18 janvier 2017

Access Accelerated Initiative – s’unir pour lutter contre les MNT

Le mercredi 18 janvier 2017, lors du Forum économique mondial à Davos, en Suisse, Sanofi et 21 de ses concurrents et pairs du secteur, de la Banque mondiale et de l’Union for International Cancer Control (UICC), ont lancé Access Accelerated Initiative (AAI) – une nouvelle coalition pour lutter contre le fardeau des maladies non transmissibles (MNT) dans les pays à revenu faible et intermédiaire.

Au cours des dernières décennies, les MNT sont devenues une menace de santé publique majeure, qui a aujourd’hui atteint un point critique. On estime que les MNT – notamment les cancers, les maladies cardiovasculaires, les maladies respiratoires chroniques, le diabète et les troubles de la santé mentale – sont responsables de 36 millions de décès chaque année. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé1, presque trois quarts des décès liés aux MNT se produisent dans des pays à revenu faible ou intermédiaire, où l’accès aux soins de santé est limité.

>> Lire l'intégralité de l'article

>> Regarder la vidéo d'Olivier Brandicourt, CEO Sanofi


 

Access Accelerated Initiative – s’unir pour lutter contre les MNT
Le mercredi 18 janvier 2017, lors du Forum économique mondial à Davos, en Suisse, Sanofi et 21 de ses concurrents et pairs du secteur, de la Banque mondiale et de l’Union for International Cancer Control (UICC), ont lancé Access Accelerated Initiative (AAI) – une nouvelle coalition pour lutter contre le fardeau des maladies non transmissibles (MNT) dans les pays à revenu faible et intermédiaire.

Au cours des dernières décennies, les MNT sont devenues une menace de santé publique majeure, qui a aujourd’hui atteint un point critique. On estime que les MNT – notamment les cancers, les maladies cardiovasculaires, les maladies respiratoires chroniques, le diabète et les troubles de la santé mentale – sont responsables de 36 millions de décès chaque année. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé1, presque trois quarts des décès liés aux MNT se produisent dans des pays à revenu faible ou intermédiaire, où l’accès aux soins de santé est limité.

>> Lire l'intégralité de l'article

>> Regarder la vidéo d'Olivier Brandicourt, CEO Sanofi