21 Décembre 2017

Lutte contre les médicaments falsifiés

 

Lutte contre les médicaments falsifiés

Sanofi s’investit depuis près de 10 ans dans la prévention et la lutte contre les médicaments falsifiés. Depuis 2008, son laboratoire central d’analyse des contrefaçons, à Tours, analyse les produits suspectés d’être falsifiés et enrichit les connaissances sur les faux médicaments existant dans le monde. Sanofi contribue également au démantèlement de réseaux de trafiquants de médicaments contrefaits et joue un rôle important dans la prévention à travers le monde.

Les pays les plus touchés par ce phénomène sont ceux d’Asie, d’Afrique et d’Amérique latine, qui échappent plus facilement aux contrôles des circuits de distribution et où jusqu’à 30 % des médicaments disponibles sur le marché peuvent être des contrefaçons[1].

Internet est devenu un des vecteurs privilégiés de diffusion des médicaments falsifiés. Un grand nombre de sites Internet opère en toute illégalité, proposant sans ordonnance des médicaments normalement vendus sur prescription, et vendant des produits non approuvés ou falsifiés. Selon la National Association of Boards of Pharmacy (NABP[2]), 95,7% des sites de vente en ligne de médicaments sont illicites.


[1] OMS. Médicaments contrefaits, décembre 2011.