02 Février 2016

Fort de son expérience dans le domaine des vaccins, Sanofi Pasteur se lance dans la recherche d'un vaccin contre le virus Zika

 

Fort de son expérience dans le domaine des vaccins, Sanofi Pasteur se lance dans la recherche d’un vaccin contre le virus Zika

– S’appuyant sur les succès obtenus dans le développement de vaccins contre des virus similaires, comme l’introduction récente de Dengvaxia® contre la dengue, Sanofi Pasteur lance un projet de vaccin contre le virus Zika –

Lyon, France – Le 2 février 2016 – Sanofi Pasteur, la division vaccins de Sanofi, annonce aujourd’hui le lancement d’un projet visant à mettre au point un vaccin pour la prévention de l’infection et de la maladie à virus Zika.

Sanofi Pasteur est en tête dans le domaine des vaccins contre les virus appartenant à la famille du virus Zika (ZIKV), avec des vaccins déjà homologués contre la fièvre jaune, l’encéphalite japonaise et, plus récemment, la dengue. Mais surtout, Sanofi Pasteur peut rapidement mettre à profit son expertise, son infrastructure en R&D et les installations industrielles mises en place pour Dengvaxia®, son vaccin contre la dengue enregistré récemment, pour aider à comprendre la propagation du ZIKV et permettre d’identifier plus rapidement un vaccin candidat dont le développement clinique pourrait ensuite être poursuivi.

« Conjuguées à la mobilisation de nos meilleurs experts, les précieuses collaborations que nous avons établies avec les experts scientifiques et les spécialistes de la santé publique à travers le monde et dans les régions affectées par les épidémies de ZIKV permettront d’accélérer le déploiement des efforts consacrés à la recherche et au développement d’un vaccin contre cette maladie », a déclaré le Dr John Shiver, directeur de la R&D de Sanofi Pasteur.

Le virus Zika est étroitement apparenté au virus de la dengue ; il appartient comme lui au genre des Flavivirus ; il est transmis par des moustiques appartenant à la même espèce et présente le même tableau clinique sous sa forme aiguë. Les symptômes les plus courants de l’infection à Zika comportent de la fièvre, des éruptions cutanées, des douleurs articulaires, de la conjonctivite et des céphalées. Un nombre croissant de données suggère un lien entre l’infection à virus Zika chez les femmes enceintes et une élévation du risque de microcéphalie, malformation congénitale grave. Normalement rare, la microcéphalie se caractérise par une réduction anormale de la taille de la boite crânienne entraînant un retard mental.

« Sanofi Pasteur répond à l’appel mondial pour le développement d’un vaccin contre le virus Zika, justifié par la rapidité de la propagation de la maladie et les risques de complications médicales », a précisé le Dr Nicholas Jackson, directeur de la Recherche de Sanofi Pasteur, qui sera chargé du nouveau projet de vaccin contre le ZIKV. « Par ailleurs, des recherches sont en cours pour évaluer la possibilité d’une autre association entre l’infection à virus Zika et un trouble neurologique grave, qui viendrait s’ajouter à la suspicion forte de malformations congénitales associées à l’infection. »

Encore récemment, le ZIKV était considéré comme un virus rare et d’apparence bénigne. Mais en mai 2015, la Pan American Health Organization (PAHO) émettait un bulletin d’alerte à propos du premier cas confirmé d’infection à virus Zika au Brésil ; le virus s’est propagé par la suite sur tout le continent américain. Aux Etats-Unis, les autorités ont rapporté un cas d’infection à virus Zika transmis localement à Porto Rico, ainsi que plusieurs cas importés par des voyageurs sur le continent. En Europe, plusieurs cas ont été signalés chez des voyageurs revenant d’Amérique du Sud.

Au cours d’une séance d’information sur la situation de la maladie à virus Zika lors de la 138e session du Conseil exécutif de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le Dr Margaret Chan, Directrice générale de l’OMS, a déclaré que l’OMS était profondément préoccupée par l’évolution de la situation de la maladie à virus Zika pour quatre raisons principales :

  • le lien possible entre l’infection et des malformations congénitales et syndromes neurologiques ;
  • le potentiel de propagation internationale compte tenu de la vaste répartition géographique du moustique vecteur ;
  • l’absence d’immunité dans les populations des zones récemment touchées ;
  • l’absence de vaccins, de traitements spécifiques et de tests de diagnostic rapide.

Les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) ont en outre émis des conseils aux voyageurs recommandant aux femmes enceintes de reporter leur projet de voyage vers les pays d’Amérique latine ou des Caraïbes où la transmission du ZIKV est en pleine expansion.

Il n’existe à ce jour aucun vaccin ni traitement spécifique contre l’infection à virus Zika. La lutte antivectorielle reste une mesure importante pour contrôler les moustiques responsables de la propagation du virus Zika.

A propos de Sanofi
Sanofi, un leader mondial de la santé, recherche, développe et commercialise des solutions thérapeutiques centrées sur les besoins des patients. Sanofi possède des atouts fondamentaux dans la prise en charge du diabète, les vaccins humains, les produits innovants, la santé grand public, les marchés émergents, la santé animale et le nouveau Genzyme. Sanofi est coté à Paris (SAN) et à New York (NYSE : SNY).

Sanofi Pasteur, la division vaccins de Sanofi, met à disposition plus de 1 milliard de doses de vaccins chaque année, permettant de vacciner plus de 500 millions de personnes dans le monde. Sanofi Pasteur est un leader mondial avec une large gamme de vaccins contre 20 maladies infectieuses. L’expérience de Sanofi Pasteur dans le domaine des vaccins remonte à plus d’un siècle. C’est aujourd’hui la plus importante société entièrement dédiée au vaccin, qui investit plus d’un million d’euros par jour en recherche et développement. Sanofi Pasteur s’engage à contribuer à la santé publique mondiale, dans la lutte contre les maladies évitables par la vaccination, et à soutenir les partenariats publics/privés qui se mobilisent pour répondre rapidement à d’éventuelles épidémies. Pour plus d’information, consulter le site: www.sanofipasteur.com.

Déclarations prospectives
Ce communiqué contient des déclarations prospectives. Ces déclarations ne constituent pas des faits historiques. Ces déclarations comprennent des projections et des estimations ainsi que les hypothèses sur lesquelles celles-ci reposent, des déclarations portant sur des projets, des objectifs, des intentions et des attentes concernant des résultats financiers, des événements, des opérations, des services futurs, le développement de produits et leur potentiel ou les performances futures. Ces déclarations prospectives peuvent souvent être identifiées par les mots « s’attendre à », « anticiper », « croire », « avoir l’intention de », « estimer » ou « planifier », ainsi que par d’autres termes similaires. Bien que la direction de Sanofi estime que ces déclarations prospectives sont raisonnables, les investisseurs sont alertés sur le fait que ces déclarations prospectives sont soumises à de nombreux risques et incertitudes, difficilement prévisibles et généralement en dehors du contrôle de Sanofi, qui peuvent impliquer que les résultats et événements effectifs réalisés diffèrent significativement de ceux qui sont exprimés, induits ou prévus dans les informations et déclarations prospectives. Ces risques et incertitudes comprennent notamment les incertitudes inhérentes à la recherche et développement, les futures données cliniques et analyses, y compris postérieures à la mise sur le marché, les décisions des autorités réglementaires, telles que la FDA ou l’EMA, d’approbation ou non, et à quelle date, de la demande de dépôt d’un médicament, d’un procédé ou d’un produit biologique pour l’un de ces produits candidats, ainsi que leurs décisions relatives à l’étiquetage et d’autres facteurs qui peuvent affecter la disponibilité ou le potentiel commercial de ces produits candidats, l’absence de garantie que les produits candidats s’ils sont approuvés seront un succès commercial, l’approbation future et le succès commercial d’alternatives thérapeutiques, la capacité du Groupe à saisir des opportunités de croissance externe, l’évolution des cours de change et des taux d’intérêt, l’impact des initiatives de maîtrise des coûts opérationnels et leur évolution, le nombre moyens d’actions en circulation ainsi que ceux qui sont développés ou identifiés dans les documents publics déposés par Sanofi auprès de l’AMF et de la SEC, y compris ceux énumérés dans les rubriques « Facteurs de risque » et « Déclarations prospectives » du document de référence 2014 de Sanofi, qui a été déposé auprès de l’AMF ainsi que dans les rubriques « Risk Factors » et « Cautionary Statement Concerning Forward-Looking Statements » du rapport annuel 2014 sur Form 20-F de Sanofi, qui a été déposé auprès de la SEC. Sanofi ne prend aucun engagement de mettre à jour les informations et déclarations prospectives sous réserve de la réglementation applicable notamment les articles 223-1 et suivants du règlement général de l’Autorité des marchés financiers.

Contacts:

Relations Presse Monde Relations Investisseurs
Alain Bernal Sébastien Martel
T. +33-4-37-37-50-38 T. +33 1 53 77 45 45
alain.bernal@sanofipasteur.com ir@sanofi.com
www.sanofipasteur.com