02 / 11 / 2017

Hausse de 1,1% du BNPA des activités(1) à TCC(2) au T3 2017 Perspectives 2017 confirmées

 

Hausse de 1,1% du BNPA des activités(1) à TCC(2) au T3 2017 Perspectives 2017 confirmées

 

T3 2017

Var

Var.
(TCC)

Var.
à TCC/PC(3)

9M 2017

Var

Var.
(TCC)

Var.
 à TCC/PC(3)

Chiffre d’affaires net IFRS publié

9 053m€

+0,3%

+4,7%

-0,2%

26 364m€

+5,7%

+6,2%

+1,2%

Résultat net IFRS publié

1 567m€

-6,4%

8 305m€

+111,9%

BNPA IFRS publié

1,25€

-3,8%

6,60€

+117,1%

Résultat net des activités(1)

2 141m€

-6,9%

-1,1%

5 632m€

-1,2%

-0,3%

BNPA des activités(1)

1,71€

-4,5%

+1,1%

4,48€

+1,1%

+2,0%

Les résultats du troisième trimestre et des neuf premiers mois de 2017 reflètent lacquisition de lancienne activité Santé Grand Public de Boehringer Ingelheim et la cession de lactivité Santé animale (finalisées le 1er janvier 2017(4)). Conformément à la norme IFRS 5 (actifs non courants détenus en vue de la vente et activités abandonnées), les résultats de la Santé animale en 2016 et les plus-values sur cessions d’actifs en 2017 sont présentés séparément. Les résultats du troisième trimestre et des neuf premiers mois de 2017 reflètent également la réintégration de lactivité vaccins de Sanofi en Europe, à la suite du démantèlement de la coentreprise Sanofi Pasteur MSD (SPMSD) avec Merck à la fin de 2016.

 

Chiffre d’affaires du T3 2017 soutenu par Sanofi Genzyme, Sanofi Pasteur et les Marchés émergents

·    Le chiffre d’affaires s’est élevé à €9 053 millions, soit une progression de 0,3% à données publiées et 4,7%(2) à taux de change constants (TCC), reflétant le changement de périmètre des entités globales (GBUs) Santé Grand Public et Vaccins de Sanofi.
À TCC et périmètre constant (PC)(3), le chiffre d’affaires est resté stable (-0,2%).

·    Sanofi Genzyme a affiché une progression de 13,9% à TCC grâce au très bon démarrage de Dupixent® et à la croissance de l’activité Sclérose en plaques.

·    Sanofi Pasteur a enregistré une hausse de 7,2% à TCC et PC essentiellement soutenue par les ventes de combinaisons pédiatriques et de vaccins rappels.

·    Le chiffre d’affaires de la Santé Grand Public a progressé de 1,0% à TCC et PC malgré une concurrence accrue dans les marchés développés.

·    Le chiffre d’affaires de l’activité Diabète & Cardiovasculaire a reculé de 14,8% à TCC. Etant donné la visibilité accrue sur les ventes, Sanofi affine ses perspectives de chiffre d’affaires du Diabète pour 2015-2018, à un taux moyen annualisé compris entre -6% et -8% à TCC.

·    Le chiffre d’affaires des Marchés émergents(5) a augmenté de 7,3% à TCC et PC, soutenu par une forte contribution de la Chine et de la Russie.

BNPA des activités du T3 2017 en ligne avec les perspectives 2017

·     Au T3 2017, le résultat opérationnel des activités a progressé de 5,1%, à 2 911 millions d’euros à TCC et de 1,7% à périmètre constant.

·    Au T3 2017, le BNPA(1) des activités a augmenté de 1,1% à TCC à 1,71 euro, soit une baisse de 4,5% à données publiées.

·    Sanofi continue d’anticiper un BNPA des activités(1) globalement stable(6) à TCC en 2017, sauf événements majeurs défavorables imprévus.

·    L’effet des changes sur le BNPA des activités 2017 est estimé entre -1% et -2% en appliquant les taux moyens de septembre 2017 au reste de l’année.

Soutenir l’innovation en R&D

·    Dupixent® a été approuvé dans la dermatite atopique modérée à sévère dans l’Union Européenne.

·    Les premiers résultats des études de phase 3 QUEST et VENTURE sont favorables et confirment le profil de tolérance et d’efficacité du dupilumab dans l’asthme. Aux États-Unis, le dépôt de la demande d’homologation dans l’asthme persistant non contrôlé est prévu au T4.

·    En immuno-oncologie, la FDA a accordé l’appellation « découverte capitale » au cemiplimab(7) (anti PD-1).

 

Olivier Brandicourt, Directeur Général de Sanofi, a fait les commentaires suivants :

« Le bon démarrage de Dupixent® aux États-Unis, la poursuite de la croissance à deux chiffres de notre franchise Sclérose en plaques et les performances de nos vaccins pédiatriques ont été des moteurs importants ce trimestre. Ces dynamiques favorables, associées à la hausse du chiffre daffaires des Marchés émergents et à une maîtrise stricte des dépenses ont permis de compenser le recul de notre franchise Diabète. Nous sommes satisfaits des progrès réalisés en R&D, notamment avec les premiers résultats positifs de phase 3 dans l’asthme pour Dupixent®, et les avancées récentes de cemiplimab, un anti PD-1, en oncologie.»

(1) Le commentaire du compte de résultat net des activités, indicateur non-GAAP, permet de rendre compte de la performance. Le compte de résultats consolidés du T3 2017 figure à l’Annexe 8. Le compte de résultats consolidés du T3 2017 et des neuf premiers mois de 2017 figure à l’Annexe 3. Le passage du résultat net IFRS au résultat net des activités est en Annexe 4; (2) Sauf indication contraire, l’évolution du CA est exprimée à taux de change constants (TCC) (voir définition à l’Annexe 8); (3) PC : périmètre constant : ajusté de l’activité de Santé Grand Public de BI, de la fin de SPMSD et autres; (4) La cession de Merial au Mexique est attendue en 2017 ; (5) Voir définition page 9 ; (6) Le BNPA des activités en 2016 était de 5,68 €. (7) Collaboration avec Regeneron.

Relations Investisseurs : (+) 33 1 53 77 45 45 – E-mail : IR@sanofi.com Relations presse : (+) 33 1 53 77 46 46 – E-mail : MR@sanofi.com

Site web : www.sanofi.com Application mobile : SANOFI IR, disponible sur App Store et Google Play

Chiffre d’affaires de Sanofi du troisième trimestre et des neuf premiers mois de 2017

Sauf indication contraire, les taux d’évolution du chiffre d’affaires sont exprimés à TCC(8).

Au troisième trimestre 2017, le chiffre d’affaires de Sanofi a atteint 9 053 millions d’euros, soit une hausse de 0,3% à données publiées. Les variations de taux de change ont eu un impact négatif de 4,4 points de pourcentage, résultant essentiellement de l’évolution du dollar américain, du yen japonais, de la livre égyptienne, du yuan chinois et de la livre turque. Le chiffre d’affaires de Sanofi a bénéficié de l’acquisition de l’activité Santé Grand Public de Boehringer Ingelheim et de la consolidation des activités vaccins de Sanofi en Europe, qui ont entraîné une hausse de 4,7% à TCC. À TCC et périmètre constant, le chiffre d’affaires a reculé de 0,2%.

Sur les neuf premiers mois de 2017, le chiffre daffaires de Sanofi s’est élevé à 26 364 millions deuros, en hausse de 5,7% à données publiées. Les variations de taux de change ont eu un impact négatif de 0,5 point de pourcentage. À TCC et périmètre constant, le chiffre daffaires a progressé de 1,2%.

Entités commerciales globales (Global Business Units, GBUs)

Le tableau ci-dessous présente le chiffre d’affaires des entités commerciales globales (Global Business Units, GBUs) reflétant la structure de Sanofi. Cette structure permet de renforcer les spécialisations, de simplifier la présentation et de concentrer les efforts sur les moteurs de croissance. Il est à noter que les ventes des Marchés Émergents de la Médecine de spécialités et du Diabète & Cardiovasculaire sont incluses dans la GBU Médecine Générale & Marchés émergents.

 

Chiffre d’affaires net par GBU

(en M€)

T3 2017

Var.
(TCC)

Var.
à TCC/PC*

9M 2017

Var.
(TCC)

Var.
à TCC/PC*

Sanofi Genzyme (Médecine de spécialités)(a)

 

1 390

 

+13,9%

+13,9%

4 208

+14,5%

+14,6%

Diabète & Cardiovasculaire(a)

 

1 298

 

-14,8%

-14,8%

4 103

-12,6%

-12,6%

Médecine Générale & Marchés émergents(b)

 

3 317

 

-2,7%

-3,1%

10 701

-0,6%

-0,8%

Santé Grand Public

 

1 132

 

+48,5%

+1,0%

3 636

+44,5%

+2,0%

Total Pharmacie

 

7 137

 

+3,2%

-2,1%

22 648

+4,6%

-0,3%

Sanofi Pasteur (Vaccins)

 

1 916

 

+11,0%

+7,2%

3 716

+17,0%

+11,4%

Total chiffre d’affaires

 

9 053

 

+4,7%

-0,2%

26 364

+6,2%

+1,2%

(a) N’inclut pas les Marchés Émergents-voir définition page 7 ; (b) Inclut les Marchés Émergents pour le Diabète & Cardiovasculaire et la Médecine de Spécialités
*PC : périmètre constant

 

Franchises globales

Le tableau ci-dessous présente les chiffres daffaires du troisième trimestre et des neuf premiers mois de 2017 par franchise globale, incluant les ventes des Marchés Émergents, afin de faciliter les comparaisons. L’Annexe 1 fournit une réconciliation des ventes par franchise et par GBU.

Chiffre d’affaires par franchise (en M€)

T3 2017

Var.
(TCC)

Var.
à TCC/PC*

Marchés

Développés

Var.
à TCC/PC*

Marchés

Émergents

Var.
à TCC/PC*

Médecine de Spécialités

1 633

+12,5%

+12,5%

1 390

+13,9%

243

+5,3%

Diabète & Cardiovasculaire

1 675

-9,1%

-9,1%

1 298

-14,8%

377

+17,2%

Produits de prescription établis

2 264

-6,5%

-7,1%

1 338

-13,8%

926

+4,3%

Santé Grand Public

1 132

+48,5%

+1,0%

721

-2,0%

411

+6,7%

Génériques

433

-0,9%

-0,9%

247

-1,9%

186

+0,5%

Vaccins

1 916

+11,0%

+7,2%

1 542

+6,2%

374

+11,6%

Total chiffre d’affaires

9 053

+4,7%

-0,2%

6 536

-2,9%

2 517

+7,3%

*PC : périmètre constant

(8) Voir en Annexe 8 les définitions des indicateurs financiers.

 

Chiffre d’affaires par franchise (en M€)

9M 2017

Var.
(TCC)

Var.
à TCC/PC*

Marchés

Développés

Var.
à TCC/PC*

Marchés

Émergents

Var.
à TCC/PC*

Médecine de Spécialités

4 964

+13,8%

+13,9%

4 208

+14,6%

756

+10,0%

Diabète & Cardiovasculaire

5 242

-8,0%

-8,0%

4 103

-12,6%

1 139

+12,6%

Produits de prescription établis

7 463

-2,7%

-3,1%

4 564

-7,9%

2 899

+5,4%

Santé Grand Public

3 636

+44 5%

+2,0%

2 420

+0,8%

1 216

+4,3%

Génériques

1 343

-3,7%

-3,5%

768

-4,6%

575

-1,9%

Vaccins

3 716

+17,0%

+11,4%

2 612

+9,9%

1 104

+15,1%

Total chiffre d’affaires

26 364

+6,2%

+1,2%

18 675

-1,2%

7 689

+7,4%

  *PC : périmètre constant

Activité pharmaceutique

Au troisième trimestre, le chiffre d’affaires de lactivité pharmaceutique a progressé de 3,2%, à 7 137 millions d’euros. À périmètre constant, le chiffre daffaires de lactivité pharmaceutique a affiché un recul de 2,1% dû essentiellement à la baisse des ventes du Diabète et des Produits de prescription établis. Sur les neuf premiers mois, le chiffre daffaires de lactivité pharmaceutique a été de 22 648 millions deuros, soit une hausse de 4,6% (-0,3% à périmètre constant).

Franchise Maladies Rares

Chiffre d’affaires (en M€)

T3 2017

Var.
(TCC)

9M 2017

Var.
(TCC)

Myozyme® / Lumizyme®

191

+5,9%

584

+9,6%

Cerezyme®

178

+1,6%

547

-1,8%

Fabrazyme®

175

+4,5%

542

+10,4%

Aldurazyme®

50

-1,9%

159

+6,0%

Cerdelga®

31

+14,3%

93

+20,8%

Autres Maladies Rares

73

-7,2%

237

-2,9%

Total Maladies Rares

698

+2,7%

2 162

+5,3%

Au troisième trimestre, le chiffre d’affaires de la franchise Maladies Rares a atteint 698 millions d’euros, soit une hausse de 2,7%. Il a progressé de 1,9% aux États-Unis, de 1,5% dans les Marchés Émergents et de 1,7% en Europe. Sur les neuf premiers mois, le chiffre d’affaires de la franchise Maladies Rares a été de 2 162 millions d’euros, soit une augmentation de 5,3%.

Au troisième trimestre, le chiffre d’affaires de la franchise Maladie de Gaucher (Cerezyme® et Cerdelga®) a progressé de 3,3%, à 209 millions d’euros. Les ventes de Cerezyme® ont progressé de 1,6%, à 178 millions deuros et les ventes de Cerdelga® ont augmenté de 14,3%, à 31 millions deuros, dont 23 millions deuros générés aux États-Unis (+4,3%). Sur les neuf premiers mois, le chiffre d’affaires de la franchise Maladie de Gaucher sest établi à 640 millions d’euros, soit une hausse de 0,9%.

Au troisième trimestre, le chiffre d’affaires de Fabrazyme® a augmenté de 4,5%, à 175 millions d’euros. Sur les neuf premiers mois, le chiffre d’affaires de Fabrazyme® sest établi à 542 millions d’euros, soit une hausse de 10,4%.

Au troisième trimestre, le chiffre d’affaires de Myozyme®/Lumizyme® a atteint 191 millions deuros, soit une hausse de 5,9% essentiellement due à laugmentation du nombre de nouveaux patients. Sur les neuf premiers mois, le chiffre d’affaires de Myozyme®/Lumizyme® sest établi à 584 millions d’euros, soit une hausse de 9,6%.

 

Franchise Sclérose en plaques

Chiffre d’affaires (en M€)

T3 2017

Var.
(TCC)

9M 2017

Var.
(TCC)

Aubagio®

382

+19,2%

1 178

+26,9%

Lemtrada®

113

+5,4%

362

+18,5%

Total franchise Sclérose en plaques

495

+15,7%

1 540

+24,8% 

Au troisième trimestre, le chiffre daffaires de la franchise Sclérose en plaques a progressé de 15,7%, à 495 millions deuros, sous leffet de la croissance enregistrée par Aubagio® aux États-Unis et en Europe. Sur les neuf premiers mois, le chiffre d’affaires de la franchise Sclérose en plaques a affiché une hausse de 24,8%, à 1 540 millions deuros.

Au troisième trimestre, le chiffre d’affaires d’Aubagio® a atteint 382 millions d’euros, soit une progression de 19,2% soutenue par les États-Unis (+20,9%, à 274 millions d’euros). En Europe, les ventes ont augmenté de 16,0%, à 86 millions d’euros. Sur les neuf premiers mois, les ventes dAubagio® ont augmenté de 26,9%, à 1 178 millions deuros.

Au troisième trimestre, les ventes de Lemtrada® ont progressé de 5,4%, à 113 millions deuros, dont 60 millions deuros générés aux États-Unis (chiffres stables) et 40 millions deuros en Europe (+10,8%). Sur les neuf premiers mois, les ventes de Lemtrada® ont augmenté de 18,5%, à 362 millions d’euros.

 

Franchise Immunologie

 

Chiffre d’affaires (en M€)

T3 2017

Var.
(TCC)

9M 2017

Var.
(TCC)

Dupixent®

75

101

Kevzara®

2

3

Total Immunologie

77

104

 

Dupixent® (collaboration avec Regeneron), qui a été lancé en mars aux États-Unis dans le traitement de la dermatite atopique (DA) modérée à sévère chez l’adulte, a enregistré un chiffre d’affaires de 75 millions d’euros au troisième trimestre. Aux États-Unis, plus de 7 100 médecins ont prescrit Dupixent® depuis son lancement et, en cumulé, le produit a été prescrit à plus de 23 000 patients. En Europe, Dupixent® a été approuvé fin septembre dans le traitement de la DA modérée à sévère de ladulte nécessitant un traitement systémique. Le produit devrait être lancé en Allemagne dici à la fin 2017.

Kevzara® (collaboration avec Regeneron) a été lancé dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde aux États-Unis en juin, puis au cours du troisième trimestre dans les premiers pays européens, à savoir lAllemagne et les Pays-Bas. Sur les neuf premiers mois, les ventes de Kevzara® ont atteint 3 millions d’euros.

 

Franchise Oncologie

 

Chiffre d’affaires (en M€)

T3 2017

Var.
(TCC)

9M 2017

Var.
(TCC)

Jevtana®

90

+6,8%

287

+8,3%

Thymoglobuline®

71

+5,7%

219

+7,4%

Taxotere®

42

+2,2%

133

-0,7%

Eloxatine®

45

+11,6%

135

+6,2%

Mozobil®

43

+12,8%

123

+10,8%

Zaltrap®

19

+18,8%

53

+6,0%

Autres

53

-9,7%

208

+11,2%

Total Oncologie

363

+5,0%

1 158

+7,4%

Au troisième trimestre et sur les neuf premiers mois, les ventes de la franchise Oncologie ont progressé de respectivement 5,0%, à 363 millions deuros, et 7,4%, à 1 158 millions deuros.

Au troisième trimestre, le chiffre d’affaire de Jevtana® sest élevé à 90 millions d’euros, soit une hausse de 6,8% portée par la performance enregistrée aux États-Unis et au Japon. Sur les neuf premiers mois, le chiffre d’affaires de Jevtana® a augmenté de 8,3%, à 287 millions d’euros.

Au troisième trimestre, le chiffre daffaires de Thymoglobuline® a atteint 71 millions deuros, soit une progression de 5,7% portée par les Marchés Émergents (+28,6%, à 17 millions deuros). Sur les neuf premiers mois, le chiffre daffaires de Thymoglobuline® s’est établi à 219 millions d’euros, soit une progression de 7,4%.

Au troisième trimestre, le chiffre daffaires dEloxatine® a atteint 45 millions deuros, soit une hausse de 11,6% soutenue par la Chine. Au troisième trimestre, les ventes de Taxotere® ont progressé de 2,2%, à 42 millions d’euros. Sur les neuf premiers mois, les ventes de Taxotere® et Eloxatine® ont, respectivement, reculé de 0,7% à 133 millions d’euros, et augmenté de 6,2% à 135 millions d’euros.

Franchise Diabète

 

Chiffre d’affaires (en M€)

T3 2017

Var.
(TCC)

9M 2017

Var.
(TCC)

Lantus®

1 123

-15,5%

3 546

-16,3%

Toujeo®

198

+23,4%

600

+45,0%

Total insulines glargine

1 321

-11,3%

4 146

-10,9%

Apidra®

89

0,0%

280

+3,7%

Amaryl®

82

-3,3%

256

-1,1%

Insuman®

26

-18,8%

81

-16,3%

BGM (surveillance de la glycémie)

14

-12,5%

47

-6,0%

Lyxumia®

7

-22,2%

21

-19,2%

Soliqua®

8

17

Total Diabète

1 552

-10,0%

4 862

-9,5%

Au troisième trimestre, le chiffre d’affaire global du Diabète sest établi à 1 552 millions d’euros, soit un recul de 10,0% reflétant la baisse des ventes de Lantus® aux États-Unis. Sur cette même période, le chiffre d’affaires du Diabète aux États-Unis a reculé de 22,4%, à 745 millions deuros. Sur les neuf premiers mois, le chiffre d’affaires de l’activité Diabète aux États-Unis a été de 2 398 millions deuros, soit une baisse de 20,2%. Comme indiqué précédemment, Sanofi anticipe une accélération de la baisse du chiffre d’affaires de la franchise Diabète aux États-Unis au quatrième trimestre 2017, par rapport à la performance des neuf premiers mois de 2017, en raison de limpact progressif de l’exclusion des formulaires commerciaux de CVS et de United Health, ainsi que dune base de comparaison élevée au quatrième trimestre 2016. Dans les Marchés Émergents, les ventes ont progressé de 17,3% au troisième trimestre, à 375 millions deuros. En Europe, les ventes ont atteint 313 millions deuros sur la même période, soit un recul de 3,1%, reflétant un gain de parts de marché plus que compensé par l’ajustement des prix nets en Italie et en Espagne. Sur les neuf premiers mois, le chiffre d’affaires de l’activité Diabète a été de 4 862 millions d’euros, soit une baisse de 9,5%.

Au troisième trimestre, le chiffre d’affaires des insulines glargine (Lantus® et Toujeo®) de Sanofi sest établi à 1 321 millions d’euros, en recul de 11,3%. Aux États-Unis, ce chiffre d’affaires s’est établi à 716 millions d’euros, soit une baisse de 23,1%, reflétant l’exclusion du formulaire commercial de CVS à compter du 1er janvier 2017, ainsi que l’exclusion du formulaire commercial de United Health, à partir du 1er avril 2017. En Europe, le chiffre daffaires des insulines glargine de Sanofi sest établi à 238 millions deuros, soit un recul de 3,2% imputable à la concurrence d’un biosimilaire de Lantus® dans plusieurs pays. Sur les neuf premiers mois, le chiffre d’affaires des insulines glargine a été de 4 146 millions d’euros, en recul de 10,9%.

Sur le trimestre, les ventes de Lantus® ont reculé de 15,5%, à 1 123 millions d’euros. Aux États-Unis, le chiffre d’affaires de Lantus® a enregistré un recul de 25,4%, à 608 millions d’euros, essentiellement dû à un prix net moyen plus faible ainsi quà leffet de lexclusion des formulaires indiqués ci-dessus. En Europe, le chiffre daffaires de Lantus® sest établi à 184 millions deuros (-14,0%) en raison de la concurrence d’un biosimilaire et du transfert de patients à un traitement par Toujeo®. Dans les Marchés émergents, le chiffre daffaires a progressé de 17,2%, à 256 millions d’euros. Sur les neuf premiers mois, le chiffre d’affaires de Lantus® a été de 3 546 millions d’euros, soit une baisse de 16,3%.

En août 2017, Sanofi a intenté une action en contrefaçon à lencontre de Merck auprès du Tribunal fédéral de lÉtat du New Jersey (États-Unis). Dans sa plainte, Sanofi fait état de la violation de deux brevets. Cette action fait suite à la réception fin juin dune notification de Merck, dans laquelle Merck déclare avoir déposé auprès de la FDA une demande dapprobation (505(b)(2) New Drug Application) dune nouvelle insuline glargine en flacon. Merck mentionnait également dans sa demande dapprobation une certification au titre du paragraphe IV remettant en cause tous les brevets de Sanofi figurant dans lOrange Book de la FDA pour les produits Lantus® et Lantus® SoloStar®.

En octobre Sanofi a intenté une action en contrefaçon contre Mylan devant le Tribunal fédéral de l’État du New Jersey (États-Unis). La plainte de Sanofi porte sur la violation de 18 brevets. La plainte a été motivée par une notification, reçue de Mylan à la mi-septembre, dans laquelle Mylan déclarait avoir déposé à la FDA une demande d’approbation de nouveau médicament (New Drug Application – NDA (505(b)(2)) pour une insuline glargine dans un stylo prérempli et en flacon. Mylan mentionnait également que sa demande d’approbation comportait une certification « paragraphe IV », contestant tous les brevets de Sanofi répertoriés dans l’Orange Book de la FDA pour les produits Lantus® (insuline glargine injectable, 100 unités/ml) et Lantus® SoloStar®.

Au troisième trimestre, les ventes de Toujeo® ont totalisé 198 millions deuros (+23,4%), dont 108 millions deuros
(-6,6%) générés aux États-Unis, 54 millions d
euros en Europe (+66,7%) et 19 millions deuros dans les Marchés Émergents (comparé à 3 millions d’euros au troisième trimestre 2016). Sur les neuf premiers mois, le chiffre d’affaires de Toujeo® a atteint 600 millions d’euros, soit une progression de 45,0%.

Au troisième trimestre, le chiffre d’affaires d’Amaryl® a reculé de 3,3%, à 82 millions d’euros, dont 70 millions d’euros générés dans les Marchés Émergents (+4,1%). Sur les neuf premiers mois, le chiffre daffaires dAmaryl® sest établi à 256 millions d’euros, en recul de 1,1%.

Au troisième trimestre, les ventes dApidra® ont été stables, à 89 millions d’euros. La baisse des ventes aux États-Unis (-25,8%, à 21 millions d’euros) a été compensée par une forte croissance dans les Marchés émergents (+26,3%, à 22 millions d’euros) et en Europe (+9,4%, à 35 millions deuros). Sur les neuf premiers mois, le chiffre daffaires d’Apidra® a atteint 280 millions d’euros, soit une progression de 3,7%.

Soliqua® 100/33 / Suliqua(insuline glargine 100 unités/ml & lixisénatide 33 mcg/ml injectable) ont été lancés respectivement aux États-Unis en janvier 2017 et récemment dans un premier pays européen, les Pays-Bas. Aux États-Unis, l’amélioration de la prise en charge par les organismes payeurs se poursuit et atteint 65% des vies couvertes par les plans commerciaux à la fin du troisième trimestre. Les ventes de Soliqua® 100/33 / Suliquaont totalisé 8 millions d’euros au troisième trimestre et 17 millions d’euros sur les neuf premiers mois.

A la suite des négotiations avec les payeurs aux États-Unis, Sanofi a sécurisé pour 2018 la couverture de Lantus® et Toujeo® dans la grande majorité de leurs formulaires. Compte tenu de l’amélioration de la visibilité sur les ventes, les perspectives du chiffre d’affaires du Diabète pour la période 2015 à 2018 ont été affinées, à un taux moyen annualisé compris entre -6% et -8% à TCC.

Franchise Cardiovasculaire

Au troisième trimestre, les ventes de Praluent® (collaboration avec Regeneron) ont totalisé 42 millions d’euros, dont 28 millions d’euros enregistrés aux États-Unis et 12 millions d’euros en Europe, reflétant les restrictions significatives des payeurs aux États-Unis et laccès limité au marché en Europe. Sur les neuf premiers mois de 2017, les ventes de Praluent® ont totalisé 118 millions d’euros contre 68 millions d’euros sur la même période en 2016.

En octobre 2017, la Cour d’appel des États-Unis pour le circuit fédéral a ordonné un nouveau procès et a annulé linjonction permanente dans le différend lié aux revendications dAmgen relatives aux brevets concernant les anticorps ciblants PCSK9. Cette décision signifie que Sanofi et Regeneron continueront de promouvoir, vendre et produire Praluent® aux États-Unis.

Le chiffre d’affaires de Multaq® sest établi à 81 millions d’euros (-4,5%) au troisième trimestre et 262 millions d’euros (+0,8%) sur les neuf premiers mois.

Produits de prescription établis

 

Chiffre d’affaires (en M€)

T3 2017

Var.
(TCC)

9M 2017

Var.
(TCC)

Lovenox®

370

-5,4%

1 187

-1,9%

Plavix®

358

-4,7%

1 123

-2,3%

Renvela®/Renagel®

153

-35,1%

647

-6,7%

Aprovel®/Avapro®

150

-9,8%

533

+4,1%

Synvisc® /Synvisc-One®

95

-2,0%

301

+0,7%

Myslee®/Ambien®/Stilnox®

63

-13,0%

200

-11,6%

Allegra®

24

-16,1%

126

-13,8%

Autres

1 051

-0,4%

3 346

-2,6%

Total Produits de prescription établis

2 264

-6,5%

7 463

-2,7%

Au troisième trimestre, le chiffre d’affaires des Produits de prescription établis a diminué de 6,5%, à 2 264 millions deuros. Cette baisse du chiffre daffaires reflète une diminution des ventes en Europe (-4,4%, à 816 millions deuros), le début de la concurrence des génériques de Renvela®/Renagel® aux États-Unis et limpact de la concurrence des génériques de Plavix® au Japon, qui ont plus que compensé la solide performance des Marchés Émergents (+4,4%, à 926 millions deuros). Sur les neuf premiers mois, le chiffre d’affaires des Produits de prescription établis a été de 7 463 millions deuros, en recul de 2,7%

Les ventes de Lovenox® ont enregistré un recul de 5,4%, à 370 millions d’euros au troisième trimestre, traduisant une concurrence accrue en Europe (-10,9%, à 220 millions d’euros) qui a plus que compensé la bonne performance des Marchés Émergents (+2,5%, à 112 millions d’euros). En septembre, des biosimilaires sont devenus disponibles en Grande-Bretagne ainsi qu’en Allemagne. Sur les neuf premiers mois, les ventes de Lovenox® se sont établies à 1 187 millions d’euros, en baisse de 1,9%.

Au troisième trimestre, le chiffre daffaires de Plavix® sest établi à 358 millions deuros, soit une baisse de 4,7% imputable à la concurrence des génériques au Japon depuis juin 2015 (ventes de Plavix® au Japon : -31,8%, à 53 millions deuros). Dans les Marchés émergents, les ventes de Plavix® ont atteint 254 millions deuros, soit une hausse de 5,0% soutenue par la Chine. Sur les neuf premiers mois, les ventes de Plavix® ont totalisé 1 123 millions d’euros, soit une baisse de 2,3%.

Au troisième trimestre, le chiffre daffaires de Renvela®/Renagel® a été de 153 millions deuros, soit une baisse de 35,1% due à la concurrence des génériques aux États-Unis (-42,7%, à 112 millions deuros). En octobre, Sanofi a lancé un générique homologué de Renvela®/Renagel® aux États-Unis. En Europe, les ventes de Renvela®/Renagel® ont reculé de 10,0% au troisième trimestre, à 18 millions deuros, également en raison de la concurrence des génériques. Sur les 9 premiers mois, le chiffre d’affaires de Renvela®/Renagel® a reculé de 6,7%, à 647 millions d’euros.

Le chiffre d’affaires dAprovel®/Avapro® sest établi à 150 millions deuros, soit un recul de 9,8% dû à la baisse des ventes à notre partenaire au Japon, qui a compensé la croissance enregistrée en Chine. Sur les neuf premiers mois, le chiffre d’affaires dAprovel®/Avapro® a atteint 533 millions d’euros, soit une hausse de 4,1%.

Santé Grand Public

Les ventes des produits de Santé Grand Public par région et par catégorie sont consultables en Annexe 1.

 

Chiffre d’affaires (en M€)

T3 2017

Var.
(TCC)

Var.
à TCC/PC*

9M 2017

Var.
(TCC)

Var.
à TCC/PC*

Allergie, toux et rhume

264

+52,8%

-4,8%

933

+52,3%

+3,0%

   dont Allegra®

87

-2,1%

-2,1%

338

+0,9%

+0,9%

   dont Muscosolvan®

32

na

na

85

na

na

   dont Xyzal®

7

58

Douleur

309

+50,5%

+7,0%

930

+44,0%

+5,1%

   dont Doliprane®

72

+5,8%

+5,8%

228

+3,1%

+3,1%

   dont Buscopan®

60

na

na

140

na

na

Santé digestive

220

+97,4%

+2,7%

688

+77,8%

-1,3%

   dont Dulcolax®

52

na

na

155

na

na

   dont Enterogermina®

38

+2,6%

+2,6%

127

+3,3%

+3,3%

   dont Essentiale®

31

+6,9%

+6,9%

106

0,0%

0,0%

   dont Zantac®

31

na

na

88

na

na

Suppléments nutritionnels

162

+38,0%

-5,1%

496

+42,5%

-2,6%

   dont Pharmaton®

29

na

na

77

na

na

Autres

177

+14,3%

+4,5%

589

+12,5%

+3,4%

   dont Gold Bond®

45

+9,1%

+9,1%

145

+5,1%

+5,1%

Total de la franchise Santé Grand Public

1 132

+48,5%

+1,0%

3 636

+44,5%

+2,0%

*PC : périmètre constant

Au troisième trimestre, le chiffre daffaires des produits de Santé Grand Public a atteint 1 132 millions deuros, soit une progression de 48,5% reflétant lacquisition de lactivité Santé Grand Public de Boehringer Ingelheim le 1er janvier 2017. À périmètre constant, les ventes Santé Grand Public de Sanofi ont augmenté de 1,0% au cours du troisième trimestre, soutenues par les Marchés Émergents (+6,7%, à 411 millions deuros) et atténuées par une baisse des ventes en Europe (-1,2%, à 321 millions deuros) et aux États-Unis (-3,8%, à 241 millions deuros). Sur les neuf premiers mois et à périmètre constant, les ventes Santé Grand Public ont progressé de 2,0%, à 3 636 millions d’euros.

En Europe, le chiffre d’affaires de lactivité Santé Grand Public a augmenté de 65,1%, à 321 millions d’euros au troisième trimestre. À périmètre constant, ce chiffre daffaires a reculé de 1,2% en raison dune baisse des ventes de produits contre lallergie, la toux et le rhume (-9,0%), qui a compensé la croissance de lactivité Douleur (+5,3%). Sur les neuf premiers mois, le chiffre d’affaires à périmètre constant de lactivité Santé Grand Public en Europe a progressé de 0,7%, à 1 035 millions d’euros.

Aux États-Unis, les ventes des produits de Santé Grand Public au troisième trimestre ont augmenté de 17,6%, à 241 millions deuros. À périmètre constant, les ventes de Santé Grand Public ont reculé de 3,8% en raison dune concurrence accrue des marques distributeurs dans cette catégorie notamment pour Nasacort®. Au troisième trimestre, les ventes de Xyzal® Allergy 24HR (autorisé en vente libre en février pour soulager les symptômes associés aux allergies saisonnières et annuelles) ont atteint 7 millions deuros. Au troisième trimestre, les ventes de la catégorie Santé digestive ont diminué de 7,4% reflétant la baisse des ventes de Zantac®. Aux États-Unis, à périmètre constant, les ventes des produits de Santé Grand Public sur les neuf premiers mois ont augmenté de 0,6%, à 882 millions deuros.

Dans les Marchés Émergents, le chiffre d’affaires de lactivité Santé Grand Public au troisième trimestre a progressé de 37,5%, à 411 millions d’euros. À périmètre constant, les ventes de lactivité Santé Grand Public ont augmenté de 6,7% reflétant la poursuite de lamélioration de lactivité en Russie. Sur les neuf premiers mois, ce chiffre daffaires a progressé de 4,3% à 1 216 millions d’euros à périmètre constant.

Génériques

Au troisième trimestre, le chiffre d’affaires des Génériques sest établi à 433 millions deuros, soit un recul de 0,9% sous leffet de la baisse des ventes en Europe (-7,1%, à 183 millions deuros). Sur les 9 premiers mois de lannée, le chiffre d’affaires de l’activité Génériques a été de 1 343 millions d’euros, en recul de 3,7%.

Vaccins

 

Chiffre d’affaires (en M€)

T3 2017

Var.
(TCC)

Var.
à TCC/PC*

9M 2017

Var.
(TCC)

Var.
à TCC/PC*

Vaccins Polio/Coqueluche/Hib

(Hexaxim® / Hexyon® Pentacel®, Pentaxim® et Imovax® inclus)

433

+38,6%

+20,7%

1 334

+40,4%

+29,5%

Vaccins Méningite/Pneumonie

(Menactra® inclus)

252

+3,9%

+3,5%

542

+6,4%

+6,2%

Vaccins Rappels adultes (Adacel® inclus)

143

+42,3%

+26,5%

337

+18,1%

0,0%

Vaccins pour voyageurs et autres vaccins endémiques

114

+53,2%

+34,1%

333

+28,0%

+12,8%

Vaccins grippe

(Vaxigrip®, Fluzone HD® & Fluzone® inclus)

951

+1,0%

+1,8%

1 087

+2,4%

+3,2%

Dengvaxia®

4

-90,0%

-90,0%

22

-56,0%

-56,0%

Autres vaccins

19

-16,0%

-12,5%

61

+10,9%

+8,9%

Total Vaccins

1 916

+11,0%

+7,2%

3 716

+17,0%

+11,4%

*PC : périmètre constant

Au troisième trimestre, le chiffre daffaires des Vaccins a atteint 1 916 millions deuros, soit une hausse de 11,0% reflétant la dissolution de la co-entreprise Sanofi Pasteur MSD en Europe au 31 décembre 2016. À périmètre constant, le chiffre daffaires des Vaccins a enregistré une hausse de 7,2% principalement portée par les performances de la franchise Polio/Coqueluche/Hib. Aux États-Unis, le chiffre daffaires des Vaccins a augmenté de 5,5%, à 1 263 millions deuros. Dans les Marchés Émergents, les ventes ont progressé de 11,9%, à 374 millions d’euros. En Europe, les ventes de Vaccins ont totalisé 199 millions deuros, soit une hausse de 68,9% et de 9,8% à périmètre constant. Sur les neuf premiers mois, les ventes de Vaccins ont progressé de 11,4% à périmètre constant, à 3 716 millions deuros.

Au troisième trimestre, les ventes des Vaccins Polio/Coqueluche/Hib (PPH) ont atteint 433 millions deuros, en hausse de 38,6%. À périmètre constant, les ventes de la franchise PPH ont augmenté de 20,7%, reflétant l’augmentation des ventes de Pentaxim® en Chine, les bonnes performances de Pentacel® aux États-Unis ainsi que dHexaxim® en Europe et dans les Marchés Émergents. Sur les neuf premiers mois, à périmètre constant, les ventes des Vaccins Polio/Coqueluche/Hib ont atteint 1 334 millions deuros, en hausse de 29,5%. 

Au troisième trimestre et sur les neuf premiers mois, les ventes de Menactra® ont progressé de respectivement 8,3%, à 250 millions deuros, et 10,0%, à 521 millions deuros.

Au troisième trimestre, le chiffre daffaires des Vaccins contre la grippe a atteint 951 millions deuros, soit une hausse de 1,8% à périmètre constant (+1,0% àTCC) reflétant lenvironnement concurrentiel ainsi qu’un taux de pénétration élevé de Fluzone® HD chez les personnes de plus de 65 ans. Le vaccin quadrivalent contre la grippe VaxigripTetraa été lancé dans plusieurs pays en dehors des Etats-Unis. Sur les neuf premiers mois, le chiffre d’affaires des Vaccins contre la grippe a atteint 1 087 millions d’euros, en hausse de 3,2% à périmètre constant.

En août, l’acquisition de la société Protein Sciences a été finalisée. Avec cette acquisition, Sanofi Pasteur ajoute Flublok® à son portefeuille de vaccins antigrippaux. Flublok® est le seul vaccin antigrippal à base de protéines recombinantes homologué par la FDA des États-Unis. Dans une étude clinique récente menée chez des adultes de 50 ans et plus, Flublok® QIV a démontré une réduction de 30% de l’incidence de la grippe confirmée en laboratoire (par rapport au comparateur).  

Au troisième trimestre, les ventes de Vaccins Rappels adultes se sont élevées à 143 millions d’euros, soit une hausse de 42,3% ou de 26,5% à périmètre constant sous l’effet d’Adacel® aux États-Unis et de l’amélioration des approvisionnements de Repevax® en Europe. Sur les neuf premiers mois, les ventes des Vaccins Rappels adultes ont été stables à périmètre constant, à 337 millions d’euros.

Au troisième trimestre, le chiffre d’affaires des Vaccins pour voyageurs et autres vaccins endémiques a atteint 114 millions d’euros, soit une hausse de 53,2% ou de 34,1% à périmètre constant reflétant l’amélioration de l’approvisionnement des vaccins contre la rage et lhépatite A. Sur les neuf premiers mois, le chiffre d’affaires des Vaccins pour voyageurs et autres vaccins endémiques a atteint 333 millions deuros, en hausse de 12,8% à périmètre constant.

Le chiffre d’affaires de Dengvaxia® sest établi à 4 millions d’euros au troisième trimestre et 22 millions d’euros sur les neuf premiers mois. Cette performance résulte de la difficulté à mettre en œuvre opérationnellement de vastes programmes publics de vaccination dans un environnement politique et économique difficile, et dans un contexte de faible incidence de la maladie en particulier en Amérique latine.

 

Chiffre d’affaires de Sanofi par zones géographiques

 

Chiffre d’affaires de Sanofi (en M€)

T3 2017

Var.
(TCC)

Var.

(TCC/PC)

9M 2017

Var.
(TCC)

Var.

(TCC/PC)

États-Unis

3 442

-2,4%

-3,7%

9 004

-0,5%

-2,0%

Marchés Émergents(a)

2 517

+11,4%

+7,3%

7 689

+10,9%

+7,4%

  dont l’Amérique latine

676

+9,0%

+1,6%

2 081

+12,1%

+5,3%

  dont lAsie (Asie du Sud incluse(b))

941

+10,9%

+9,5%

2 858

+12,0%

+10,6%

  dont l’Afrique et le Moyen-Orient

572

+7,8%

+4,0%

1 744

+4,8%

+1,6%

  dont l’Eurasie(c)

303

+32,1%

+25,5%

913

+21,3%

+16,8%

Europe(d)

2 297

+8,2%

-1,6%

7 058

+8,4%

-0,3%

Reste du monde(e)

797

+9,1%

-3,1%

2 613

+11,4%

-0,7%

  dont le Japon

386

+6,8%

-12,0%

1 387

+12,3%

-6,7%

Chiffre d’affaires total

9 053

+4,7%

-0,2%

26 364

+6,2%

+1,2%

*PC : périmètre constant

(a)   Monde hors États-Unis, Canada, Europe de lOuest et Europe de lEst (hors Eurasie), Japon, Corée du Sud, Australie, Nouvelle-Zélande et Puerto Rico

(b)   Inde, Bangladesh et Sri Lanka

(c)   Russie, Ukraine, Géorgie, Biélorussie, Arménie et Turquie

(d)   Europe de l’Ouest + Europe de l’Est (sauf Eurasie)

(e)   Japon, Corée du Sud, Canada, Australie, Nouvelle-Zélande et Puerto Rico

 

Les ventes du troisième trimestre aux États-Unis ont atteint 3 442 millions d’euros, soit un recul de 2,4% ou 3,7% à périmètre constant. Elles ont été impactées par la baisse des ventes de la franchise Diabète (-22,4%) et par la concurrence des génériques de Renvela®/Renagel®, qui ont été partiellement compensées par les performances de la franchise Sclérose en plaques (+16,5%) et des Vaccins (+5,5%) ainsi que par le lancement de Dupixent®. Aux États-Unis, à périmètre constant, les ventes sur les neuf premiers mois ont baissé de 2,0%, à 9 004 millions deuros.

Au troisième trimestre, le chiffre d’affaires a atteint 2 517 millions deuros dans les Marchés Émergents, soit une hausse de 11,4% ou 7,3% à périmètre constant sous leffet des performances des franchises Vaccins (+11,6%), Produits de prescription établis (+4,3%), et Diabète (+17,3%). En Asie, le chiffre daffaires du troisième trimestre sest élevé à 941 millions deuros, soit une hausse de 10,9% (+9,5% à périmètre constant) reflétant la solide performance de la Chine (+12,3% à périmètre constant, à 546 millions deuros) soutenue par la reprise des ventes de Vaccins ainsi que la croissance des Produits de prescription établis et de la franchise Diabète. En Amérique latine, le chiffre d’affaires du troisième trimestre a atteint 676 millions deuros, soit une progression de 9,0% (+1,6% à périmètre constant). Au troisième trimestre, le chiffre d’affaires du Brésil a été de 269 millions d’euros, soit un recul de 3,8% à périmètre constant dû à une baisse des ventes de la franchise Maladies Rares résultant de la séquence d’approvisionnement et de la diminution des ventes de Dengvaxia®. Dans la région Eurasie, le chiffre daffaires du troisième trimestre a atteint 303 millions d’euros, soit une hausse de 32,1% (+25,5% à périmètre constant) portée par une forte croissance en Russie et en Turquie. En Russie, le chiffre d’affaires du trimestre sest établi à 158 millions deuros, soit une hausse de 43,4% (+32,2% à périmètre constant) portée par la Santé Grand Public et les Vaccins. En Afrique et au Moyen-Orient, les ventes se sont élevées à 572 millions d’euros, soit une hausse de 7,8% (+4,0% à périmètre constant). Dans les Marchés Émergents, à périmètre constant, le chiffre d’affaires sur les neuf premiers mois a progressé de 7,4%, à 7 689 millions d’euros.

En Europe, le chiffre d’affaires du troisième trimestre s’est élevé à 2 297 millions d’euros, en hausse de 8,2% ou en baisse de 1,6% à périmètre constant, reflétant la baisse des ventes des franchises Lovenox® (-10,9%), Diabète (-3,1%) et Génériques (-7,1%), qui n’a pas été entièrement compensée par la performance des franchises Sclérose en plaques (+14,3%) et Vaccins (+9,8%). En Europe, le chiffre d’affaires sur les neuf premiers mois a reculé de 0,3%, à 7 058 millions d’euros à périmètre constant.

Au Japon, le chiffre d’affaires du troisième trimestre a progressé de 6,8%, à 386 millions d’euros. À périmètre constant, le chiffre d’affaires du Japon a reculé de 12,0% sous l’impact de la concurrence des génériques de Plavix®  ainsi que de la baisse des ventes d’Aprovel® et des Vaccins. Au Japon, le chiffre d’affaires des neuf premiers mois a reculé de 6,7% à périmètre constant, à 1 387 millions d’euros.

Recherche et Développement : Mise à jour

 

Le portefeuille de R&D de Sanofi se trouve en Annexe 6

 

Mise à jour règlementaire

Depuis la publication des résultats du deuxième trimestre 2017, le 31 juillet, les évolutions au niveau règlementaire ont été les suivantes :

  • En septembre, la Commission européenne a accordé une autorisation de mise sur le marché à Dupixent® (dupilumab) dans le traitement de la dermatite atopique modérée à sévère de l’adulte nécéssitant un traitement systémique.
  • La Federal Drug Administration (FDA) des États-Unis a accordé en septembre la désignation de « Découverte capitale » (ou Breakthrough Therapy) au cemiplimab (REGN2810/SAR439684) dans le traitement du carcinome épidermoïde cutané (CEC) métastatique et du CEC non résécable localement avancé de l’adulte. Le cemiplimab est un anticorps monoclonal humain expérimental ciblant la protéine PD-1, développé par Sanofi et Regeneron.
  • En septembre, la FDA a octroyé une autorisation de mise sur le marché conditionnelle (« tentative approval ») pour Admelog® (insuline lispro) 100 unités/mL, une insuline analogue à action rapide. Sanofi a soumis une demande d’approbation avec une certification au titre du paragraphe IV. Eli Lilly n’a pas poursuivi Sanofi dans le délai de 45 jours prévu par le « Hatch-Waxman Act ». Sanofi travaille actuellement avec la FDA afin d’obtenir l’autorisation finale de mise sur le marché d’Admelog® aux Etats-Unis.

Fin octobre 2017, le portefeuille de R&D de Sanofi comprenait 44 nouvelles entités moléculaires pharmaceutiques (hors gestion du cycle de vie) et candidats vaccins en phase de développement clinique, dont 13 sont en phase 3 ou ont fait l’objet de demandes d’autorisation de mise sur le marché auprès des autorités réglementaires.

Mise à jour du portefeuille

Phase 3 :

  • Sanofi et Regeneron ont annoncé en octobre que l’étude expérimentale de phase 3, LIBERTY ASTHMA VENTURE, évaluant dupilumab dans le traitement de l’asthme sévère corticodépendant de l’adulte et de l’adolescent a atteint son critère d’évaluation primaire et ses principaux critères d’évaluation secondaires. Cette étude a montré que dupilumab permet de réduire significativement le recours aux corticoïdes, les crises d’asthme, et d’améliorer la fonction respiratoire.
  • En septembre, Sanofi et Alnylam ont annoncé les premiers résultats positifs de l’étude de phase 3 APOLLO consacrée au patisiran dans le traitement de la polyneuropathie amyloïde familiale à la transthyrétine. Cette étude a atteint son critère d’évaluation principal et l’ensemble de ses critères d’évaluation secondaires.
  • Sanofi et Regeneron ont annoncé en septembre les résultats positifs de l’étude de phase 3 CAFÉ consacrée à Dupixent® dans le traitement de la dermatite atopique modérée à sévère de l’adulte inadéquatement contrôlé par cyclosporine A (un agent immunosuppresseur à large spectre) ou présentant une intolérance ou une contre-indication à ce médicament. Les résultats de cette étude ont été présentés au congrès de l’Académie européenne de dermatologie et de vénérologie (EADV).
  • Sanofi et Regeneron ont également annoncé en septembre que l’étude pivot de phase 3 LIBERTY ASTHMA QUEST, consacrée au dupilumab et menée auprès d’une vaste population de patients souffrant d’asthme persistant non contrôlé, a atteint ses deux critères d’évaluation principaux. Le dupilumab, en complément des traitements standards, a permis de réduire le nombre de crises d’asthme sévères (exacerbations asthmatiques) et d’améliorer la fonction respiratoire.
  • Le partenaire de Sanofi, Alnylam, a annoncé en septembre avoir suspendu l’administration du fitusiran dans toutes les études qui lui sont actuellement consacrées en attendant l’examen approfondi d’un signal de pharmacovigilance (un événement thrombotique fatal survenu chez un patient atteint d’hémophilie A sans inhibiteurs, inclus dans l’étude de prolongation en ouvert de phase 2 portant sur le fitusiran) et l’élaboration d’une stratégie d’atténuation des risques. En tenant compte du profil bénéfice-risque global du fitusiran, Alnylam a l’intention de reprendre l’administration du médicament dès que cela sera possible, sous réserve de l’accord des autorités réglementaires concernées et après que des modifications appropriées auront été apportées au protocole des études afin de renforcer le suivi de la sécurité des patients déjà en place.
  • Le SAR341402, une insuline à action rapide, est entré en phase 3.
  • Le cemiplimab, un inhibiteur PD1, est entré en phase 3 dans le traitement en deuxième intention du cancer du col de l’utérus.

Phase 2 :

  • Les résultats positifs d’une étude de phase 2 consacrée au dupilumab dans le traitement de l’oesophagite à éosinophiles de l’adulte ont été présentés en octobre au Congrès mondial de gastro-entérologie (WCOG). Dans le cadre de cette étude, les patients traités par dupilumab une fois par semaine ont fait état d’une amélioration significative de leur déglutition comparativement au groupe placebo.
  • SAR407899, un inhibiteur de la Rho kinase, est entré en phase 2a dans le traitement de l’angor microvasculaire.
  • Sanofi a décidé d’arrêter le développement du SAR156597 dans la fibrose pulmonaire idiopathique.

 

Phase 1 :

  • Sanofi a annoncé son intention de ne pas poursuivre le développement du candidat vaccin Zika ou d’acquérir des droits de l’Institut de Recherche de l’Armée Walter Reed, à la suite de la décision du BARDA (Biomedical Advanced Research and Development Authority) de déroger à son contrat avec Sanofi Pasteur pour financer la production et le développement clinique d’un vaccin Zika inactivé.

Résultats financiers du troisième trimestre et des neuf premiers mois de 2017(9)

 

Résultat net des activités(9)

Au troisième trimestre 2017, Sanofi a enregistré un chiffre d’affaires de 9 053 millions d’euros, soit une progression de 0,3% (+4,7% à TCC). Sur les neuf premiers mois de l’année, le chiffre d’affaires s’est établi à 26 364 millions d’euros, en progression de 5,7% à données publiées (+6,2% à TCC).

Au troisième trimestre, les autres revenus ont augmenté de 27,3% (+33,3% à TCC) pour atteindre 340 millions deuros dont 268 millions deuros de ventes de produits non-Sanofi distribués par VaxServe (+49,5% à TCC). Sur les neuf premiers mois, les autres revenus ont augmenté de 48,9% (+49,7% à TCC) à 859 millions d’euros dont 636 millions d’euros générés par VaxServe (+77,5% à TCC).

La marge brute au troisième trimestre a augmenté de 0,3%, à 6 540 millions deuros (+5,0% à TCC). À TCC et PC*, la marge brute a augmenté de 0,2%. Le ratio de marge brute a été stable, à 72,2%, par rapport au troisième trimestre 2016. Limpact positif des performances des franchises Vaccins et Immunologie ainsi que de la Chine a été compensé par la baisse des prix nets du Diabète aux États-Unis et par des effets de change défavorables. Au troisième trimestre, le ratio de marge brute de lactivité pharmaceutique a atteint 72,8%, soit une baisse de 0,5 point de pourcentage, et le ratio de marge brute de lactivité Vaccins a progressé de 2,6 points de pourcentage pour atteindre 70,3%. Sur les neuf premiers mois de 2017, le ratio de marge brute a progressé de 0,3 point de pourcentage, à 71,6%, par rapport à la même période de 2016. Sanofi anticipe un ratio de marge brute compris entre 70% et 71% à TCC en 2017

Au troisième trimestre, les dépenses de Recherche et Développement (R&D) ont augmenté de 9,8% (+12,9% à TCC), à 1 341 millions deuros. À TCC et PC*, les dépenses de R&D ont progressé de 10,7%, reflétant principalement laugmentation des dépenses pour les programmes de développement en immuno-oncologie et pour la sotagliflozine ainsi qu’une faible base de comparaison. Sur les neuf premiers mois, les dépenses de R&D ont augmenté de 7,3%, à 4 008 millions d’euros (+7,3% à TCC et +5,3 % à TCC et PC*).

Au troisième trimestre, les frais commerciaux et généraux ont augmenté de 1,8% (+5,9% à TCC), à 2 314 millions d’euros. À TCC et PC*, les frais commerciaux et généraux ont reculé de 2,1%, reflétant principalement l’effet croissant des économies de coûts. Malgré les coûts de lancement liés à la franchise Immunologie, les frais commerciaux ont légèrement diminué à TCC et PC* sous l’effet de la baisse des dépenses commerciales aux États-Unis, liées au Diabète ainsi qu’à de nouvelles économies. Au troisième trimestre 2017, le ratio des frais commerciaux et généraux sur le chiffre d’affaires a été de 25,6%, soit une progression de 0,4 point de pourcentage par rapport au troisième trimestre 2016. Sur les neuf premiers mois, les frais généraux et commerciaux ont augmenté de 6,9%, à 7 360 millions (+7,1% à TCC et -0,4% à TCC et PC*). Sur les neuf premiers mois de 2017, le ratio des frais généraux et commerciaux sur le chiffre d’affaires a été de 27,9%, soit une augmentation de 0,3 point de pourcentage comparativement à la même période de 2016.

(9) Voir lAnnexe 3 pour le compte de résultats consolidés du troisième trimestre et des neuf premiers mois de 2017 ; voir l’Annexe 8 pour les définitions des indicateurs financiers et l’Annexe 4 pour le passage du résultat net IFRS publié au résultat net des activités.

*Ajusté pour la Santé Grand Public de BI ainsi que l’arrêt de SPMSD et autres.

Au troisième trimestre de 2017, les autres produits d’exploitation nets de charges ont représenté 16 millions d’euros contre -119 millions d’euros à la même période de 2016. Au troisième trimestre 2017, ils intègrent un revenu de 68 millions d’euros généré par une plus-value ainsi que par le règlement d’un litige. Sur les neuf premiers mois de 2017, les autres produits d’exploitation nets de charge ont été de 118 millions d’euros contre -49 millions d’euros sur la même période en 2016.

Au troisième trimestre 2017, la contribution des sociétés mises en équivalence a été de 40 millions d’euros contre 71 millions d’euros au troisième trimestre 2016. La contribution des sociétés mises en équivalence inclut la quote-part de résultat liée à la participation dans Regeneron. Au troisième trimestre 2016, cette contribution comprenait également la quote-part de résultat dans Sanofi Pasteur MSD (29 millions d’euros). Sur les neuf premiers mois de 2017, la contribution des sociétés mises en équivalence sest établie à 121 millions d’euros contre 124 millions d’euros sur la même période en 2016.

Au troisième trimestre 2017, la part attribuable aux intérêts non contrôlants a été de -30 millions d’euros contre
-31 millions d’euros au troisième trimestre 2016. Sur les neuf premiers mois, cette part a été de -95 millions d’euros contre -81 millions d’euros sur la même période en 2016.

Au troisième trimestre, le résultat opérationnel des activités a reculé de 1,2%, à 2 911 millions d’euros. À TCC, le résultat opérationnel des activités a augmenté de 5,1%. À TCC et PC*, le résultat opérationnel des activités a augmenté de 1,7%. Le ratio du résultat opérationnel des activités sur le chiffre d’affaires a été de 32,2%, soit un recul de 0,4 point de pourcentage par rapport à la même période de 2016. Au troisième trimestre, le ratio du résultat opérationnel de l’activité pharmaceutique a atteint 27,4%, en baisse de 1,2 point de pourcentage, et celui de l’activité Vaccins a augmenté de 0,4 point de pourcentage à 51,1%. Sur les neuf premiers mois, le résultat opérationnel des activités a totalisé 7 652 millions d’euros, soit une progression de 6,9% (+8,0% à TCC). À TCC et PC*, le résultat opérationnel des activités a augmenté de 4,1%. Sur les neuf premiers mois de 2017, le ratio du résultat opérationnel des activités sur le chiffre d’affaires a été de 29,0%, soit une progression de 0,3 point de pourcentage.

Au troisième trimestre, les charges financières nettes de produits se sont établies à 77 millions d’euros contre 83 millions d’euros au troisième trimestre 2016. Sur les neuf premiers mois, les charges financières nettes ont totalisé 200 millions d’euros contre 274 millions d’euros sur la même période en 2016.

Au troisième trimestre (et sur les neuf premiers mois), le taux d’imposition effectif a été de 24,5% contre 23,3% au troisième trimestre 2016.

Au troisième trimestre, le résultat net des activités(9) a reculé de 6,9%, à 2 141 millions d’euros (-1,1% à TCC). Le ratio du résultat net des activités sur le chiffre d’affaires a été de 23,6%, soit un recul de 0,8 point de pourcentage par rapport à la même période de 2016 (hors Santé animale). Sur les neuf premiers mois, le résultat net des activités a reculé de 1,2%, à 5 632 millions d’euros (-0,3% à TCC). Le ratio du résultat net des activités sur le chiffre d’affaires a été de 21,4%, soit une augmentation de 0,1 point de pourcentage par rapport aux neuf premiers mois de 2016 (hors Santé animale).

Au troisième trimestre 2017, le bénéfice net par action(9) (BNPA) des activités sest établi à 1,71 euro, soit un recul de 4,5% à données publiées et une progression de 1,1% à TCC. Au troisième trimestre 2017, le nombre moyen d’actions en circulation a été de 1 254,3 millions contre 1 288,5 millions au troisième trimestre 2016.

Sur les neuf premiers mois de 2017, le bénéfice net par action(9) des activités a atteint 4,48 euros, soit une progression de 1,1% à données publiées et de 2,0% à TCC. Sur les neuf premiers mois de 2017, le nombre moyen dactions en circulation a été de 1 258,3 millions contre 1 287,9 millions sur la même période en 2016.

 

Perspectives 2017

Sanofi confirme ses perspectives de BNPA des activités(9) à globalement stable à TCC pour l’ensemble de 2017, sauf événements majeurs défavorables imprévus. L’effet des changes sur le BNPA des activités 2017 est estimé entre -1% et -2% en appliquant les taux moyens de septembre 2017 au quatrième trimestre.

 (9) Voir l’Annexe 3 pour le compte de résultats consolidés du troisième trimestre et du premier semestre 2017; voir l’Annexe 8 pour les définitions des indicateurs financiers et l’Annexe 4 pour le passage du résultat net IFRS publié au résultat net des activités.

*Ajusté pour la Santé Grand Public de BI et l’arrêt de SPMSD et autres.

Passage du résultat net IFRS publié au résultat net des activités (voir Annexe 4)

Sur les neuf premiers mois de 2017, le résultat net IFRS a été de 8 305 millions d’euros reflétant l’acquisition de l’activité Santé Grand Public de Boehringer Ingelheim et la consolidation de l’activité vaccins de Sanofi en Europe. Les principaux éléments exclus du résultat net des activités sont :

  • Une plus-value nette de 4 484 millions d’euros liée à la cession de la Santé animale.
  • Une charge d’amortissement des immobilisations incorporelles de 1 424 millions d’euros, liée d’une part à la mise à leur juste valeur lors de l’acquisition de sociétés (principalement Aventis, pour un montant de 285 millions d’euros, Genzyme pour un montant de 658 millions d’euros et l’activité Santé Grand Public de Boehringer Ingelheim pour 188 millions d’euros) et d’autre part liée aux immobilisations incorporelles acquises (licences/produits, pour un montant de 105 millions d’euros). Au troisième trimestre, il a été enregistré une charge d’amortissement des immobilisations incorporelles de 434 millions d’euros, liée d’une part à la mise à leur juste valeur lors de l’acquisition de sociétés (principalement Aventis, pour un montant de 81 millions d’euros, Genzyme, pour un montant de 200 millions d’euros et l’activité Santé Grand Public de Boehringer Ingelheim pour 55 millions d’euros) et d’autre part liée aux immobilisations incorporelles acquises (licences/produits, pour un montant de 34 millions d’euros). Ces éléments n’ont pas d’impact sur la trésorerie de Sanofi.
  • Une dépréciation des immobilisations incorporelles de 31 millions d’euros (dont 19 millions d’euros au troisième trimestre). Cet élément n’a pas d’impact sur la trésorerie de Sanofi.
  • Une charge de 174 millions d’euros (dont 74 millions d’euros au troisième trimestre) reflétant principalement une augmentation des paiements éventuels dus à Bayer relatifs à Lemtrada® (charge de 86 millions d’euros dont 2 millions d’euros au troisième trimestre) et à la dissolution de la joint-venture Sanofi Pasteur MSD (75 millions d’euros au troisième trimestre).
  • Une charge de 176 millions d’euros liée à l’effet sur les stocks de l’acquisition de l’activité Santé Grand Public de Boehringer Ingelheim et de la dissolution de la joint-venture Sanofi Pasteur MSD.
  • 613 millions d’euros de coûts de restructuration et assimilés (dont 249 millions d’euros au troisième trimestre) principalement liés à la simplification de l’organisation et à la rationalisation des Affaires industrielles.
  • 909 millions d’euros d’impact fiscal lié aux éléments susmentionnés, dont 467 millions d’euros d’impôts différés liés à la charge d’amortissement des immobilisations incorporelles, 216 millions d’euros liés aux coûts de restructuration et assimilés, 56 millions d’euros liés à l’impact des acquisitions sur les stocks et 33 millions d’euros liés à l’augmentation de la juste valeur des compléments de prix et des paiements éventuels. Au troisième trimestre, l’impact fiscal lié aux éléments susmentionnés a été de 281 millions d’euros, dont 134 millions d’euros d’impôts différés liés à la charge d’amortissement des immobilisations incorporelles et 90 millions d’euros liés aux coûts de restructuration et assimilés (voir Annexe 4).
  • 111 millions d’euros de taxe sur les dividendes versés aux actionnaires de Sanofi.

Le 6 octobre 2017, le Conseil Constitutionnel a déclaré contraire à la Constitution la contribution additionnelle de 3% due sur les dividendes versés en numéraire depuis août 2012. L’entreprise tirera les conséquences comptables de cette décision et des mesures adoptées en loi de finances au quatrième trimestre 2017.

  • Au niveau de la contribution des sociétés mises en équivalence, une charge de 41 millions d’euros (dont un revenu de 2 millions d’euros au troisième trimestre) après impôt liée aux charges associées à l’impact des acquisitions sur les sociétés mises en équivalence et les joint-ventures.

Allocation du capital

Sur les neuf premiers mois de 2017, Sanofi a généré un cash-flow opérationnel de 4 156 millions d’euros après prise en compte des acquisitions d’immobilisations corporelles de 1 009 millions d’euros et d’une augmentation du besoin en fonds de roulement de 1 460 millions d’euros. Ce cash-flow opérationnel a permis de financer les acquisitions et partenariats nets des cessions (924 millions d’euros) ainsi que les coûts de restructuration et assimilés (621 millions d’euros). L’échange entre l’activité Santé Grand Public de Boehringer Ingelheim et l’activité Santé animale de Sanofi (Merial) a généré un cash-flow net de 4 062 millions d’euros, utilisé partiellement pour financer les rachats d’actions (2 158 millions d’euros). La dette nette a baissé, passant de 8 206 millions d’euros au 31 décembre 2016, à 6 961 millions d’euros à fin septembre (montant net de 9 887 millions d’euros de trésorerie et équivalents de trésorerie).

Déclarations prospectives

Ce communiqué contient des déclarations prospectives. Ces déclarations ne constituent pas des faits historiques. Ces déclarations comprennent des projections et des estimations concernant la mise sur le marché et autre potentiel de ce produit, ou concernant les recettes futures envisagées pour ce produit. Ces déclarations prospectives peuvent souvent être identifiées par les mots « s’attendre à », « anticiper », « croire », « avoir l’intention de », « estimer », « planifier » ou « espérer», ainsi que par d’autres termes similaires. Bien que la direction de Sanofi estime que ces déclarations prospectives sont raisonnables, les investisseurs sont alertés sur le fait que ces déclarations prospectives sont soumises à de nombreux risques et incertitudes, difficilement prévisibles et généralement en dehors du contrôle de Sanofi, qui peuvent impliquer que les résultats et événements effectifs réalisés diffèrent significativement de ceux qui sont exprimés, induits ou prévus dans les informations et déclarations prospectives. Ces risques et incertitudes comprennent notamment les actions et contretemps réglementaires inattendus, ou généralement des réglementations étatiques, qui peuvent affecter la disponibilité ou le potentiel commercial de ce produit, l’absence de garantie que ce produit sera un succès commercial, les incertitudes inhérentes à la recherche et développement, les futures données cliniques et l’analyse des données cliniques existantes relatives à ce produit, y compris postérieures à la mise sur le marché, les problèmes inattendus de sécurité, de qualité ou de production, la concurrence de manière générale, les risques associés à la propriété intellectuelle, à tout litige futur en la matière et à l’issue de ces litiges, la volatilité des conditions économiques, ainsi que les risques qui sont développés ou identifiés dans les documents publics déposés par Sanofi auprès de l’AMF et de la SEC, y compris ceux énumérés dans les rubriques « Facteurs de risque » et « Déclarations prospectives » du document de référence 2016 de Sanofi, qui a été déposé auprès de l’AMF ainsi que dans les rubriques « Risk Factors » et « Cautionary Statement Concerning Forward-Looking Statements » du rapport annuel 2016 sur Form 20-F de Sanofi, qui a été déposé auprès de la SEC. Sanofi ne prend aucun engagement de mettre à jour les informations et déclarations prospectives sous réserve de la réglementation applicable notamment les articles 223-1 et suivants du règlement général de l’Autorité des marchés financiers.

Annexes

Liste des annexes

 

Annexe 1 : 

Troisième trimestre et neuf premiers mois 2017 – Chiffre d’affaires consolidé par GBU, par franchise, par produit et zone géographique

 

Annexe 2 :

Résultat net des activités du troisième trimestre et des neuf premiers mois 2017

 

 

Annexe 3 :

Compte de résultats consolidés du troisième trimestre et des neuf premiers mois 2017

 

Annexe 4 :

Passage du résultat net IFRS publié au résultat net des activités

 

Annexe 5 :

Sensibilité aux devises

 

Annexe 6 :

Portefeuille de R&D

 

Annexe 7 :

Prochaines étapes de R&D attendues

 

Annexe 8 :

Définitions des indicateurs non-GAAP

Annexe 1: Chiffre d’affaires du troisième trimestre 2017 par entité opérationnelle mondiale, franchise, Anchorrégion et produit

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chiffre d’affaires
T3 2017
(millions d’euros)

Total Entité Opérationnelle Globale

Var. TCC

Var. Publiée

Europe

Var. TCC

Etats-Unis

Var. TCC

Reste du monde

Var. TCC

 

Marchés émergents

Var. TCC

 

Total
Franchises

Var. TCC

Var. Publiée

Aubagio

374

19.3%

14.7%

86

16.0%

274

20.9%

14

8.3%

 

8

12.5%

 

382

19.2%

14.4%

Lemtrada

107

3.7%

0.0%

40

10.8%

60

0.0%

7

0.0%

 

6

40.0%

 

113

5.4%

0.9%

Total Sclérose en plaques

481

15.5%

11.1%

126

14.3%

334

16.5%

21

5.6%

 

14

23.1%

 

495

15.7%

11.0%

Cerezyme

119

-3.9%

-6.3%

68

0.0%

42

-6.5%

9

-15.4%

 

59

14.3%

 

178

1.6%

-2.7%

Cerdelga

31

14.3%

10.7%

7

75.0%

23

4.3%

1

0.0%

 

0

 

31

14.3%

10.7%

Myozyme

166

6.9%

4.4%

88

3.6%

63

8.2%

15

21.4%

 

25

0.0%

 

191

5.9%

3.2%

Fabrazyme

158

8.6%

3.9%

40

2.6%

89

9.3%

29

14.8%

 

17

-20.8%

 

175

4.5%

-0.6%

Aldurazyme

35

2.9%

0.0%

18

0.0%

10

0.0%

7

16.7%

 

15

-11.1%

 

50

-1.9%

-5.7%

Total maladies rares

570

3.0%

-0.5%

233

1.7%

252

1.9%

85

9.4%

 

128

1.5%

 

698

2.7%

-1.4%

Taxotere

8

-9.1%

-27.3%

1

0.0%

-1

-200.0%

8

11.1%

 

34

5.9%

 

42

2.2%

-6.7%

Jevtana

85

9.9%

4.9%

35

6.1%

38

7.9%

12

30.0%

 

5

-28.6%

 

90

6.8%

2.3%

Eloxatine

8

28.6%

14.3%

1

0.0%

1

6

16.7%

 

37

8.3%

 

45

11.6%

4.7%

Thymoglobulin

54

0.0%

-3.6%

10

11.1%

37

-2.4%

7

0.0%

 

17

28.6%

 

71

5.7%

1.4%

Mozobil

40

10.8%

8.1%

11

0.0%

25

12.5%

4

50.0%

 

3

50.0%

 

43

12.8%

10.3%

Zaltrap

17

13.3%

13.3%

12

0.0%

2

-50.0%

3

-400.0%

 

2

100.0%

 

19

18.8%

18.8%

Total Oncologie

262

3.8%

-0.8%

83

0.0%

134

-2.7%

45

40.0%

 

101

8.1%

 

363

5.0%

0.0%

 

Dupixent

75

1

74

0

 

0

 

75

Kevzara

2

0

2

0

 

0

 

2

Total Immunologie

77

1

76

0

 

0

 

77

Sanofi Genzyme (Médecine de spécialités)

1 390

13.9%

9.4%

443

5.0%

796

18.6%

151

16.7%

 

243

5.3%

 

1 633

12.5%

7.6%

 

Lantus

867

-22.0%

-25.2%

184

-14.0%

608

-25.4%

75

-8.1%

 

256

17.2%

 

1 123

-15.5%

-19.3%

 

Apidra

67

-6.7%