4 %
Magne B6® 21 0,0 % 62 +9,1 %
Autres Produits Santé Grand Public  441 +5,0 % 1 385 +4,9 %
Total Santé Grand Public 814 +3,2 % 2 683 +3,3 %

Au troisième trimestre, le chiffre d’affaires de l’activité Santé Grand Public a atteint 814 millions d’euros, soit une progression de 3,2 % soutenue par les ventes d’Allegra®, Lactacyd® et Dorflex®. Le chiffre d’affaires aux États-Unis a atteint 209 millions d’euros, soit une progression de 10,8 %. Dans les Marchés Émergents, il a atteint 393 millions d’euros, soit une progression de 2,0 %, les ventes réalisées au Brésil (qui ont bénéficié d’une base de comparaison favorable) ayant été partiellement compensées par la baisse des vente en Chine. En Europe de l’Ouest, le chiffre d’affaires a reculé de 7,6 %, à 146 millions d’euros, sous l’effet de la diminution du chiffre d’affaires de Doliprane® en France dont le prix a été revu à la baisse en janvier 2015. Dans le reste du monde, le chiffre d’affaires a atteint 66 millions d’euros, soit une progression de 20,7 % reflétant les bonnes performances enregistrées en Australie. Sur les 9 premiers mois de l’année, le chiffre d’affaires de l’activité Santé Grand Public a progressé de 3,3 %, à 2 683 millions d’euros.

Génériques

Au troisième trimestre le chiffre d’affaires de l’activité Génériques a atteint 452 millions d’euros, soit une progression de 6,7 % soutenue par les ventes du générique autorisé de Lovenox® aux Etats-Unis, ainsi que par les ventes du générique autorisé de Plavix® au Japon lancé par Sanofi et son partenaire Nichi-Iko Pharmaceuticals à la fin du deuxième trimestre de 2015. Dans les Marchés Émergents et en Europe de l’Ouest, le chiffre d’affaires de l’activité Génériques a progressé respectivement de 4,5 % (à 262 millions d’euros) et de 5,6 % (à 135 millions d’euros). Sur les 9 premiers mois de l’année, le chiffre d’affaires de l’activité Génériques a progressé de 8,7 %, à 1 450 millions d’euros.

Oncologie

(En millions d’euros) T3 2015 Var. (TCC) 9 M 2015 Var. (TCC)
Jevtana® 78 +9,0 % 237 +10,1 %
Thymoglobulin® 63 +5,6 % 187 +3,8 %
Taxotere® 58 -3,4 % 173 -17,9 %
Eloxatin® 58 +27,9 % 169 +12,5 %
Mozobil® 36 +13,8 % 105 +17,5 %
Zaltrap® 19 0,0 % 59 +12,2 %
Total Oncologie 376 +5,4 % 1 123 +0,5 %

Au troisième trimestre, le chiffre d’affaires de l’activité Oncologie a atteint 376 millions d’euros, soit une progression de 5,4 % soutenue par Eloxatin® en Chine et aux Etats-Unis ainsi que par Jevtana® aux États-Unis et au Japon. Sur les 9 premiers mois de l’année, le chiffre d’affaires de l’activité Oncologie s’est établi à 1 123 millions d’euros, soit une progression de 0,5 %.

Au troisième trimestre, le chiffre d’affaires de Jevtana® a atteint 78 millions d’euros, soit une progression de 9,0 % soutenue par les ventes enregistrées aux États-Unis (+13 %, à 32 millions d’euros) ainsi qu’au Japon où le produit a été lancé en septembre 2014. Sur les 9 premiers mois de l’année, le chiffre d’affaires de Jevtana® a progressé de 10,1 %, à 237 millions d’euros.

Le chiffre d’affaires de Thymoglobulin® sur le troisième trimestre et sur les 9 premiers mois de l’année 2015 a progressé respectivement de 5,6 % (à 63 millions d’euros) et de 3,8 % (à 187 millions d’euros).

Au troisième trimestre, le chiffre d’affaires d’Eloxatin® a enregistré une progression de 27,9 % (à 58 millions d’euros) soutenue par la croissance des ventes en Chine et aux Etats-Unis. Sur la même période, le chiffre d’affaires de Taxotere® a enregistré un recul de 3,4 % (à 58 millions d’euros) principalement dû à la concurrence des génériques au Japon. Sur l’ensemble des 9 premiers mois, le chiffre d’affaires d’Eloxatin® a progressé de 12,5 % (à 169 millions d’euros) tandis que celui de Taxotere® a reculé de 17,9 % (à 173 millions d’euros).

Le chiffre d’affaires de Mozobil® sur le troisième trimestre et sur les 9 premiers mois de l’année 2015 a progressé respectivement de 13,8 % (à 36 millions d’euros) et de 17,5 % (à 105 millions d’euros).

Produits de prescription établis

(En millions d’euros) T3 2015 Var.
(TCC)
9 M 2015 Var.
(TCC)
Plavix® 446 -5,3 % 1 474 -0,4 %
Lovenox® 429 +0,9 % 1 300 +0,6 %
Renvela®/Renagel® 239 +27,8 % 696 +27,0 %
Aprovel®/Avapro® 167 -8,4 % 592 -2,4 %
Synvisc® /Synvisc-One® 96 -2,3 % 297 +1,6 %
Multaq® 86 -2,6 % 256 +0,9 %
Myslee®/Ambien®/Stilnox® 72 -9,0 % 221 -9,2 %
Allegra® 33 0,0 % 150 -5,3 %
Autres 1 278 +0,4 % 3 948 -1,2 %
Produits de prescription établis 2 846 +0,1 % 8 934 +0,6 %

Au troisième trimestre, le chiffre d’affaires des Produits de prescription établis est resté stable, (+0,1 %) à 2 846 millions d’euros.

Au troisième trimestre, le chiffre d’affaires de Plavix® s’est établi à 446 millions d’euros, soit un recul de 5,3 % reflétant la concurrence des génériques au Japon depuis juin 2015 (au Japon, les ventes ont reculé de 24,7 %, à 145 millions d’euros), qui a été partiellement compensé par les solides performances enregistrées en Chine (+17,6 %) et au Moyen-Orient. Sur les 9 premiers mois, le chiffre d’affaires de Plavix® a reculé de 0,4 %, à 1 474 millions d’euros.

Au troisième trimestre, le chiffre d’affaires de Lovenox® a progressé de 0,9 %, à 429 millions d’euros. Le produit a enregistré de solides performances dans les Marchés Émergents (+17,0 %, à 167 millions d’euros) soutenues par les ventes réalisées en Afrique, au Moyen-Orient et au Brésil qui ont compensé la baisse des ventes aux États-Unis (-61,8 %, à 16 millions d’euros) due à la concurrence des génériques. En Europe de l’Ouest, le chiffre d’affaires a reculé de 0,9 %, à 221 millions d’euros. Sanofi a connaissance du fait que des concurrents ont déposé auprès des autorités européennes de santé des demandes d’autorisation de commercialisation d’un biosimilaire d’enoxaparine. Sur les 9 premiers mois, le chiffre d’affaires de Lovenox® a atteint 1 300 millions d’euros (+0,6 %).

Au troisième trimestre, le chiffre d’affaires de Renvela®/Renagel® a atteint 239 millions d’euros, soit une progression de 27,8 % soutenue par la croissance des ventes aux États-Unis (+56,3 %, à 191 millions d’euros) qui a bénéficié d’une base de comparaison 2014 favorable par rapport au troisième trimestre 2014 en raison du lot limité du générique de Renvela® en comprimés qu’Impax a été autorisé à vendre. Dans les Marchés Émergents et en Europe de l’Ouest, le chiffre d’affaires de Renvela®/Renagel® a reculé respectivement de 28,6 % (à 15 millions d’euros) et 18,8 % (à 26 millions d’euros). Des génériques sont actuellement commercialisés dans certains pays d’Europe et Sanofi s’attend toujours à des approbations potentielles de génériques aux États-Unis. Sur les 9 premiers mois de l’année, le chiffre d’affaires de Renvela®/Renagel® a progressé de 27,0 %, à 696 millions d’euros.

Au troisième trimestre, le chiffre d’affaires d’Aprovel® /Avapro® a reculé de 8,4 %, à 167 millions d’euros, du fait de la concurrence des génériques en Europe de l’Ouest (où les ventes ont reculé de 22,0 %, à 32 millions d’euros). Dans les Marchés Émergents, le chiffre d’affaires du produit a reculé de 3,0 %, à 97 millions d’euros. La bonne performance en Chine ayant été compensée en partie par l’Amérique latine. Sur les 9 premiers mois de l’année, le chiffre d’affaires d’Aprovel®/Avapro® s’est établi à 592 millions d’euros (en baisse de 2,4 %).

Vaccins

(En millions d’euros) T3 2015 Var.
(TCC)
9 M 2015 Var.
(TCC)
Vaccins contre la grippe
(y compris Vaxigrip® et Fluzone®)
736 +0,3 % 872 -7,1 %
Vaccins Polio/Coqueluche/Hib
(y compris Pentacel®, Pentaxim® et Imovax®)
327 +17,8 % 882 +5,2 %
Vaccins Méningite/Pneumonie
(y compris Menactra®)
260 +17,8 % 502 +18,5 %
Vaccins Rappels adultes (y compris Adacel ®) 133 -9,9 % 346 +1,4 %
Vaccins pour voyageurs et autres vaccins endémiques 96 -8,1 % 275 -8,7 %
Autres vaccins 165 +15,7 % 424 +32,8 %
Total vaccins
(chiffre d’affaires consolidé)
1 717 +5,5 % 3 301 +4,0 %

Au troisième trimestre, le chiffre d’affaires consolidé de Sanofi Pasteur s’est établi à 1 717 millions d’euros, soit une progression de 5,5 % soutenue par les ventes de vaccins Polio/Coqueluche/Hib dans les Marchés Émergents, Menactra® aux États-Unis et VaxServe (une société de Sanofi Pasteur, fournisseur spécialisé de vaccins aux États-Unis). Au troisième trimestre, le chiffre d’affaires de Sanofi Pasteur aux États-Unis et dans les Marchés Émergents a progressé respectivement de 6,5 % (à
1 198 millions d’euros) et de 22,3 % (à 358 millions d’euros). Sur les 9 premiers mois de l’année, le chiffre d’affaires de Sanofi Pasteur a progressé de 4,0 %, à 3 301 millions d’euros.

Au troisième trimestre, le chiffre d’affaires des vaccins contre la grippe a progressé de 0,3 %, à 736 millions d’euros. Les performances enregistrées aux États-Unis (+8,3 %, à 576 millions d’euros) reflètent la stratégie de différenciation de Sanofi Pasteur sur l’offre de vaccins antigrippaux. Les ventes dans les Marchés Émergents ont reculé de 23,9 %, à 71 millions d’euros en raison des retards de livraison au Mexique. En Europe de l’Ouest, les ventes ont reculé de 18 %, à 73 millions d’euros. Sur les 9 premiers mois de l’année, les ventes de vaccins antigrippaux ont atteint 872 millions d’euros, soit un recul de 7,1 % reflétant la baisse des ventes au Brésil en raison de l’augmentation des livraisons de l’Institut Butantan suite à l’accord de transfert de technologie conclu avec Sanofi Pasteur.

Au troisième trimestre, le chiffre d’affaires des vaccins Polio/Coqueluche/Hib a atteint 327 millions d’euros, soit une progression de 17,8 % soutenue par les ventes de Pentaxim®, la poursuite du développement d’Hexaxim® et les ventes de vaccins contre la polio. Dans les Marchés Émergents, le chiffre d’affaires des vaccins Polio/Coqueluche/Hib a atteint 195 millions d’euros, soit une progression de 62,4 % soutenue par les ventes de Pentaxim® et des vaccins contre la Polio en Chine. Aux États-Unis le chiffre d’affaires des vaccins Polio/Coqueluche/Hib s’est établi à 100 millions d’euros, soit un recul de 13,4 % dû à la baisse des ventes de Pentacel®. Sur la période, Shantha a vendu pour 5 millions d’euros de Shan5TM, son vaccin pédiatrique pentavalent, à des organismes mondiaux de santé. Sur les 9 premiers mois de l’année, le chiffre d’affaires des vaccins Polio/Coqueluche/Hib a atteint 882 millions d’euros, soit une progression de 5,2%.

Au troisième trimestre, le chiffre d’affaires de Menactra® a atteint 239 millions d’euros, soit une progression de 17,8 % soutenue par les ventes au secteur public aux Etats-Unis. Sur les 9 premiers mois de l’année, le chiffre d’affaires de Menactra® a progressé de 18,7 %, à 459 millions d’euros.

Au troisième trimestre, le chiffre d’affaires des vaccins Rappels adultes s’est établi à 133 millions d’euros, soit un recul de 9,9 % reflétant la baisse des ventes en Europe de l’Ouest (en recul de 53,6 %, à 13 millions d’euros) due à la séquence des approvisionnements. Sur les 9 premiers mois de l’année, le chiffre d’affaires des Vaccins Rappels adultes a progressé de 1,4 %, à 346 millions d’euros.

Au troisième trimestre et sur l’ensemble des 9 premiers mois de l’année, le chiffre d’affaires des vaccins Voyageurs et autres maladies endémiques a reculé respectivement de 8,1 % (à 96 millions d’euros) et 8,7 % (à 275 millions d’euros).

Au troisième trimestre et sur les 9 premiers mois de l’année, le chiffre d’affaires (non consolidé) de Sanofi Pasteur MSD, la joint-venture avec Merck & Co. en Europe, s’est établi respectivement à 284 millions d’euros (soit un recul de 3,7 % à données publiées) et 584 millions d’euros (soit un recul de 3,9 % à données publiées).

Santé animale

(En millions d’euros) T3 2015 Var.
(TCC)
9 M 2015 Var.
(TCC)
Animaux de compagnie 401 +13,6 % 1 308 +14,3 %
Animaux de production 206 +2,5 % 648 +8,9 %
Total Santé Animale 607 +9,3 % 1 956 +12,4 %
  dont vaccins  200 +8,0 % 591 +8,0 %
  dont produits Fipronil 138 -10,5 % 525 -2,1 %
  dont produits Avermectin  116 +4,0 % 404 +12,8 %

Au troisième trimestre, le chiffre d’affaires de l’activité Santé animale s’est établi à 607 millions d’euros, soit une progression de 9,3 % soutenue par le succès rencontré par NexGard®, le produit de nouvelle génération de Merial contre les puces et les tiques du chien ainsi que par la forte performance de la franchise aviaire. Aux États-Unis et dans les Marchés Emergents, le chiffre d’affaires de Merial a progressé respectivement de 10,9% (à 289 millions d’euros) et de 14,0 % (à 151 millions d’euros). Sur les 9 premiers mois de l’année, le chiffre d’affaires de l’activité Santé animale a progressé de 12,4 %, à 1 956 millions d’euros.

Au troisième trimestre, le chiffre d’affaires du segment Animaux de compagnie s’est établi à 401 millions d’euros, soit une progression de 13,6 % soutenue par le succès de NexGard® qui a largement compensé le recul des ventes des produits de la gamme Frontline®. Sur les 9 premiers mois de l’année, le chiffre d’affaires du segment Animaux de compagnie a progressé de 14,3 %, à
1 308 millions d’euros.

Au troisième trimestre, le chiffre d’affaires du segment Animaux de production s’est établi à 206 millions d’euros, soit une progression de 2,5 % soutenue par les ventes de l’activité aviaire dans les Marchés Émergents. Sur les 9 premiers mois de l’année, le chiffre d’affaires du segment Animaux de production a progressé de 8,9 %, à 648 millions d’euros.

Chiffre d’affaires par zones géographiques

(En millions d’euros) T3 2015 Var.
(TCC)
9 M 2015 Var.
(TCC)
États-Unis 3 888 +2,3 % 10 114 +1,8 %
Marchés Émergents(a) 2 871 +11,4 % 8 912 +8,7 %
  dont l’Amérique latine 697 +7,0 % 2 525 +7,1 %
  dont l’Asie 964 +17,8 % 2 747 +12,1 %
  dont l’Europe de l’Est, la Russie et la Turquie 587 +6,0 % 1 789 +5,8 %
  dont l’Afrique et le Moyen-Orient 562 +11,4 % 1 694 +7,7 %
Europe de l’Ouest(b) 1 988 -1,8 % 6 017 +0,6 %
Reste du monde(c) 844 -4,5 % 2 736 -0,2 %
  dont le Japon 458 -11,4 % 1 572 -4,0 %
TOTAL 9 591 +3,4 % 27 779 +3,6 %
  1. Monde hors USA, Canada, Europe de l’Ouest, Japon, Corée du Sud, Australie et Nouvelle-Zélande
  2. France, Allemagne, Royaume-Uni, Italie, Espagne, Grèce, Chypre, Malte, Belgique, Luxembourg, Portugal, Pays-Bas, Autriche, Suisse, Suède, Irlande, Finlande, Norvège, Islande, Danemark
  3. Japon, Corée du Sud, Canada, Australie et Nouvelle-Zélande

Au troisième trimestre, le chiffre d’affaires réalisé aux États-Unis a progressé de 2,3 %, à 3 888 millions d’euros. Les bonnes performances de Genzyme (+40,2 %), des Vaccins (+6,5 %), de la Santé Grand Public (+10,8 %), de la Santé Animale (+10,9 %) et de l’Oncologie (+10,4 %) ont été partiellement compensées par la baisse des ventes de diabète (en recul de 16,4 %). Sur les 9 premiers mois de l’année, le chiffre d’affaires réalisé aux États-Unis a progressé de 1,8 %, à
10 114 millions d’euros.

Au troisième trimestre, le chiffre d’affaires des Marchés Émergents s’est établi à 2 871 millions d’euros, soit une progression de 11,4 % soutenue par les performances de la division pharmaceutique (+9,9 %), des Vaccins (+22,3 %) et de la Santé animale (+14,0 %). Sur la période, au sein de l’activité pharmaceutique, la division Diabète (+15,5 %), Genzyme (+27,7 %), l’Oncologie (+13,8 %) et les produits de prescription établis (+10,7%) ont enregistré une progression à deux chiffres de leurs ventes. En Asie, le chiffre d’affaires du troisième trimestre s’est établi à 964 millions d’euros, soit une progression de 17,8 % soutenue par les ventes en Chine (+33,2 %, à 593 millions d’euros). La performance de la Chine est largement attribuable aux Vaccins, à Plavix®, Lantus®, Aprovel® et Eloxatine®. En Amérique latine, le chiffre d’affaires du troisième trimestre a progressé de 7,0 %, à 697 millions d’euros. Au Brésil, le chiffre d’affaires du troisième trimestre a progressé de 10,1 %, à 270 millions d’euros. Dans la zone Europe de l’Est, Russie et Turquie, le chiffre d’affaires du troisième trimestre a atteint 587 millions d’euros, soit une progression de 6,0 % soutenue par les ventes en Turquie et en Ukraine. En Russie, le chiffre d’affaires a progressé de 2,1 %, à 137 millions d’euros, en raison du contexte économique local. En Afrique et au Moyen-Orient, le chiffre d’affaires a progressé de 11,4 %, à 562 millions d’euros. Dans les Marchés Émergents, le chiffre d’affaires sur les 9 premiers mois de l’année a progressé de 8,7 %, à 8 912 millions d’euros.

En Europe de l’Ouest, le chiffre d’affaires du troisième trimestre a reculé de 1,8 %, à 1 988 millions d’euros. Les solides performances de Genzyme (+29,5 %) ont été compensées par la baisse des ventes des produits de prescription établis (-6,3 %), de la Santé Grand Public (-7,6 %) et des vaccins
(-24,1 %). Sur les 9 premiers mois, les ventes en Europe de l’Ouest ont progressé de 0,6 %, à 6 017 millions d’euros.

Au Japon, le chiffre d’affaires du troisième trimestre s’est établi à 458 millions d’euros, soit une baisse de 11,4 % reflétant la concurrence des génériques de Plavix® (-24,7%) et la baisse des ventes de vaccins (-38,7%). Sur les 9 premiers mois de l’année, le chiffre d’affaires a reculé de 4,0 %, à 1 572 millions d’euros.

Recherche et Développement : Mise à jour

Le portefeuille de R&D de Sanofi se trouve en Annexe 6

Mise à jour règlementaire 

Depuis la publication des résultats du deuxième trimestre, le 30 juillet 2015, les évolutions au niveau règlementaire ont été les suivantes :

  • En octobre, le dossier de VaxiGrip® QIV (vaccin grippe inactivé quadrivalent) pour les enfants de trois ans et plus a été soumis aux autorités européennes.
  • En septembre, la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a accepté pour revue le dossier de demande d’approbation (New Drug Application, NDA) de lixisénatide, un agoniste du récepteur du GLP-1 prandial expérimental, en une prise par jour, pour le traitement des adultes atteints de diabète de type 2.
  • La Commission européenne a délivré en septembre une autorisation de mise sur le marché pour Praluent® (alirocumab, collaboration avec Regeneron) dans le traitement de l’hypercholestérolémie caractérisée par un taux élevé de cholestérol à lipoprotéines de faible densité (LDL), chez certaines catégories d’adultes. Cette homologation fait suite à celle obtenue aux Etats-Unis le 24 juillet. En août, le dossier de Praluent® a également été soumis aux autorités de santé japonaises.

A la fin octobre 2015, le portefeuille de R&D de Sanofi comprenait 41 nouvelles entités moléculaires pharmaceutiques (hors projets de gestion de cycle de vie) et candidats vaccins en phase de développement clinique, dont 13 sont en phase III ou ont fait l’objet de demandes d’autorisation de mise sur le marché auprès des autorités réglementaires.

Collaborations

  • En août, Sanofi et la Division Sciences de la vie de Google ont annoncé la mise en place d’une collaboration pour améliorer la prise en charge et les résultats cliniques des personnes atteintes de diabète de type 1 et de type 2. La collaboration permettra de combiner le leadership de Sanofi dans le domaine des traitements et des dispositifs médicaux dans le diabète, à l’expertise de Google en matière d’analyse de données, d’électronique miniaturisée et de puces de basse puissance. Les deux entreprises étudieront les moyens d’améliorer la prise en charge du diabète en développant de nouveaux outils qui rassemblent un grand nombre d’aspects, auparavant cloisonnés, de la gestion du diabète, et de permettre de nouveaux types d’interventions. Cela comprend les indicateurs de santé tels que la glycémie sanguine et les niveaux d’hémoglobine A1c, les informations rapportées par les patients, les traitements médicamenteux et des dispositifs de détection.
  • Sanofi a également signé en août une collaboration ainsi qu’un accord de licence avec Evotec et Apeiron Biologics dans le but de découvrir et développer de nouvelles classes thérapeutiques en immuno-oncologie à base de petites molécules originales pour le traitement de cancers solides et hématologiques, en stimulant l’activité antitumorale du système immunitaire humain.
  • En août, Sanofi a conclu une collaboration de recherche stratégique avec Evotec pour le développement de traitements contre le diabète par modulation des cellules bêta, qui pourraient permettre de réduire, voire de supprimer, le recours aux injections d’insuline.

Mise à jour du portefeuille

Phase III :

  • De nouvelles données expérimentales positives à cinq ans issues de l’étude de prolongation de Lemtrada® (alemtuzumab) menée chez des patients atteints de formes rémittentes de sclérose en plaques ont été présentées en octobre au Congrès de l’ECTRIMS.
  • Une nouvelle analyse de l’étude de phase III TEMSO a été présentée au congrès de l’ECTRIMS en octobre. Les données obtenues par imagerie par résonance magnétique (IRM) dans le cadre de l’étude TEMSO démontrent qu’Aubagio® (tériflunomide) ralentit significativement la perte de volume cérébral (ou atrophie) comparativement au placebo sur une période de deux ans, chez les personnes atteintes de formes rémittentes de sclérose en plaques. Dans le cadre de cette analyse, les données IRM de l’étude TEMSO ont été analysées au moyen de SIENA (structural image evaluation, using normalization, of atrophy ou mesure du déplacement de la frontière cérébrale en analyse individuelle longitudinale), une méthodologie différente de celle employée initialement.
  • En septembre, Sanofi a annoncé que l’essai clinique de phase III, LixiLan-L, a atteint son critère d’évaluation principal chez les patients atteints de diabète de type 2 traités par insuline glargine avec ou sans metformine. L’association à dose fixe d’insuline glargine 100 unités/ml et de lixisénatide, un agoniste des récepteurs du GLP-1, a permis d’obtenir une réduction statistiquement supérieure du taux d’HbA1c, comparativement à l’insuline glargine 100 unités/ml. Globalement, l’association à dose fixe a présenté un profil de sécurité comparable à ceux, respectivement, de l’insuline glargine 100 unités/ml et de lixisénatide. En juillet, Sanofi a également annoncé que la première étude de phase III consacrée à LixiLan, LixiLan-O, a atteint son critère d’évaluation principal chez les patients atteints de diabète de type 2 traités par metformine. Les soumissions réglementaires sont prévues pour le quatrième trimestre 2015 aux États-Unis et pour le premier trimestre 2016 dans l’Union européenne.
  • Une nouvelle analyse des données groupées de patients atteints d’hypercholestérolémie familiale hétérozygote (HeFH) inclus dans le programme d’essais cliniques ODYSSEY démontre que Praluent® (alirocumab) a significativement réduit le taux de mauvais cholestérol (LDL-C). Cette analyse a porté sur 1 257 patients HeFH, le plus grand groupe de patients atteints d’HeFH jamais étudié dans le cadre d’un programme de phase III. Les résultats de cette analyse ont été présentés au Congrès 2015 de l’ESC en septembre et les résultats à la semaine 78 de deux des quatre essais inclus dans l’analyse, soit ODYSSEY FH I et II, ont été publiés simultanément dans la version en ligne de l’European Heart Journal.
  • La phase III évaluant Synvisc-One® dans l’ostéo-arthrite de la hanche n’a pas atteint son critère d’évaluation principal.
  • L’étude de phase III, FOCUS FH, évaluant Kynamro® (mipomersen sodium) chez les patients atteint d’hypercholestérolémie familiale hétérozygote sévère a atteint son critère d’évaluation principal, une réduction statistiquement significative du cholestérol LDL après 60 semaines de traitement d’une injection par semaine de 200 mg de Kynamro® comparé au placebo. Cependant, il a été décidé de ne pas déposer le dossier de demande d’approbation pour les cas sévères d’hypercholestérolémie familiale hétérozygote aux Etats-Unis. Nos efforts se concentrent sur la poursuite du soutien aux patients souffrant d’hypercholestérolémie familiale homozygote aux Etats-Unis. 
  • L’inclusion des patients dans les phases III évaluant le biosimilaire de l’insulin lispro a été finalisée.

Phase II :

  • Fluzone® QIV HD (vaccin grippe haute dose quadrivalent) est entré en phase II.
  • Sanofi a pris la décision de ne pas poursuivre le développement du vatelizumab, en raison d’une analyse intérimaire planifiée des données de phase II dans la sclérose en plaques qui a démontré que le critère d’évaluation principal n’était pas atteint.
  • Sanofi a également décidé de céder la licence de l’inhibiteur de la kinase C-MET (SAR125844)

Phase I :

  • En octobre, Genzyme a choisi d’exercer son option en vue du développement et de la commercialisation potentielle future, hors Amérique du Nord et Europe occidentale, du produit expérimental  ALN-AT3 d’Alnylam dans le traitement de l’hémophilie. Genzyme conserve le droit d’exercer une option de co-développement et de co-promotion d’ALN-AT3 avec Alnylam en Amérique du Nord et en Europe occidentale. Autrement dit, Genzyme a le droit soit de co-développer et de co-promouvoir ALN-AT3 sur le territoire d’Alnylam – Alnylam conservant le contrôle sur le développement et la commercialisation – soit de maintenir ses droits sur ALN-AT3 dans tous les autres pays et, si Genzyme exerce son option, d’obtenir une licence mondiale pour ALN-AS1, l’agent thérapeutique expérimental fondé sur l’ARNi pour le traitement des porphyries hépatiques aiguës. Genzyme exercera ce droit lorsque le programme de preuve de concept d’ALN-AS1 sur l’homme sera terminé, ce qui devrait avoir lieu en 2016.
  • Un ARN anti-miR21, SAR339375, est entré en phase I dans le syndrome d’Alport.
  • Un agoniste du récepteur EP2, SAR366234, est entré en phase I dans le traitement de la pression intraoculaire élevée.
  • Un anti-LAMP-1, SAR428926 est entré en phase I en oncologie.
  • Un double agoniste GLP-1R/GIPR, SAR438335, est entré en phase I dans le traitement du diabète. Sanofi a maintenant deux doubles agonistes dans le diabète en phase I, un agoniste GLP1/GIPR et un agoniste GLP1-GCGR.

Résultats financiers du troisième trimestre et des 9 premiers mois de l’année 2015

Résultat net des activités(6)

Au troisième trimestre 2015, Sanofi a enregistré un chiffre daffaires de 9 591 millions d’euros, soit une progression de 9,2 % à données publiées (de 3,4 %, à taux de change constants). Le chiffre d’affaires sur les 9 premiers mois de l’année a atteint 27 779 millions d’euros, soit une progression de 12,5 % à données publiées (et de 3,6 % à taux de change constants).

Au troisième trimestre et sur les 9 premiers mois de l’année, les Autres revenus ont progressé respectivement de 2,3 %, à 89 millions d’euros, et de 4,6 %, à 252 millions d’euros. À taux de change constants, ils ont reculé de 8,0 % au troisième trimestre et de 7,9 % sur les 9 premiers mois de l’année, reflétant la baisse des redevances sur les ventes d’Enbrel® en Europe.

La marge brute du troisième trimestre a atteint 6 682 millions d’euros, soit une progression de 11,3 % (ou de 4,0 % à taux de change constants). Au troisième trimestre, le ratio de marge brute s’est établi à 69,7 %, soit une amélioration de 1,3 point de pourcentage par rapport à la même période en 2014 reflétant un effet positif des variations de taux de change. De plus, l’impact positif de Genzyme et du mix Vaccins a plus que compensé l’effet du recul des ventes de Lantus® aux Etats-Unis et de la concurrence générique de Plavix® au Japon. Sur les 9 premiers mois de 2015, le ratio de marge brute s’est établi à 69,5 %, soit une amélioration de 0,9 point de pourcentage par rapport à la même période en 2014. Sanofi continue à escompter un ratio de marge brute pour 2015 compris autour de 69 %.

Au troisième trimestre, les dépenses de Recherche et Développement ont atteint 1 355 millions d’euros, soit une progression de 18,2 % (ou de 9,9 % à taux de change constants) reflétant une augmentation des dépenses consacrées à dupilumab, à l’étude ODYSSEY cardiovascular outcome concernant Praluent® ainsi qu’au début de l’alliance avec Regeneron dans le domaine de l’immuno-oncologie. Sur les 9 premiers mois de l’année, les dépenses de R&D ont progressé de 10,7 % (de 2,6 % à taux de change constants) à 3 844 millions d’euros. Sur les 9 premiers mois de l’année, le ratio des dépenses de R&D sur le chiffre d’affaires a reculé de 0,3 point de pourcentage à 13,8 %.

Au troisième trimestre, les frais commerciaux et généraux ont atteint 2 461 millions d’euros, soit une progression de 12,2 %. À taux de change constants, ils ont affiché une progression de 6,2 % reflétant principalement les coûts de lancement de Praluent® en Amérique du Nord, la publicité directe au consommateur relative à Toujeo® aux Etats-Unis, ainsi que les dépenses commerciales liées aux produits pour la sclérose en plaques et à la Santé animale. Au troisième trimestre, le ratio des frais commerciaux et généraux sur le chiffre d’affaires a atteint 25,7 %, soit une augmentation de 0,7 point de pourcentage par rapport à la même période en 2014. Sur les 9 premiers mois de l’année, les frais commerciaux et généraux ont atteint 7 547 millions d’euros, soit une augmentation de 15,6 % (ou de 6,2 % à taux de change constants). Sur les 9 premiers mois de l’année, le ratio des frais commerciaux et généraux sur le chiffre d’affaires est ressorti à 27,2 %, soit une augmentation de 0,8 point de pourcentage par rapport à la même période en 2014.

Au troisième trimestre, les autres produits d’exploitation nets de charges ont représenté une charge de 136 millions d’euros, contre un produit de 39 millions d’euros sur la même période en 2014 qui incluait une plus-value de 40 millions d’euros provenant de l’arrêt d’une licence aux États-Unis.
Au troisième trimestre, le Groupe a comptabilisé une perte de change de 137 millions d’euros sur ses filiales au Venezuela, principalement liée aux dettes libellées en dollars U.S. vis-à-vis d’entités du groupe, réévaluées sur la base d’un taux de change estimé être appliqué lors de leur règlement. Au 30 septembre 2015, le montant cumulé de la perte de change relative au Venezuela s’élève ainsi à 237 millions d’euros. Sur les 9 premiers mois de l’année, les autres produits d’exploitation nets de charges ont représenté une charge de 223 millions d’euros, contre un produit de 68 millions d’euros sur la même période en 2014.

Au troisième trimestre, la contribution des sociétés mises en équivalence a représenté 78 millions d’euros contre 43 millions d’euros sur la même période en 2014. Cette ligne inclut la quote-part de résultat liée à la participation dans Regeneron comptabilisée selon la méthode de mise en équivalence depuis début avril 2014 ainsi que la quote-part de résultat de Sanofi Pasteur MSD (la joint venture avec Merck & Co. en Europe).

Sur les 9 premiers mois, la contribution des sociétés mises en équivalence a atteint 139 millions d’euros contre 82 millions d’euros sur la même période en 2014.

Au troisième trimestre, la part attribuable aux intérêts non contrôlants a été de -25 millions d’euros contre -31 millions d’euros sur la même période en 2014. Sur les 9 premiers mois de l’année elle a été de -87 millions d’euros contre -96 millions d’euros sur la même période en 2014.

Au troisième trimestre, le résultat opérationnel des activités(7) a progressé de 2,5 %, à 2 783 millions d’euros. À taux de change constants, le résultat opérationnel des activités est en baisse de 0,4%. Le ratio du résultat opérationnel des activités sur le chiffre d’affaires a été de 29,0 %, soit une baisse de 1,9 point de pourcentage par rapport à la même période de l’an dernier. Sur les 9 premiers mois de l’année, le résultat opérationnel des activités a progressé de 10,6 % (ou de 1,9 %, à taux de change constants), à 7 747 millions d’euros. Sur les 9 premiers mois de l’année, le ratio du résultat opérationnel des activités sur le chiffre d’affaires a diminué de 0,5 point de pourcentage en s’établissant à 27,9 %.

Au troisième trimestre, les charges financières nettes de produits ont atteint 105 millions d’euros contre 139 millions d’euros au troisième trimestre 2014. Sur les 9 premiers mois de l’année, les charges financières nettes de produits ont atteint 314 millions d’euros contre 309 millions d’euros sur la même période en 2014.

La prévision de taux dimpôt effectif pour l’ensemble de l’année a été révisée à 24% (contre 25% précédemment estimé), par conséquent le taux d’impôt effectif au troisième trimestre a été de 22,2 %. 

Au troisième trimestre, le résultat net des activités(6) a progressé de 8,3 %, à 2 096 millions d’euros. À taux de change constants, il a progressé de 5,0 %. Par rapport au troisième trimestre 2014, le ratio du résultat net des activités sur le chiffre d’affaires a baissé légèrement (0,1 point de pourcentage) à 21,9 %. Sur les 9 premiers mois de l’année, le résultat net des activités a atteint 5 662 millions d’euros, soit une progression de 12,8 % (de 3,7 % à taux de change constants). Sur cette même période, le ratio du résultat net des activités sur le chiffre d’affaires a été de 20,4 %, soit une amélioration de 0,1 point de pourcentage par rapport aux 9 premiers mois de 2014.

Au troisième trimestre 2015, le bénéfice net par action (BNPA) des activités(6) a été de 1,61 euro, soit une progression de 9,5 % à données publiées et de 6,1 % à taux de change constants. Au troisième trimestre, le nombre moyen d’actions en circulation a été de 1 305,5 millions contre 1 313.0 millions sur la même période en 2014. Sur les 9 premiers mois de l’année, le bénéfice net par action des activités(6) a été de 4,33 euros, soit une progression de 13,6 % à données publiées et de 4,5 % à taux de change constants. Sur cette même période, le nombre moyen d’actions en circulation a été de 1 306,6 millions contre 1 315,8 millions sur les 9 premiers mois de 2014.

(6) Voir l’Annexe 8 pour les définitions des indicateurs financiers et l’Annexe 3 pour le passage du résultat net des activités au résultat net IFRS publié.

Passage du résultat net des activités au résultat net IFRS publié (voir Annexe 3)

Le passage du résultat net des activités au résultat net IFRS publié fait ressortir les éléments suivants pour les neuf premiers mois de 2015:

  • Une charge d’amortissement des immobilisations incorporelles de 1 827 millions d’euros, liée d’une part à la mise à leur juste valeur lors de l’acquisition de sociétés (principalement Aventis, pour un montant de 493 millions d’euros; Genzyme, pour un montant de 666 millions d’euros et Merial pour un montant de 385 millions d’euros) et d’autre part liée aux immobilisations incorporelles acquises (licences/produits, pour un montant de 95 millions d’euros). Au troisième trimestre, il a été enregistré une charge d’amortissement des immobilisations incorporelles de 598 millions d’euros, liée d’une part à la mise à leur juste valeur lors de l’acquisition de sociétés (principalement Aventis, pour un montant de 139 millions d’euros ; Genzyme, pour un montant de 217 millions d’euros et Merial pour un montant de 144 millions d’euros) et d’autre part liée aux immobilisations incorporelles acquises (licences/produits, pour un montant de 38 millions d’euros). Ces éléments n’ont pas d’impact sur la trésorerie du Groupe.
  • Une dépréciation des immobilisations incorporelles de 237 millions d’euros (dont 209 millions d’euros au troisième trimestre principalement liés à Synvisc® et vatelizumab). Cet élément n’a pas d’impact sur la trésorerie du Groupe.
  • Un produit de 161 millions d’euros reflétant principalement une diminution de la juste valeur des compléments de prix liés aux CVRs (127 millions d’euros, dont un produit de 109 millions d’euros au troisième trimestre) et des paiements éventuels dus à Bayer (20 millions d’euros, dont une charge de 19 millions d’euros au troisième trimestre) relatifs à Lemtrada®.
  • 439 millions d’euros de coûts de restructuration (dont 58 millions d’euros au troisième trimestre, principalement lié à la transformation en Europe ainsi qu’au Venezuela).
  • 871 millions d’euros d’impact fiscal lié aux éléments susmentionnés, dont 641 millions d’euros d’impôts différés générés par la charge d’amortissement des immobilisations incorporelles, 150 millions d’euros liés aux coûts de restructuration, 87 millions d’euros liés à la dépréciation des immobilisations incorporelles et une charge de 7 millions d’euros liés à la diminution de la juste valeur des compléments de prix et des paiements éventuels. Au troisième trimestre, l’impact fiscal lié aux éléments susmentionnés a été de 310 millions d’euros, dont 210 millions d’euros d’impôts différés générés par la charge d’amortissement des immobilisations incorporelles et une charge de 77 millions d’euros liée à la diminution de la juste valeur des compléments de prix et des paiements éventuels (voir Annexe 3).
  • 111 millions d’euros de taxe sur les dividendes versés aux actionnaires de Sanofi.
  • Au niveau de la contribution des sociétés mises en équivalence, une charge de 132 millions d’euros, nette d’impôts (dont 5 millions d’euros au troisième trimestre), principalement liée à la mise à la juste valeur des actifs et passifs des sociétés associées acquises, et à l’amortissement des immobilisations incorporelles des co-entreprises. Cet élément n’a pas d’impact sur la trésorerie du Groupe.

(6) Voir l’Annexe 8 pour les définitions des indicateurs financiers et l’Annexe 3 pour le passage du résultat net des activités au résultat net IFRS publié.
(7) Le résultat opérationnel des activités est le résultat sectoriel utilisé par le Groupe. Le compte de résultat consolidé du T3 2015 figure à l’Annexe 4.

Allocation du Capital

Sur les neuf premiers mois de 2015, le Groupe a généré un cash-flow opérationnel en croissance de 18 % à 5 005 millions d’euros après prise en compte des acquisitions d’immobilisations corporelles de 1 009 millions d’euros et d’une augmentation du besoin en fonds de roulement de 714 millions d’euros. Ce cash-flow opérationnel a contribué à financer les rachats d’actions (1 481 millions d’euros), partiellement compensés par l’apport lié à l’émission de nouvelles actions (552 millions d’euros), le dividende payé par Sanofi (3 694 millions d’euros), les acquisitions et partenariats nets des cessions (1 383 millions d’euros) et les coûts de restructuration (503 millions d’euros). La dette nette a augmenté en passant de 7 171 millions d’euros au 31 décembre 2014, à 9 354 millions d’euros à la fin de septembre 2015 (montant net de 7 001 millions d’euros de trésorerie et équivalents de trésorerie) et inclut l’effet de la conversion de la dette en particulier la dette libellée en dollars américains.

Déclarations prospectives

Ce communiqué contient des déclarations prospectives. Ces déclarations ne constituent pas des faits historiques. Ces déclarations comprennent des projections et des estimations ainsi que les hypothèses sur lesquelles celles-ci reposent, des déclarations portant sur des projets, des objectifs, des intentions et des attentes concernant des résultats financiers, des événements, des opérations, des services futurs, le développement de produits et leur potentiel ou les performances futures. Ces déclarations prospectives peuvent souvent être identifiées par les mots « s’attendre à », « anticiper », « croire », « avoir l’intention de », « estimer » ou « planifier », ainsi que par d’autres termes similaires. Bien que la direction de Sanofi estime que ces déclarations prospectives sont raisonnables, les investisseurs sont alertés sur le fait que ces déclarations prospectives sont soumises à de nombreux risques et incertitudes, difficilement prévisibles et généralement en dehors du contrôle de Sanofi, qui peuvent impliquer que les résultats et événements effectifs réalisés diffèrent significativement de ceux qui sont exprimés, induits ou prévus dans les informations et déclarations prospectives. Ces risques et incertitudes comprennent notamment les incertitudes inhérentes à la recherche et développement, les futures données cliniques et analyses, y compris postérieures à la mise sur le marché, les décisions des autorités réglementaires, telles que la FDA ou l’EMA, d’approbation ou non, et à quelle date, de la demande de dépôt d’un médicament, d’un procédé ou d’un produit biologique pour l’un de ces produits candidats, ainsi que leurs décisions relatives à l’étiquetage et d’autres facteurs qui peuvent affecter la disponibilité ou le potentiel commercial de ces produits candidats, l’absence de garantie que les produits candidats s’ils sont approuvés seront un succès commercial, l’approbation future et le succès commercial d’alternatives thérapeutiques, la capacité du Groupe à saisir des opportunités de croissance externe, l’évolution des cours de change et des taux d’intérêt, l’impact de la politique de maîtrise des coûts opérationnels et leur évolution, le nombre moyens d’actions en circulation ainsi que ceux qui sont développés ou identifiés dans les documents publics déposés par Sanofi auprès de l’AMF et de la SEC, y compris ceux énumérés dans les rubriques « Facteurs de risque » et « Déclarations prospectives » du document de référence 2014 de Sanofi, qui a été déposé auprès de l’AMF ainsi que dans les rubriques « Risk Factors » et « Cautionary Statement Concerning Forward-Looking Statements » du rapport annuel 2014 sur Form 20-F de Sanofi, qui a été déposé auprès de la SEC. Sanofi ne prend aucun engagement de mettre à jour les informations et déclarations prospectives sous réserve de la réglementation applicable notamment les articles 223-1 et suivants du règlement général de l’Autorité des marchés financiers.

Annexes

Liste des annexes

Annexe 1:  Troisième trimestre et neuf premiers mois de 2015 – Répartition géographique du chiffre d’affaires consolidé par produit

Annexe 2: Compte de résultat net des activités du troisième trimestre et des neuf premiers mois de 2015

Annexe 3: Passage du résultat net des activités au résultat net consolidé – Part attribuable aux Actionnaires de Sanofi

Annexe 4: Compte de résultats consolidés du troisième trimestre et des neuf premiers mois de 2015

Annexe 5: Sensibilité 2015 aux devises

Annexe 6: Portefeuille R&D

Annexe 7: Etapes de R&D attendues en 2015

Annexe 8: Définitions

Annexe 1 : Chiffre d’affaires consolidé par produit et zone géographique du troisième trimestre et des neuf premiers mois 2015

Chiffre d’affaires
T3 2015
(millions d’euros)
Total Var.
TCC
Var.
Publiée
Europe de l’Ouest Var.
TCC
Etats-
Unis
Var.
TCC
Marchés
Emer-
gents
Var.
TCC
Reste du monde Var.
TCC
Lantus 1 561 -10,8% -0,4% 222 -1,4% 997 -19,6% 260 15,8% 82 3,7%
Apidra 88 -4,5% 0,0% 25 -3,8% 34 -17,1% 19 16,7% 10 0,0%
Amaryl 93 5,7% 6,9% 4 -20,0% 1 -100,0% 75 13,6% 13 -7,1%
Insuman 36 8,8% 5,9% 20 -9,5% 1 15 23,1% 0
BGM 15 7,1% 7,1% 14 0,0% 0 1 0,0% 0 -100,0%
Lyxumia 9 25,0% 12,5% 6 25,0% 0 2 0,0% 1 50,0%
Afrezza 2 0 2 0 0
Toujeo 46 5 40 1 0
Autres diabète 2 0 0 0 -100,0% 2
Total Diabète 1 852 -6,6% 2,9% 296 -0,3% 1 075 -16,4% 373 15,5% 108 8,6%
Taxotere 58 -3,4% -1,7% 1 -33,3% 2 -50,0% 37 9,4% 18 -13,6%
Jevtana 78 9,0% 16,4% 32 -5,9% 32 13,0% 8 12,5% 6 200,0%
Eloxatine 58 27,9% 34,9% 1 -50,0% 1 -125,0% 35 26,9% 21 5,3%
Thymoglobulin 63 5,6% 16,7% 9 12,5% 38 14,3% 11 -8,3% 5 -16,7%
Mozobil 36 13,8% 24,1% 9 -10,0% 23 11,8% 3 100,0% 1
Zaltrap 19 0,0% 5,6% 12 33,3% 4 -33,3% 2 0,0% 1 -100,0%
Autres produits oncologie 64 -8,2% 4,9% 14 -21,4% 41 0,0% 4 0,0% 5 -25,0%
Total Oncologie 376 5,4% 13,6% 78 -5,0% 141 10,4% 100 13,8% 57 -1,7%
Aubagio 225 78,6% 100,9% 52 183,3% 159 54,0% 7 133,3% 7 100,0%
Lemtrada 68 22 -% 39 4 3
Cerezyme 189 5,1% 8,0% 61 0,0% 55 -4,2% 62 20,0% 11 0,0%
Cerdelga 18 2 16 0 0
Myozyme 162 10,9% 17,4% 75 7,2% 51 25,7% 25 8,7% 11 -9,1%
Fabrazyme 147 18,1% 26,7% 34 21,4% 76 12,1% 15 30,8% 22 23,5%
Aldurazyme 48 14,6% 17,1% 17 0,0% 9 0,0% 15 45,5% 7 16,7%
Autres produits maladies rares 66 3,3% 10,0% 8 -10,0% 26 -13,0% 7 50,0% 25 14,3%
Total Genzyme 923 32,7% 42,2% 271 29,5% 431 40,2% 135 27,7% 86 22,5%
Plavix 446 -5,3% -0,9% 41 -21,2% 1 246 18,7% 158 -23,9%
Lovenox 429 0,9% 0,7% 221 -0,9% 16 -61,8% 167 17,0% 25 8,3%
Renagel / Renvela 239 27,8% 47,5% 26 -18,8% 191 56,3% 15 -28,6% 7 -16,7%
Aprovel 167 -8,4% -6,2% 32 -22,0% 4 0,0% 97 -3,0% 34 -8,8%
Allegra 33 0,0% 3,1% 2 0,0% 0 0 31 0,0%
Myslee / Ambien / Stilnox 72 -9,0% -7,7% 9 -10,0% 15 -36,8% 16 20,0% 32 -5,9%
Synvisc / Synvisc One 96 -2,3% 9,1% 7 16,7% 75 -8,7% 12 18,2% 2 50,0%
Multaq 86 -2,6% 13,2% 10 -9,1% 73 -1,6% 2 0,0% 1 0,0%
Depakine 107 4,0% 7,0% 36 -2,8% 0 66 6,7% 5 25,0%
Tritace 65 -4,3% -5,8% 27 -12,9% 0 36 2,8% 2 0,0%
Lasix 38 -9,5% -9,5% 19 5,3% 0 0,0% 14 16,7% 5 -70,0%
Targocid 42 2,5% 5,0% 21 0,0% 0 19 5,6% 2 0,0%
Orudis 32 27,3% -3,0% 4 0,0% 0 27 32,1% 1 0,0%
Cordarone 32 3,2% 3,2% 5 -16,7% 0 19 18,8% 8 -11,1%
Xatral 24 9,1% 9,1% 9 0,0% 0 14 18,2% 1 0,0%
Actonel 5 -66,7% -76,2% 0 -100,0% 0 4 -44,4% 1 -75,0%
Auvi-Q / Allerject 61 43,2% 64,9% 1 0,0% 55 42,4% 0 5 66,7%
Autres produits prescrits 872 -0,8% -1,0% 367 -4,7% 75 -14,7% 345 10,0% 85 -11,6%
Total Produits Etablis Prescrits 2 846 0,1% 2,9% 837 -6,3% 505 6,5% 1 099 10,7% 405 -15,7%
Praluent 4 0 4 0 0  
Santé Grand Public 814 3,2% -0,6% 146 -7,6% 209 10,8% 393 2,0% 66 20,7%
Génériques 452 6,7% 0,2% 135 5,6% 36 10,7% 262 4,5% 19 63,6%
Total Pharma 7 267 2,6% 6,6% 1 763 -0,3% 2 401 -0,6% 2 362 9,9% 741 -4,0%
Vaccins Polio/Pertussis/Hib 327 17,8% 26,3% 7 -12,5% 100 -13,4% 195 62,4% 25 -35,1%
Vaccins Rappel adultes 133 -9,9% 1,5% 13 -53,6% 101 -4,4% 14 36,4% 5 100,0%
Vaccins Méningite/Pneumonie 260 17,8% 36,1% 1 -50,0% 224 12,6% 33 88,9% 2 -50,0%
Vaccins contre la grippe 736 0,3% 13,2% 73 -18,0% 576 8,3% 71 -23,9% 16 5,9%
Vaccins pour voyageurs et autres vaccins endémiques 96 -8,1% -3,0% 4 -33,3% 36 -3,2% 45 -8,2% 11 -7,7%
Autres Vaccins 165 15,7% 36,4% 3 161 17,9% 0 -100,0% 1
Total Vaccins 1 717 5,5% 18,3% 101 -24,1% 1 198 6,5% 358 22,3% 60 -19,2%
Fipronil 138 -10,5% -3,5% 39 -2,6% 64 -19,4% 28 3,6% 7 -22,2%
Vaccins 200 8,0% 13,6% 47 -2,1% 56 17,5% 88 12,8% 9 -18,2%
Avermectine 116 4,0% 14,9% 10 -18,2% 79 8,2% 13 7,1% 14 0,0%
Autres 153 47,4% 61,1% 28 16,0% 90 48,1% 22 43,8% 13 450,0%
Total Santé Animale 607 9,3% 17,9% 124 0,0% 289 10,9% 151 14,0% 43 13,5%
Total Groupe 9 591 3,4% 9,2% 1 988 -1,8% 3 888 2,3% 2 871 11,4% 844 -4,5%

Chiffre d’affaires
à fin septembre 2015
(millions d’euros)
Total Var.
TCC
Var.
Publiée
Europe de l’Ouest Var.
TCC
Etats-
Unis
Var.
TCC
Marchés
Emer-
gents
Var.
TCC
Reste du monde Var.
TCC
Lantus 4 854 -7,3% 6,2% 675 3,6% 3 090 -16,1% 841 18,4% 248 3,9%
Apidra 272 5,4% 13,3% 76 4,1% 103 -5,6% 65 25,0% 28 8,0%
Amaryl 299 2,2% 11,2% 12 -20,0% 2 -66,7% 243 8,8% 42 -14,9%
Insuman 103 4,0% 4,0% 58 -6,6% 2 0,0% 43 18,9% 0
BGM 47 2,2% 2,2% 44 2,3% 0 2 0,0% 1 0,0%
Lyxumia 27 42,1% 42,1% 16 36,4% 0 5 66,7% 6 40,0%
Afrezza 5 0 5 0 0
Toujeo 66 6 58 1 1
Autres diabète 4 0,0% 0,0% 0 0 1 0,0% 3 0,0%
Total Diabète 5 677 -4,6% 8,2% 887 3,5% 3 260 -14,2% 1 201 17,0% 329 2,6%
Taxotere 173 -17,9% -11,3% 5 -54,5% 5 -42,9% 106 -5,0% 57 -27,6%
Jevtana 237 10,1% 19,1% 105 -1,9% 92 15,4% 24 0,0% 16 400,0%
Eloxatine 169 12,5% 24,3% 3 -25,0% 3 -166,7% 100 17,1% 63 0,0%
Thymoglobulin 187 3,8% 16,9% 27 12,5% 108 14,1% 38 -15,9% 14 -7,1%
Mozobil 105 17,5% 31,3% 28 3,8% 62 15,9% 11 71,4% 4 33,3%
Zaltrap 59 12,2% 20,4% 37 44,0% 16 -30,0% 5 25,0% 1
Autres produits oncologie 193 -12,0% 0,5% 41 -11,6% 120 -12,5% 17 -15,0% 15 -5,9%
Total Oncologie 1 123 0,5% 11,1% 246 0,4% 406 3,1% 301 1,4% 170 -5,8%
Aubagio 599 81,9% 108,7% 134 137,5% 424 60,1% 20 216,7% 21 200,0%
Lemtrada 162 -% 61 84 8 9
Cerezyme 577 5,4% 11,4% 184 1,7% 154 -8,0% 204 21,6% 35 0,0%
Cerdelga 44 3 41 0 0
Myozyme 483 14,5% 23,2% 217 7,0% 150 25,3% 84 20,9% 32 14,8%
Fabrazyme 434 16,0% 28,8% 98 19,8% 223 12,2% 52 18,2% 61 20,8%
Aldurazyme 146 9,4% 15,0% 52 4,2% 29 0,0% 48 20,0% 17 13,3%
Autres produits maladies rares 206 3,9% 15,1% 31 3,2% 81 4,8% 26 27,3% 68 -4,8%
Total Genzyme 2 651 30,0% 42,7% 780 26,2% 1 186 38,4% 442 26,2% 243 18,5%
Plavix 1 474 -0,4% 8,2% 130 -23,2% 1 750 9,5% 593 -3,7%
Lovenox 1 300 0,6% 2,9% 682 0,6% 59 -49,5% 487 11,2% 72 2,9%
Renagel / Renvela 696 27,0% 47,8% 88 -10,3% 530 43,3% 60 7,5% 18 6,3%
Aprovel 592 -2,4% 7,6% 107 -27,9% 12 -23,1% 365 11,7% 108 -3,0%
Allegra 150 -5,3% -0,7% 8 0,0% 0 1 -50,0% 141 -5,0%
Myslee / Ambien / Stilnox 221 -9,2% -3,5% 28 -9,7% 50 -22,6% 49 11,6% 94 -10,8%
Synvisc / Synvisc One 297 1,6% 18,3% 22 10,0% 230 -3,6% 36 25,0% 9 28,6%
Multaq 256 0,9% 19,1% 30 -9,1% 217 2,3% 7 0,0% 2 50,0%
Depakine 319 4,5% 9,6% 106 0,0% 0 201 8,0% 12 -8,3%
Tritace 210 -3,3% -0,9% 87 -9,4% 0 118 3,7% 5 -28,6%
Lasix 127 0,0% 3,3% 57 -3,4% 2 0,0% 44 10,8% 24 -8,0%
Targocid 124 2,6% 7,8% 61 -1,6% 0 57 10,4% 6 -16,7%
Orudis 125 10,3% 7,8% 13 -7,1% 0 109 13,1% 3 0,0%
Cordarone 99 1,0% 3,1% 17 -5,6% 0 58 9,6% 24 -11,5%
Xatral 72 -1,4% 4,3% 27 -3,6% 0 41 0,0% 4 0,0%
Actonel 18 -69,4% -71,0% 1 -92,3% 0 12 -51,9% 5 -77,3%
Auvi-Q / Allerject 113 52,4% 79,4% 2 0,0% 100 53,7% 0 11 57,1%
Autres produits prescrits 2 741 -2,1% 0,9% 1 152 -1,3% 239 -26,8% 1 081 6,7% 269 -12,2%
Total Produits Etablis Prescrits 8 934 0,6% 6,9% 2 618 -4,8% 1 440 1,9% 3 476 8,3% 1 400 -6,6%
Praluent 4 0 4 0 0
Santé Grand Public 2 683 3,3% 6,5% 509 -2,3% 705 7,8% 1 280 2,1% 189 17,1%
Génériques 1 450 8,7% 8,4% 419 2,3% 127 10,6% 836 7,5% 68 124,1%
Total Pharma 22 522 2,8% 10,8% 5 459 1,0% 7 128 -1,4% 7 536 8,9% 2 399 0,1%
Vaccins Polio/Pertussis/Hib 882 5,2% 17,0% 24 20,0% 307 -4,2% 474 25,1% 77 -37,1%
Vaccins Rappel adultes 346 1,4% 17,3% 26 -40,9% 260 0,9% 45 51,7% 15 55,6%
Vaccins Méningite/Pneumonie 502 18,5% 38,7% 2 0,0% 411 14,1% 83 49,1% 6 -28,6%
Vaccins contre la grippe 872 -7,1% 3,3% 74 -17,8% 574 3,4% 193 -25,0% 31 6,9%
Vaccins pour voyageurs et autres vaccins endémiques 275 -8,7% -0,7% 18 -5,3% 86 -7,8% 129 -12,1% 42 0,0%
Autres Vaccins 424 32,8% 60,0% 2 100,0% 407 35,3% 6 -50,0% 9 60,0%
Total Vaccins 3 301 4,0% 18,0% 146 -17,0% 2 045 8,3% 930 5,6% 180 -17,0%
Fipronil 525 -2,1% 8,7% 160 4,0% 256 -9,1% 85 13,7% 24 -17,9%
Vaccins 591 8,0% 15,9% 134 -1,5% 150 9,8% 261 9,1% 46 33,3%
Avermectine 404 12,8% 29,1% 37 -7,7% 270 19,5% 42 13,5% 55 3,8%
Autres 436 46,8% 65,8% 81 15,9% 265 55,3% 58 34,9% 32 190,0%
Total Santé Animale 1 956 12,4% 24,7% 412 3,0% 941 15,5% 446 13,3% 157 22,0%
Total Groupe 27 779 3,6% 12,5% 6 017 0,6% 10 114 1,8% 8 912 8,7% 2 736 -0,2%

Annexe 2: Résultat net des activités

3ème trimestre 2015 Total Groupe Pharmacie Vaccins Santé animale Autres
En millions d’euros T3 2015 T3 2014 Var. T3 2015 T3 2014 Var. T3 2015 T3 2014 Var. T3 2015 T3 2014 Var. T3 2015 T3 2014
Chiffre d’affaires 9 591 8 781 9,2% 7 267 6 815 6,6% 1 717 1 451 18,3% 607 515 17,9%
Autres revenus 89 87 2,3% 68 69 (1,4%) 9 9 12 9 33,3%
Coût des ventes (2 998) (2 864) 4,7% (2 151) (2 036) 5,6% (635) (629) 1,0% (212) (199) 6,5%
En % du chiffre d’affaires (31,3%) (32,6%)   (29,6%) (29,9%)   (37,0%) (43,3%)   (34,9%) (38,6%)      
Marge brute 6 682 6 004 11,3% 5 184 4 848 6,9% 1 091 831 31,3% 407 325 25,2%
En % du chiffre d’affaires 69,7% 68,4%   71,3% 71,1%   63,5% 57,3%   67.1% 63,1%      
Frais de recherche et développement (1 355) (1 146) 18,2% (1 173) (987) 18,8% (140) (121) 15,7% (42) (38) 10,5%
En % du chiffre d’affaires (14,1%) (13,1%)   (16,1%) (14,5%)   (8,2%) (8,3%)   (6,9%) (7,4%)      
Frais commerciaux et généraux (2 461) (2 193) 12,2% (2 070) (1 859) 11,4% (176) (170) 3,5% (215) (164) 31,1%
En % du chiffre d’affaires (25,7%) (25,0%)   (28,5%) (27,3%)   (10,3%) (11,7%)   (35,4%) (31,8%)      
Autres produits et charges d’exploitation (136) 39   (128) 57   2   4 1   (12) (21)
Quote-part du résultat des sociétés mises en équivalence* 78 43   57 22   20 21   1  
Part attribuable aux Intérêts Non Contrôlants (25) (31)   (24) (31)   (1)    
Résultat opérationnel des activités 2 783 2 716 2,5% 1 846 2 050 (10,0%) 794 563 41,0% 155 124 25,0% (12) (21)
En % du chiffre d’affaires 29,0% 30,9%   25,4% 30,1%   46,2% 38,8%   25,5% 24,1%      
Produits et charges financiers (105) (139)                        
Charges d’impôts (582) (642)                        
Taux d’impôts** -22,2% -25,0%                        
Résultat net des activités 2 096 1 935 8,3%                      
En % du chiffre d’affaires 21,9% 22,0%                        
Résultat des activités par action*** (en euros) 1,61 1,47 9,5%                      

*    Net d’impôts.
**   Déterminé sur la base du résultat des activités avant impôts,  mises en équivalence et intérêts non  contrôlants.
***  Calculé sur un nombre moyen d’actions en circulation de 1 305,5 millions au troisième trimestre 2015 et 1 313,0 millions au troisième trimestre 2014.

9 premiers mois de 2015 Total Groupe Pharmacie Vaccins Santé animale Autres
En millions d’euros 9M 2015 9M 2014 Var. 9M 2015 9M 2014 Var. 9M 2015 9M 2014 Var. 9M 2015 9M 2014 Var. 9M 2015 9M 2014
Chiffre d’affaires 27 779 24 698 12,5% 22 522 20 332 10,8% 3 301 2 797 18,0% 1 956 1 569 24,7%
Autres revenus 252 241 4,6% 197 195 1,0% 23 23 32 23 39,1%
Coût des ventes (8 722) (7 988) 9,2% (6 593) (6 082) 8,4% (1 461) (1 329) 9,9% (668) (577) 15,8%
En % du chiffre d’affaires (31,4%) (32,4%)   (29,3%) (29,9%)   (44,3%) (47,5%)   (34,2%) (36,8%)      
Marge brute 19 309 16 951 13,9% 16 126 14 445 11,6% 1 863 1 491 24,9% 1 320 1 015 30,0%
En % du chiffre d’affaires 69,5% 68,6%   71,6% 71,0%   56,4% 53,3%   67,5% 64,7%      
Frais de recherche et développement (3 844) (3 473) 10,7% (3 316) (3 012) 10,1% (402) (351) 14,5% (126) (110) 14,5%
En % du chiffre d’affaires (13,8%) (14,1%)   (14,7%) (14,8%)   (12,2%) (12,5%)   (6,4%) (7,0%)      
Frais commerciaux et généraux (7 547) (6 526) 15,6% (6 380) (5 580) 14,3% (520) (441) 17,9% (647) (505) 28,1%
En % du chiffre d’affaires (27,2%) (26,4%)   (28,3%) (27,4%)   (15,8%) (15,8%)   (33,1%) (32,2%)      
Autres produits et charges d’exploitation (223) 68   (167) 76   2 3   9 18   (67) (29)
Quote-part du résultat des sociétés mises en équivalence* 139 82   118 55   20 27   1  
Part attribuable aux Intérêts Non Contrôlants (87) (96)   (86) (96)   (1)    
Résultat opérationnel des activités 7 747 7 006 10,6% 6 295 5 888 6,9% 962 729 32,0% 557 418 33,3% (67) (29)
En % du chiffre d’affaires 27,9% 28,4%   28,0% 29,0%   29,1% 26,1%   28,5% 26,6%      
Produits et charges financiers (314) (309)                        
Charges d’impôts (1 771) (1 678)                        
Taux d’impôts** -24,0% -25,0%                        
Résultat net des activités 5 662 5 019 12,8%                      
En % du chiffre d’affaires 20,4% 20,3%                        
Résultat des activités par action*** 4,33 3,81 13,6%                      

*    Net d’impôts.
**   Déterminé sur la base du résultat des activités avant impôts,  mises en équivalence et intérêts non  contrôlants.
***  Calculé sur un nombre moyen d’actions en circulation de 1 306,6 millions sur les neuf premiers mois de 2015 et 1 315,8 millions sur les neuf premiers mois de 2014.

Annexe 3: Passage du résultat net des activités au résultat net consolidé – Part attribuable aux actionnaires de Sanofi

En millions d’euros T3 2015 T3 2014 Variation
Résultat net des activités 2 096 1 935 8,3%
Amortissement des incorporels (1) (598) (561)  
Dépréciation des incorporels (209) (35)  
Ajustement de la juste valeur des passifs liés à des
contreparties éventuelles
90 (45)  
Charges résultant des conséquences des acquisitions sur les stocks  
Double effet de la charge annuelle liée à la taxe « Branded Prescription Drug » prélevée aux Etats-Unis(2) (116)  
Coûts de restructuration (58) (163)  
Effet d’impôts sur les éléments ci-dessus: 310 261  
  liés aux amortissements des incorporels 210 188  
  liés aux dépréciations des incorporels 77 13  
  liés aux ajustements de la juste valeur des passifs 
  liés à des contreparties éventuelles
8 5  
  liés aux charges résultant des conséquences
  des acquisitions sur les stocks
 
  liés aux autres gains et pertes, et litiges  
  liés aux coûts de restructuration 15 55  
Autres éléments d’impôts  
Quote-part revenant aux intérêts non contrôlants sur les éléments ci-dessus

2  
Coûts de restructuration et charges résultant des conséquences des acquisitions sur les sociétés mises en équivalence

(5) (86)  
Résultat net consolidé – Part attribuable aux Actionnaires de Sanofi

 
1 628 1 190 36,8%
Bénéfice net consolidé par action(3) (en euros) 1,25 0,91  
  1. Dont charge d’amortissement liée à l’impact de la comptabilisation des regroupements d’entreprises: 560 millions d’euros au troisième trimestre 2015 et 540 millions d’euros au troisième trimestre 2014.
  2. Taxe annuelle relative aux ventes réalisées en 2013 suivant la réforme IRS de Juillet 2014 modifiant la date de reconnaissance du passif et qui a engendré une double comptabilisation de la charge en 2014.
  3. Calculé sur un nombre moyen d’actions en circulation de 1 305,5 millions au troisième trimestre 2015 et 1 313,0 millions au troisième trimestre 2014.

Voir page 14 le commentaire sur le passage du résultat net des activités au résultat consolidé.

En millions d’euros 9M 2015 9M 2014 Variation
Résultat net des activités 5 662 5 019 12,8%
Amortissement des incorporels (1) (1 827) (1 862)  
Dépréciation des incorporels (237) (109)  
Ajustement de la juste valeur des passifs liés à des
contreparties éventuelles
161 (177)  
Double effet de la charge annuelle liée à la taxe « Branded Prescription Drug » prélevée aux Etats-Unis(2) (116)  
Coûts de restructuration (439) (298)  
Autres gains et pertes, et litiges(3) 35  
Effet d’impôts sur les éléments ci-dessus: 871 783  
  liés aux amortissements des incorporels 641 639  
  liés aux dépréciations des incorporels 87 39  
  liés aux ajustements de la juste valeur des passifs 
  liés à des contreparties éventuelles
(7) 19  
  liés aux autres gains et pertes, et litiges (13)  
  liés aux coûts de restructuration 150 99  
 
Autres éléments d’impôts (4) (111) (110)  
Quote-part revenant aux intérêts non contrôlants sur les éléments ci-dessus

 
5 4
Coûts de restructuration et charges résultant des conséquences des acquisitions sur les sociétés mises en équivalence (132) (118)
Résultat net consolidé – Part attribuable aux Actionnaires de Sanofi 3 953 3 051 29,6%
Bénéfice net consolidé par action(5) (en euros) 3,03 2,32  
  1. Dont charge d’amortissement liée à l’impact de la comptabilisation des regroupements d’entreprises: 1 732 millions d’euros sur les neuf premiers mois de 2015 et 1 798 millions d’euros sur les neuf premiers mois de 2014.
  2. Taxe annuelle relative aux ventes réalisées en 2013 aux Etats-Unis suivant la réforme IRS de Juillet 2014 modifiant la date de reconnaissance du passif et qui a engendré une double comptabilisation de la charge en 2014.
  3. Profit lié à l’acquisition d’Alnylam.
  4. Impôts sur dividendes versés aux Actionnaires de Sanofi.
  5. Calculé sur un nombre moyen d’actions en circulation de 1 306,6 millions sur les neuf premiers mois de 2015 et 1 315,8 millions sur les neuf premiers mois de 2014.

Annexe 4: Compte de résultats consolidés

En millions d’euros T3 2015 T3 2014 9M 2015 9M 2014
Chiffre d’affaires 9 591 8 781 27 779 24 698
Autres revenus 89 87 252 241
Coût des ventes (2 998) (2 864) (8 722) (7 988)
Marge brute 6 682 6 004 19 309 16 951
Frais de recherche et développement (1 355) (1 146) (3 844) (3 473)
Frais commerciaux et généraux (2 461) (2 309) (7 547) (6 642)
Autres produits d’exploitation (108) 47 (25) 163
Autres charges d’exploitation (28) (8) (198) (95)
Amortissements des incorporels (598) (561) (1 827) (1 862)
Dépréciations des incorporels (209) (35) (237) (109)
Ajustement de la juste valeur des passifs liés à des contreparties éventuelles 90 (45) 161 (177)
Coûts de restructuration (58) (163) (439) (298)
Résultat opérationnel 1 955 1 784 5 353 4 458
Charges financières (127) (154) (394) (446)
Produits financiers 22 15 80 172
Résultat avant impôt et sociétés mises en équivalence 1 850 1 645 5 039 4 184
Charges d’impôts (272) (381) (1 011) (1 005)
Quote-part du résultat net des SME 73 (43) 7 (36)
Résultat net de l’ensemble consolidé 1 651 1 221 4 035 3 143
Part des Intérêts Non Contrôlants 23 31 82 92
Résultat net consolidé – Part attribuable aux Actionnaires de Sanofi 1 628 1 190 3 953 3 051
Nombre moyen d’actions en circulation (en millions) 1 305,5 1 313,0 1 306,6 1 315,8
Bénéfice net par action (en euros) 1,25 0,91 3,03 2,32

Annexe 5 : Sensibilité 2015 aux devises

Sensibilité aux devises du BNPA des activités 2015

Devises Variation Sensibilité du BNPA des activités
Dollar U.S. -0,05 USD/EUR +EUR 0,10
Yen japonais +5 JPY/EUR -EUR 0,03
Rouble russe +10 RUB/EUR -EUR 0,06

Chiffre d’affaires du T3 2015 : Exposition aux devises

Devises T3 2015
$ U.S. 41,5%
Euro € 21,4%
Yuan chinois 5,9%
Yen japonais 4,5%
Real brésilien 2,7%
Livre britannique 2,1%
$ canadien 1,5%
Rouble russe 1,4%
$ australien 1,4%
Peso mexicain 1,4%
Autres 16,2%

Taux de change moyens

  T3 2014 T3 2015 Var Moyenne du mois de septembre 2015
€/$ 1,33 1,11 -16,5% 1,12
€/Yen 137,74 135,89 -1,3% 134,85
€/Yuan 8,17 7,01 -14,2% 7,15
€/Rouble 48,08 70,46 +46,5% 74,80

Annexe 6: Portefeuille R&D

Soumission

N
lixisenatide
Agoniste des récepteurs du GLP-1
Diabète de type 2, États-Unis

 
 

Dengue
Vaccin contre la dengue
modérée à sévère
  PR5i
DTP-HepB-Polio-Hib
Vaccin pédiatrique hexavalent, États-Unis, UE
VaxiGrip® QIV IM
Vaccin anti grippal inactivé
quadrivalent (+ 3 ans)

Phase III

LixiLan
lixisenatide + insuline glargine
Ratio fixe / Diabète de type 2
N
patisiran (ALN-TTR02)
Inhibiteur siRNA ciblant la TTR
Polyneuropathie amyloïde familiale

Clostridium difficile
Vaccin toxoïde

N
SAR342434
insuline lispro
Diabète de type 1 et 2
N
revusiran (ALN-TTRsc)
Inhibiteur siRNA ciblant la TTR
Cardiomyopathie amyloïde familiale
Rotavirus
Vaccin tétravalent oral
à rotavirus vivant atténué
N
sarilumab
sarilumab (anticorps monoclonal anti-IL6R)
Arthrite rhumatoïde
Jevtana®
cabazitaxel
Cancer de la prostate métastatique (1L)
VaxiGrip® QIV IM
Vaccin anti grippal inactivé
quadrivalent (3-36 mois)
N
dupilumab
Anticorps monoclonal anti-IL4R(alpha)
Dermatite atopique, Asthme


Phase II

 

dupilumab
Anticorps monoclonal anti-IL4R(alpha)
Polypose nasale ;
Oesophagite éosinophilique
N
isatuximab
Anticorps monoclonal anti-CD38 nu
Myélome multiple

Rabies VRVg
Vaccin rabique
cultivé sur cellules Vero purifiées
N
SAR156597
 Anticorps monoclonal IL4/IL13 bi-spécifique
Fibrose pulmonaire idiopathique
N
GZ402671
Inhibiteur GCS oral
Maladie de Fabry
Meningitis ACYW conj
Vaccin pédiatrique meningococcique conjugué de 2ème génération
sarilumab
Anticorps monoclonal anti-IL6R
Uvéite
N
olipudase alfa
rhASM
Maladie de Niemann-Pick type B
Tuberculose
Vaccin recombinant sous-unitaire
N
Combinaison
ferroquine / OZ439
Antimalarial
Fluzone® QIV HD
Vaccin anti grippal inactivé
Quadrivalent – Haute-dose

Phase I

N
GZ402668
GLD52 (anticorps monoclonal anti-CD52)
Sclérose en plaques récurrente-rémittente

N
SAR566658
Anticorps monoclonal maytansin-loaded
anti-CA6
Tumeurs solides
N
SAR422459
Thérapie génique ABCA4
Maladie de Stargardt


N
SAR113244
Anticorps monoclonal anti-CXCR5
Lupus érythémateux disséminé
N
SAR408701
Anticorps monoclonal conjugué anti-CEACAM5
Tumeurs solides

 
N
UshStat®
Thérapie génique myosine 7A
Maladie d’Usher type 1B

 
N
SAR228810
Anticorps monoclonal anti proto-fibrillaire AB
Maladie d’Alzheimer
N
SAR439684
Inhibiteur PD-1
Cancer
N
SAR366234
Agoniste du récepteur EP2
Pression intraoculaire élevée
N
SAR425899
Agoniste des récepteurs du GLP-1 / GCGR
Diabète
SAR428926
Inhibiteur LAMP-1
Cancer
Streptococcus pneumonia
Vaccin contre la méningite & la pneumonie

N
SAR438335
Agoniste des récepteurs du GLP-1 / GIPR
Diabète
N
GZ402666
neo GAA
Maladie de Pompe
Herpes Simplex Virus Type 2
Vaccin HSV-2
N
SAR439152
Inhibiteur de la myosine
Cardiomyopathie hypertrophique
N
GZ389988
TRKA antagoniste
Ostéoarthrite
 
  N
SAR339375
Anti-miR21 RNA
Syndrome d’Alport
N
SAR439774
(ALN-AT3)
Hémophilie
 

N : Nouvelle entité moléculaire

Annexe 7: Prochaines étapes de R&D attendues

Produit Événement attendu Timing
Vaccin Dengue Décision réglementaire dans les pays endémiques T4 2015
Sarilumab Soumission réglementaire aux États-Unis dans l’arthrite rhumatoïde T4 2015
LixiLan Soumission réglementaire aux États-Unis dans le diabète T4 2015
Vaccin PR5i (DTP-HepB-Polio-Hib) Décision du CBER sur la durée de l’extension de la période de revue T4 2015
LixiLan Soumission réglementaire en Europe dans le diabète T1 2016
dupilumab Résultats de l’étude de Phase III dans la dermatite atopique T1 2016
Vaccin PR5i (DTP-HepB-Polio-Hib) Décision réglementaire en Europe T2 2016
Meningitis ACYW conj. vaccine Début de l’étude de Phase III T2 2016
Vaccin rotavirus Soumission réglementaire en Inde T2 2016
Insuline lispro Résultats de l’étude de Phase III dans le diabète T2 2016
lixisenatide Décision réglementaire aux États-Unis dans le diabète T3 2016
dupilumab Soumission réglementaire aux États-Unis dans la dermatite atopique T3 2016
Sarilumab Résultats de l’étude de Phase III MONARCH dans l’arthrite rhumatoïde T3 2016

Annexe 8 : Définitions des indicateurs financiers non-GAAP

Chiffre d’affaires à taux de change constants
Lorsqu’il est fait référence aux variations du chiffre d’affaires à taux de change constants, cela signifie que l’impact des variations de taux de change a été exclu.
L’impact des taux de change est éliminé en recalculant les ventes de l’exercice considéré sur la base des taux de change utilisés pour l’exercice précédent.

Tableau de passage du chiffre d’affaires publié au chiffre d’affaires à taux de change constants au troisième trimestre et sur les 9 premiers de 2015

En millions d’euros T3 2015 9M 2015
Chiffre d’affaires 9 591 27 779
Impact de l’écart de conversion -508 -2,200
Chiffre d’affaires à taux de change constants 9 083 25 579

Chiffre d’affaires à périmètre constant
L’effet des changements de périmètre est corrigé en retraitant les ventes de l’exercice antérieur de la manière suivante :

  • en ajoutant la partie des ventes provenant de l’entité ou des droits acquis pour une période identique à la période pendant laquelle ils ont été détenus sur l’exercice en cours ; cette portion des ventes est calculée sur la base des données historiques communiquées par le cédant ;
  • de même, lorsqu’une entité ou des droits sur un produit sont cédés, les ventes pour la partie en question sur l’exercice antérieur sont éliminées ;
  • lors de changement de méthode de consolidation, l’exercice antérieur est retraité selon la méthode de consolidation retenue pour l’exercice en cours.

Résultat net des activités
Sanofi publie un important indicateur non-GAAP, le « Résultat net des activités », qui a remplacé le « résultat net ajusté hors éléments particuliers ».
Le Résultat net des activités correspond au Résultat net consolidé – Part attribuable aux actionnaires de Sanofi avant :

  • amortissement des incorporels,
  • dépréciation des incorporels,
  • ajustement de la juste valeur des compléments de prix liés aux regroupements d’entreprises,
  • autres impacts résultant des conséquences des acquisitions (y compris les impacts concernant les sociétés mises en équivalence),
  • coûts de restructuration(1),
  • autres gains et pertes (y compris plus ou moins-values de cessions majeures d’immobilisations(1)),
  • coûts ou provisions sur litiges(1),
  • effets fiscaux sur les éléments ci-dessus ainsi que les impacts des litiges fiscaux majeurs.
  • taxe sur les dividendes (3%) versés aux actionnaires de Sanofi.
  1. Présentés sur les lignes du compte de résultat consolidé Coûts de restructuration et Autres gains et pertes, litiges (voir note B.20. aux états financiers consolidés)