11 juin 2012

De nouvelles données épidémiologiques apportent des preuves supplémentaires de la bonne tolérance de Lantus®

– Absence d’augmentation du risque de cancer avec Lantus® observée au cours des études observationnelles européennes et américaines –

 

De nouvelles données épidémiologiques apportent des preuves supplémentaires de la bonne tolérance de Lantus®
– Absence d’augmentation du risque de cancer avec Lantus® observée au cours des études observationnelles européennes et américaines –

Paris, France – Le 11 juin 2012 – Sanofi (EURONEXT : SAN et NYSE : SNY) a annoncé aujourd’hui les nouveaux résultats d’un programme épidémiologique à grande échelle, conduit par des chercheurs indépendants, dans les pays d’Europe du Nord, et aux Etats-Unis auprès de la Kaiser Permanente – une organisation de gestion de soins « managed care organization » – en Californie du Nord et du Sud et auprès de l’Université de Caroline du Nord. Ces résultats apportent des preuves supplémentaires de l’absence d’un risque accru de cancer chez les personnes atteintes de diabète traitées par Lantus® (insuline glargine [origine ADNr] injectable), comparées aux patients traités par d’autres insulines. Ces données ont été présentées aux 72èmes séances scientifiques de l’American Diabetes Association.