02 octobre 2012

L’étude de phase III de Genzyme consacrée au tartrate d’éliglustat par voie orale dans le traitement de la maladie de Gaucher atteint son critère d’évaluation principal

 

L’étude de phase III de Genzyme consacrée au tartrate d’éliglustat par voie orale dans le traitement de la maladie de Gaucher atteint son critère d’évaluation principal

Paris, France – Le 2 octobre 2012 – Sanofi (EURONEXT : SAN et NYSE : SNY) et sa filiale Genzyme annoncent aujourd’hui que la première étude de phase III (ENGAGE) sur son composé expérimental par voie orale, tartrate d’éliglustat, chez des patients atteints de la maladie de Gaucher de type 1 naïfs de traitement, a atteint son critère d’évaluation principal. Les patients traités par tartrate d’éliglustat ont montré une amélioration statistiquement significative du volume de la rate après neuf mois de traitement, comparativement à un placebo.